Nous suivre Industrie Techno

Karos dote le covoiturage d’une intelligence

Karos dote le covoiturage d’une intelligence

© dr

Pourquoi elle ? Karos utilise des algorithmes de Machine Learning (apprentissage automatique) pour rendre possible l’expérience du covoiturage au quotidien sur de courtes distances.

Date de naissance : 2014

Lieu de naissance : Paris (75)

Fondateurs : Tristan Croiset et Olivier Binet

Secteur d’activité : Application mobile 

C’est incontestable. Blablacar s’est imposé comme leader du covoiturage en Europe. Seulement, la pépite française n’œuvre que sur le créneau des trajets longue distance (300 km en moyenne). La start-up Karos, fondée par deux anciens de Criteo, compte, elle, tirer son épingle du jeu sur le marché du covoiturage de courtes distances.

La start-up a développé une application mobile éponyme qui apprend de manière automatique les habitudes de déplacement de ses utilisateurs. Pour ne pas épuiser la batterie du smartphone, la solution n’utilise pas le GPS mais différents capteurs du téléphone, comme l’accéléromètre et le gyromètre, pour repérer les déplacements des utilisateurs. Karos s’appuie également sur les réseaux Wi-Fi captés aux alentours pour localiser la personne.

Grâce à des algorithmes de Machine Learning, l’application va apprendre les habitudes des utilisateurs pour pouvoir ensuite être capable de les prédire. Elle va donc d'abord entrer en phase d'apprentissage pendant quelques jours. C'est seulement après cette étape et grâce à des algorithmes de Matching que Karos enverra des notifications au conducteur pour lui soumettre les propositions de covoiturages les plus adaptées. Chaque suggestion propose non seulement la ou les personne(s) à récupérer, mais aussi l’itinéraire à suivre, le lieu et l’horaire de rendez-vous. « Nous avons un taux de fiabilité de 80 % sur nos prédictions », assure Tristan Croiset, l’un des cofondateurs. « Chez Criteo, nous faisions de la prédiction de comportements sur Internet. Avec Karos, nous utilisons le même type d’algorithme pour prédire le comportement des gens dans la vie réelle », ajoute-t-il.

La start-up développe un modèle économique B2B et vend sa solution aux entreprises dont les sites ne sont pas très bien desservis par les transports en commun. L'objectif est de permettre à ces entreprises de garder leurs talents et d'en attirer de nouveaux. La solution est aujourd’hui effective en région parisienne et à Grenoble et a notamment été adoptée par l’Inria et l’entreprise Assystem. Les fondateurs revendiquent actuellement 10 000 utilisateurs. Karos, qui compte une douzaine de collaborateurs, a récemment bouclé une augmentation de capital d’un million d’euros en fonds privés et publics pour poursuivre son développement.

A suivre dans le même secteur : Ecov et Wayz-Up. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Avis d'expert

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Comment des hackers parviennent-ils à s’infiltrer dans les systèmes d’opération des centrales[…]

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Plus d'articles