Nous suivre Industrie Techno

Jeremy Rifkin : "numériser l'Europe, ce n'est pas juste offrir du Wi-Fi gratuit!"

Jeremy Rifkin :

© DR

Invité à s'exprimer lors de la plenière d'ouverture d'une conférence de la banque européenne d'investissement (EIB) consacrée à l'innovation, l'économiste Jeremy Rifkin a plaidé pour le déploiement d'infrastructures européennes dédiées à l'Internet des objets.

Invité à délivrer l'allocution d'ouverture d'une conférence de la Banque européenne d'investissement sur l'innovation, ce lundi 2 mars 2015, l'économiste américain Jeremy Rifkin, qui estime que nous sommes à l'aube d'une troisième révolution industrielle, a insisté sur l'importance des mutations en cours, et les actions à mener pour que l'Europe soit en mesure de se positionner en fonction de ces évolutions. Pour l'économiste, le développement volontariste d'infrastructures dédiées à l'Internet des objets dans le cadre de Digital Europe permettrait de relancer l'économie européenne, de limiter le réchauffement climatique et de créer de l'emploi. Une implication qui va donc, a-t-il insisté, bien au-delà du simple déploiement de solutions offrant des accès Wi-Fi gratuits, une large bande passante ou un flux de Big Data.

Jeremy Rifkin a rappellé sa thèse selon laquelle tout changement de paradigme implique une révolution conjointe dans les secteurs de la communication, de l'énergie et des transports. Une situation conforme à ce qui se produit en ce moment, ce qui devrait conduire à affecter tous les secteurs d'activités, créant des emplois et faisant apparaître de nouveaux moyens de limiter l'impact du changement climatique. L'économiste a également appelé à la rescousse son concept de "coût marginal zéro" -objet d'un ouvrage sorti il y a quelques mois en librairie- rappelant que l'industrie cinématographique et celle de la musique, le secteur de la presse et celui de l'édition, entre autres avaient récemment été bousculés par le fait que l'on peut désormais produire et diffuser de la musique, de l'information ou d'autres biens virtuels pour un coût marginal - soit le prix de production d'une unité supplémentaire une fois payés les coûts fixes- presque nul.

Pour Jeremy Rifkin, la production d'énergie, la fabrication des biens et la collecte de données et d'informations seront à l'avenir totalement décentralisés, et donneront lieu à des échanges dans le cadre d'une économie du partage...créatrice de valeur et d'emploi, à condition d'en saisir l'opportunité, en construisant les infrastructures nécessaires.

Consultez le document préparatoire (en anglais) de l'allocution de Jeremy Rifkin en cliquant ci-dessous.

2 19 2015_A Smart Green Third Industrial Revolution - Digital Europe.pdf by industrie_technos

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

La Banque publique d’investissement (Bpifrance) a opté pour la solution cloud d’Amazon pour stocker les données relatives[…]

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Plus d'articles