Nous suivre Industrie Techno

abonné

Jean-Baptiste Guignard, la réalité virtuelle au bout des doigts

Séverine Fontaine
Jean-Baptiste Guignard, la réalité virtuelle au bout des doigts

Ce musicien et chercheur en sciences cognitives a développé Clay Air, un logiciel de reconnaissance gestuelle qui permet à une caméra embarquée de capter en continu les mouvements de la main.

Fini les amphithéâtres universitaires et les salles de concert. Jean-Baptiste Guignard, chercheur en sciences cognitives et multi-instrumentiste, se consacre désormais entièrement à Clay Air. Cette start-up développe un logiciel de reconnaissance gestuelle agnostique, qui peut être intégré à n’importe quelle caméra pour offrir une solution de commande par simple geste de la main. La technologie a séduit le fabricant américain de puces électroniques Qualcomm, qui a annoncé en février son intégration native dans ses casques de réalité virtuelle. Ce partenariat fait vivre au trentenaire une aventure... à cent à l’heure. Pour notre rencontre, l’homme a choisi le calme de la cour intérieure de l’école d’ingénieurs Mines ParisTech, à deux pas du jardin du Luxembourg, à Paris. Une bouffée d’oxygène qui le soustrait à son quotidien de start-upper. « En à peine trois semaines, j’ai parcouru 40 000 kilomètres », confie-t-il. Los Angeles, Boston, New York, Paris, Bordeaux, Helsinki, Shangai... Autant de rendez-vous pour mettre en avant l’entreprise et son produit. « Je suis dans un état perpétuel de fatigue. » Pourtant, il « possède une grande force de travail, souligne son associé et ami de quinze ans, Thomas Amilien. Jean-Baptiste est une personne extrêmement pointilleuse et ultra-perfectionniste. »

Des qualités essentielles pour convaincre Qualcomm. Jean-Baptiste Guignard a démontré l’efficacité de sa technologie sur le casque de réalité virtuelle intégrant des caméras RGB bas coût, non dédiées à la reconnaissance gestuelle. Désormais, l’électronicien américain lui demande des conseils pour son hardware. « Par exemple, pour son Smart viewer [solution de réalité augmentée (RA) et virtuelle (RV), ndlr], on a fait des modifications de caméra et on a ajouté un petit illuminateur. » Ce partenariat lui a également ouvert des portes. Qualcomm équipe en effet de nombreuses entreprises de la tech, telles que HTC, Apple ou encore Lenovo. Lorsqu’on commande du « hand-tracking » (suivi des mains) chez Qualcomm, c’est en fait du Clay Air. « Les caméras qu’on utilise pour faire du hand-tracking sont souvent utilisées pour d’autres applications [comme la photo, la vidéo, dans le cas des smartphones, ndlr]. Ce qui signifie que l’on doit s’intégrer à un niveau très bas, dans l’ISP[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1024

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ordinateurs quantique, 5G, batteries sodium-ion... les meilleures innovations de la semaine

Ordinateurs quantique, 5G, batteries sodium-ion... les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués ces sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez lu attentivement le projet de[…]

Quantum Silicon Grenoble, le projet sur lequel mise le rapport Forteza pour un ordinateur quantique made in France

Quantum Silicon Grenoble, le projet sur lequel mise le rapport Forteza pour un ordinateur quantique made in France

Pour bien commencer la semaine : La France se lance dans la course au quantique

Pour bien commencer la semaine : La France se lance dans la course au quantique

Rapport Forteza sur le quantique : Trois axes de R&D, trois hubs et trois fois plus d'argent public

Rapport Forteza sur le quantique : Trois axes de R&D, trois hubs et trois fois plus d'argent public

Plus d'articles