Nous suivre Industrie Techno

Interview

"J'ai bâti une usine HQE" - Sylvie Casenave-Pere, Posson Packaging

Thomas Blosseville

Sylvie Casenave-Pere, présidente de Posson Packaging : "Il faut juste faire preuve d'un minimum d'imagination".

© DR

Comme une poignée d'industriels, l'imprimerie de labeur Posson Packaging s'est inspiré de la certification Haute qualité environnementale (HQE), issue du tertiaire, pour bâtir son usine. La présidente du spécialiste de l'emballage, Sylvie Casenave-Pere, décrit "son usine HQE".

Industrie & Technologies : à quoi ressemble votre usine Haute qualité environnementale (HQE) ?

Sylvie Casenave-Pere : Il n'existe pas de certification HQE pour les usines. Pour notre projet démarré en 2002, nous nous sommes donc inspirés de la démarche HQE issue du tertiaire. Avec plusieurs priorités.


I&T : lesquelles ?


SCP : Au niveau architectural, l'exposition au vent et au soleil devait réduire les coûts énergétiques et d'isolation de l'usine. Nous avons donc installé la zone de stockage côté Sud-Ouest. Elle protège l'atelier de production, situé au Nord, du vent dominant et de la chaleur. Pour profiter de l'éclairage naturel, toute la façade Nord-Est de l'atelier est vitrée. Quant au bruit : notre toiture ondulée, munie de bardages micro-alvéolés, piège les sons. Entre autres solutions, nous récupérons aussi la chaleur des machines, recyclons l'eau de nos lignes de fabrication...


I&T : quelles technologies avez-vous refusé ?


SCP : Nous ne voulions pas de climatisation dans l'usine. Nous avons préféré récupérer l'air froid extérieur, la nuit, pour raffraichir l'intérieur des bâtiments. Nous avons aussi renoncé aux panneaux solaires. A l'époque, en 2002, nous n'avons pas été convaincus de la propreté de leurs procédés de fabrication et de recyclage.


I&T :
pour bâtir une usine modèle, quels sont les pièges à éviter ?

SCP : j'ai bâti une usine HQE car une PME ne construit pas de nouvelles usines tous les jours. Alors autant bien le faire. Un conseil : définissez précisément votre cahier des charges, avant de le présenter à plusieurs architectes. C'est au dirigeant de l'entreprise de le rédiger lui-même. Ensuite ne déviez pas de ce cahier des charges, même en cas de difficultés techniques. Rien n'est impossible. Il faut juste faire preuve d'un minimum d'imagination. L'homme va bien sur la Lune. Alors il peut construire une usine qui respecte son environnement !

Propos recueillis par Thomas Blosseville

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Test réussi pour les ailes Oceanwings d’Energy Observer, qui a rejoint l’Arctique

Test réussi pour les ailes Oceanwings d’Energy Observer, qui a rejoint l’Arctique

Le premier voyage en mer du bateau autosuffisant Energy Observer depuis l’installation des ailes Oceanwings, réduisant la consommation[…]

Haliade-X : la turbine de l’éolienne la plus puissante du monde dévoilée par General Electric

Haliade-X : la turbine de l’éolienne la plus puissante du monde dévoilée par General Electric

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles