Nous suivre Industrie Techno

Kaizen : petites améliorations, gros gains

FICHE COORDONNÉE PAR RIDHA LOUKIL rloukil@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

Dans le Kaizen ou amélioration continue, l'activité d'amélioration se joue au jour le jour dans le but d'obtenir non seulement des gains de productivité mais également une élimination des travaux difficiles et un meilleur environnement de travail.

Les 3 clés du progrès continu

1. Analyse

Le Kaizen encourage les employés à effectuer des analyses pour identifier et éliminer les gaspillages. Les petites améliorations obtenues représentent d'importants gains de productivité sur le long terme.

2. Implication

Tous les niveaux hiérarchiques de l'entreprise sont impliqués, des employés au PDG ou aux actionnaires extérieurs.

3. Rigueur

Avant de procéder à des améliorations, il convient d'identifier les facteurs ayant une incidence sur la production. Un grand soin sera apporté à la détermination des causes des divers problèmes avant d'entreprendre la formalisation de solutions.

A QUOI ÇA SERT ?

La philosophie de management « continuous improvement » ou « progrès continu » combinée avec d'autres outils pour mieux gérerla qualité comme les cercles de qualité ou la gestion de la qualité totale (TQM) constitue le Kaizen, mot japonais pour « amélioration ».

L'approche Kaizen encourage les employés à proposer des idées susceptibles d'améliorer les tâches, les process ou les produits qu'ils réalisent puis les implique dans la mise en place de leurs idées. Cette démarche n'a pas seulement pour but d'éliminer les gaspillages, elle facilite également l'évolution personnelle des opérateurs. Chaque amélioration s'additionne ensuite aux autres pour constituer une amélioration globale importante.

COMMENT LE METTRE EN OEUVRE ?

Pour améliorer n'importe quelle activité, il est d'abord nécessaire d'établir des procédures opératoires standard qui seront employées pour définir les pratiques opérationnelles et de management. Une fois ces standards mis en place, ils serviront à identifier les zones possibles d'améliorations.

Dans le domaine de la production, les responsables cherchent à éviter l'accroissement des coûts, l'allongement des temps de fabrication ou une dégradation de la qualité. Les deux grands domaines où il est possible d'apporter des améliorations significatives sont les process et les modes opératoires où l'on rencontre généralement des difficultés (faible performance, défauts, personnel mal formé, méthodes obsolètes, gaspillages de l'énergie...).

D'après les expériences passées, différentes stratégies obtiennent des améliorations. Les plus connues sont les 20 points définis par Iwao Kobayashi pour améliorer le poste de travail, les méthodologies de production au plus juste, également dénommées lean manufacturing et la détermination de l'efficacité globale des équipements (taux de rendement global ou TRG).

L'AVIS DE L'EXPERT

JORDI PORTELLA CO-FONDATEUR DE KRONTIME

« La philosophie Kaizen ne s'improvise pas. Il faut planifier, gérer les améliorations et assurer la pérennité de la démarche dans l'entreprise. Nous avons développé un logiciel qui permet de suivre tous les chantiers d'amélioration des tâches. Sur un tableau, les responsables retrouvent toutes les tâches, les améliorations à réaliser, la progression par rapport aux objectifs fixés, les délais... »

LES PIÈGES À ÉVITER

Ne pas mobiliser toute l'entreprise autour du projet. La réussite de la mise en place de la démarche Kaizen nécessite l'engagement et l'adhésion de tout le personnel. On citera l'appui de la direction générale, la mise en place d'un service dédié à la promotion du Kaizen dans l'entreprise, le choix des meilleurs éléments pour gérer ce process, l'éducation et la formation du personnel.

Se fixer des objectifs trop ambitieux. Privilégiez les améliorations par étapes qui demandent moins d'investissement et se focalisent sur des améliorations liées aux produits et aux process. Les démarches « big bang » telles que le ré-engineering ou la reconception de produits prennent beaucoup de temps, peuvent avoir un impact sur la performance opérationnelle et entraînent des risques importants.

L'approche actuelle est de mettre en place le Kaizen Blitz, c'est-à-dire d'implémenter le Kaizen sur un problème bien spécifique et sur une période de temps très courte.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0931

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le standard de travail améliore la performance

Le standard de travail améliore la performance

Le standard de travail est le prérequis de la performance. Sans lui, point de référence possible pour le progrès et un risque accru pour la qualité du[…]

01/05/2012 |
ABC améliore le pilotage de l'entreprise

ABC améliore le pilotage de l'entreprise

PEP-Ergopro pour concilier performance et santé

PEP-Ergopro pour concilier performance et santé

HACCP : maîtriser la sécurité et la qualité des aliments

HACCP : maîtriser la sécurité et la qualité des aliments

Plus d'articles