Nous suivre Industrie Techno

KDDI propose l’interface recto-verso

KDDI propose l’interface recto-verso

Un point rouge indique à l'utilisateur où est son doigt sur la face invisible de l'appareil.

© Charles Foucault

Sur les cinq doigts tenant un Smartphone, seul un est réellement utilisé : le pouce. Une situation qui ne peut plus durer pour KDDI qui dote une tablette de deux écrans tactiles.

Quatre doigts sous l’iPhone et le pouce fait tout sur l’écran. Sauf pour agrandir Google Maps ou une photo, mais cela demande un effort certain. L’opérateur de téléphonie nippon KDDI a constaté que lors de l’utilisation d’interfaces tactiles mobiles, la majorité des doigts ne tapaient pas, mais servaient uniquement à tenir l’appareil. Il a donc sorti, au Ceatec, un prototype de tablette disposant d’une interface tactile à l’avant et à l’arrière (avec un clavier également à l'arrière dont l'utilité n'était que pédagogique). Un point rouge apparaît sur l’écran face utilisateur pour lui montrer où se trouve ses doigts sur la face qu’il ne voit pas. Si les gestes ne sont pas du tout intuitifs au premier essai, il est certain qu’avec un peu d’entrainement on y prendrait goût.

                               

                                                 Un visiteur du Ceatec 
                                 s'essaye à la tablette double face de KDDI.


De notre envoyé spécial au Japon, Charles Foucault.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

Les systèmes de reconnaissance faciale, de l’iris ou des empreintes digitales se généralisent sur les terminaux[…]

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Plus d'articles