Nous suivre Industrie Techno

Jean-François Minster, Directeur scientifique de Total « La frontière des ressources dites non conventionnelles se déplace »

La demande croissante en hydrocarbures pousse l'industrie pétrolière a se lancer à la conquête de ressources jusqu'alors inaccessibles. Pour rester dans la course, il faut anticiper les évolutions technologiques de demain, estime Jean-François Minster, directeur scientifique de Total.

IT : Que savons-nous des futures ressources pétrolières ?

On estime les réserves dans le monde à 1 000 milliards de barils, ce qui correspond à une trentaine d'années de consommation au rythme actuel. Pour les ressources nouvelles, on estime à 500 milliards le nombre de barils supplémentaires à trouver sur de nouveaux gisements "conventionnels" ou par une meilleure exploitation des ressources existantes... sachant que ce qui était "non conventionnel" hier l'est devenu aujourd'hui. L'huile de schiste et l'offshore profond en sont de bons exemples. Il y a ensuite toute une série de ressources potentielles qui sont aujourd'hui plus ou moins connues, mais difficiles à exploiter. C'est le cas des huiles lourdes ou des schistes bitumineux, que l'on estime à 1 000 milliards de barils supplémentaires.

 

IT : Au regard des découvertes, le concept de "peak oil" est-il toujours significatif ?

Le peak oil était une notion reposant sur l'exploitation des ressources de quelques réservoirs conventionnels, extrapolée à l'ensemble des réservoirs de la planète. Or nous[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0964

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Grâce à 6 millions d’heures de calcul pour effectuer des simulations sur le supercalculateur Jean Zay, IFP Energies nouvelles[…]

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

Plus d'articles