Nous suivre Industrie Techno

Iter : l'Europe s'impatiente...

'S'ils continuent, on le fera tout seul' dit en substance le Conseil de Compétitivité de l'UE à propos du projet de réacteur thermonucléaire expérimental international...

Le Conseil de Compétitivité de l'UE a invité la Commission à entreprendre une série d'actions 'en vue de permettre le démarrage rapide du projet Iter sur le site européen [de Cadarache].'

La conclusion d'un accord réunissant six parties pour la construction du premier réacteur thermonucléaire au monde est effet suspendue depuis près d'un an. Les partenaires du projet ITER sont divisés à part égale dans leur appui au site européen et à l'alternative japonaise. L'UE, la Russie et la Chine soutiennent l'offre européenne tandis que le site japonais a les faveurs du Japon, des États-Unis et de la Corée du Sud.

Dans les conclusions du Conseil du 24 septembre, les ministres ont souligné leur volonté de préserver le caractère international du projet, tout en laissant entendre que la construction du réacteur en Europe sans l'appui des partenaires du projet ITER était également une option.

'En raison de l'importance mondiale de la recherche en matière de fusion, le consensus veut que la coopération internationale soit la plus étendue possible et implique autant de partenaires que possible', peut-on lire dans les conclusions de la présidence néerlandaise.

Après avoir débattu des éventuelles lignes à suivre dans les négociations internationales, le Conseil a encouragé la Commission à poursuivre ces négociations avec ses partenaires internationaux et à présenter les résultats de ces négociations au prochain Conseil Compétitivité en novembre.

Le Conseil utilisera les résultats de cette 'phase finale des négociations internationales' en vue de prendre une décision pour la prochaine étape.

La Commission a également été encouragée à 'exploiter chaque possibilité, en comptant également sur le soutien des États membres, d'expliquer la proposition et la position de l'Europe à ses partenaires et s 'efforcer vigoureusement de préserver le caractère mondial du projet', et à examiner les implications financières respectives des divers scénarios possibles pour le projet Iter.

Les ministres ont insisté pour que la part du coût de la construction d'Iter affectée au budget de l'UE n'excède pas les estimations courantes.

Le Conseil a enfinr éaffirmé que selon une évaluation des deux sites candidats, la proposition européenne est avantageuse tant du point de vue scientifique que du point de vue environnemental.

Franck Barnu
(source conseil européen)

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles