Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

ISS : SpaceX acheminera le laser low-cost de la Nasa pour communiquer avec la Terre

Julien Bergounhoux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

ISS : SpaceX acheminera le laser low-cost de la Nasa pour communiquer avec la Terre

© OPALS

La numérisation des contenus et l'augmentation de la quantité de données transférées requiert des réseaux qu'ils aient de plus en plus de bande passante. Une problématique technologique déjà complexe sur Terre... et qui l'est d'autant plus dans l'espace ! Pour y répondre, la Nasa a développé un système de transmission de données par laser.

Une équipe de 20 chercheurs du Jet Propulsion Lab de la Nasa travaille à un projet de communication optique entre la Station spatiale internationale et la Terre, baptisé Opals, pour Optical PAyload for Lasercomm Science. Le système sera lancé vers l'ISS le 16 mars à bord de la mission SpaceX-3, troisième mission des douze prévues par la Nasa dans son contrat avec SpaceX. Il se trouvera à bord d'une capsule Dragon, propulsée par une fusée Falcon 9, qui contiendra 2300 kg d'équipement au total.

Cela marquera la première expérience de la Nasa en matière de communication optique depuis le laboratoire orbital. Le but de ce programme est d'augmenter le taux de transfert de données entre la station et les équipes au sol. En effet, les instruments scientifiques utilisés lors des diverses missions ainsi que les besoins en vidéo haute-définition nécessitent des débits de plus en plus élevés que les transmissions par fréquences radio utilisées actuellement ne permettent pas. Elles sont limitées à des débits allant de 200 à 400 Kbit/s.

Les communications optiques (surnommées "lasercom") sont capables d'atteindre des débits beaucoup plus élevés. Il est prévu qu'Opals transfère à des taux de 50 Mbit/s, et les futurs systèmes utilisés pour la communication spatiale lointaine, notamment avec Mars, prévoient des débits allant jusqu'à 1 Gbit/s.

Opals effectuera des tests pendant au moins trois mois à bord de la Station spatiale internationale, à l'extérieur de laquelle il sera installé par bras robotisé directement depuis la capsule Dragon (inhabitée) dans laquelle il aura été transporté. Les tests seront d'une durée de 100 secondes chacun environ, et à chaque fois Opals recevra un signal vidéo envoyé par laser depuis un téléscope au sol qui trackera la station pour rester synchronisé avec elle. Ils serviront à étudier les problématiques de pointage, d'acquisition et de suivi des rayons laser en prenant en compte le mouvement de l'ISS, mais aussi d'étudier les effets du passage dans l'atmosphère desdits rayons, et enfin de former le personnel à ces méthodes de transmission.

Ce projet a été développé par de jeunes ingénieurs au sein du JPL en utilisant des produits directement disponibles à la vente en magasin afin d'obtenir des coûts réduits.


Transport sur palette du système Opals vers le centre spatial Kennedy en Floride en vue de son lancement vers l'ISS

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Fibre optique spatiale, start-up du Cnes, TechTheFutur… les meilleures innovations de la semaine

Fibre optique spatiale, start-up du Cnes, TechTheFutur… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Le Cnes met 4 start-up françaises innovantes à l'honneur

Le Cnes met 4 start-up françaises innovantes à l'honneur

Airbus poursuit le déploiement de la « fibre optique » spatiale européenne

Airbus poursuit le déploiement de la « fibre optique » spatiale européenne

Bateau météo, supercalculateur, fibre optique spatiale… les innovations qui (re)donnent le sourire

Bateau météo, supercalculateur, fibre optique spatiale… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles