Nous suivre Industrie Techno

JO de Sotchi : un bobsleigh conçu en 3D

JO de Sotchi : un bobsleigh conçu en 3D

© Bo-Dyn Bobsled Project

Le bobsleigh à quatre de l’équipe américaine qui participera aux Jeux Olympiques de Sotchi est issu de la compétition… automobile.

Le Bo-Dyn Bobsled Project Inc. est né de la volonté de Geoff Bodine, ancien pilote automobile du circuit NASCAR, de réaliser un bobsleigh entièrement construit aux États-Unis pour remporter une médaille. C’est en observant l’équipe américaine qui rencontrait des difficultés avec d’anciens bobsleighs européens lors des Jeux Olympiques d’hiver de 1992, que Geoff Bodine a eu l’idée d’associer sa connaissance des courses de vitesse aux compétences acquises par Bob Cuneo dans le domaine de l’ingénierie de conception. Le but était de créer une nouvelle génération de bobsleighs. Cette collaboration a donné naissance au Night Train, qui a permis à l’équipe américaine de remporter une médaille d’or aux JO de 2010.

Sur le plan aérodynamique, ce bobsleigh était optimisé pour la piste rapide des JO de Vancouver. Mais à Sotchi, la piste comprend trois sections en pente ascendante, qui sont particulièrement délicates à négocier et requièrent des manœuvres extrêmement précises pour en exploiter pleinement les courbes.

Conscient des règles très strictes imposées par les autorités sportives et des défis à relever pour améliorer les performances, Geoff Bodine a décidé d’abandonner l’outil de conception 2D qu’il avait utilisé pour la première mouture du Night Train. En utilisant l’outil de prototypage virtuel en 3D Solidworks, l’équipe a pu créer un bobsleigh de nouvelle génération, le Night Train 2, plus adapté.


            

                         Simulation en 3D de la trainée aérodynamique de l'engin

« Nous savions qu’une conception 3D exacte et précise était indispensable pour tester et régler de façon réaliste et au meilleur coût les prototypes du Night Train 2. Nous avons ainsi pu utiliser un matériau plus léger et tester plusieurs prototypes 3D d’arriver à la version définitive du Night Train 2 dont la vitesse dépassera les 150 km/heure », explique Geoff Bodine.

L’équipe a pour cela joué sur le poids du bobsleigh, sa répartition et son impact sur le maniement, car à ce niveau ce sont de minuscules changements qui sont la clé de la victoire qui se joue à des fractions de seconde.

Verdict dans quelques jours.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.bodynbobsled.com

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles