Nous suivre Industrie Techno

Itron et Panasonic développent des compteurs gaz de seconde génération

Hugo Leroux
Itron et Panasonic développent des compteurs gaz de seconde génération

Replacer le bon vieux compteur mécanique

© DR

Itron va intégrer la technologie des ultra-sons de l’entreprise japonaise sur ses compteurs à gaz. Les partenaires veulent aussi améliorer la robustesse de ces compteurs statiques.

Une directive européenne imposera qu’au moins 80 % des foyers soient équipés d’un compteur intelligent d’ici 2020. La demande en solutions de comptage intelligent pour le gaz, destinées au résidentiel, devrait donc croître rapidement. Itron, société spécialisée dans les solutions de gestion de l’énergie et de l’eau, a ainsi conclu un partenariat avec Panasonic pour améliorer son nouveau compteur statique résidentiel pour le gaz. Celui-ci intégrera la technologie de capteur à ultrasons du géant de l’électronique japonais.

Par opposition aux traditionnels compteurs mécaniques, qui délivrent des comptages volumétriques basés sur le remplissage de chambres à paroi déformable, les compteurs statiques ne mettent aucune pièce en mouvement. Ils font appel à des technologies plus sophistiquées, permises par l’apparition de l’électronique dans les compteurs communicants. Les capteurs à ultrasons jouent par exemple sur le déphasage d’une onde pour déduire la vitesse du gaz dans un tuyau.

Augmenter la durée de vie des compteurs

« Les compteurs statiques commencent à convaincre les distributeurs de gaz en Europe. Ils sont implantés sur des marchés comme le Royaume-Uni et les Pays Bas », explique Jean-Paul Piques, Directeur Marketing pour l’Energie chez Itron. « Mais leur durée de vie reste encore trop courte. Les distributeurs français ou allemands s’en tiennent pour le moment à la robustesse bien éprouvée des compteurs mécaniques ».

Les deux partenaires vont combiner leurs expertises pour fiabiliser ces compteurs statiques. Panasonic se focalisera sur la technologie ultrason, Itron sur l’intégration de celle-ci dans l’appareil. Ils comptent également retravailler l'électroniques de la partie communicante pour que l’émission des signaux radio basse fréquence impacte moins l’autonomie de la batterie. Itron table ainsi sur une durée de vie de 20 ans, soit le double par rapport aux compteurs statiques actuels.

Hugo leroux

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Navette autonome, laser ultra-puissant, vie des batteries… les meilleures innovations de la semaine

Navette autonome, laser ultra-puissant, vie des batteries… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

12/04/2019 | MITToyota
Longévité des batteries, Microsoft IA, laser ultra-puissant… les innovations qui (re)donnent le sourire

Longévité des batteries, Microsoft IA, laser ultra-puissant… les innovations qui (re)donnent le sourire

Microsoft IA, cybersécurité IBM, ralenti vidéo… les meilleures innovations de la semaine

Microsoft IA, cybersécurité IBM, ralenti vidéo… les meilleures innovations de la semaine

Toyota et le MIT prédisent la durée de vie des batteries

Toyota et le MIT prédisent la durée de vie des batteries

Plus d'articles