Nous suivre Industrie Techno

Investissements d’avenir : 32 millions d’euros pour le logiciel embarqué

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
Investissements d’avenir : 32 millions d’euros pour le logiciel embarqué

Un nouveau volet des Investissements d'avenir

© DR

Le gouvernement a sélectionné 6 projets de recherche sur le logiciel embarqué dans le cadre du volet numérique des Investissements d’avenir. D'autres projets seront retenus dans le cadre du deuxième appel à projets lancé en juillet dernier.

Le gouvernement annonce l’investissement de 32 millions d’euros dans 6 projets de recherche et développement en logiciel embarqué dans le cadre du volet ''économie numérique'' des Investissements d’avenir.

Le logiciel embarqué constitue un levier d’innovation important dans des filières industrielles telles que l’automobile, l’énergie, les télécommunications ou l’aéronautique. En France, les systèmes numériques embarqués représentent 30 milliards d’euros de chiffres d’affaires annuel et 220 000 emplois. C’est donc une technologie stratégique qui retient tout particulièrement l’attention du gouvernement.

L’appel à projets briques génériques du logiciel embarqué, lancé en décembre 2010, dans le cadre des Investissements d’avenir, s’inscrit dans les conclusions de la mission confiée à Dominique Potier sur le sujet. Un des objectifs était de soutenir la structuration du secteur, notamment par la croissance des PME et le rapprochement entre acteurs. En réponse à cet appel, 16 projets de recherche et développement ont été déposés et 6 ont été retenus.

Les projets retenus sont les suivants :
 

  • la Plateforme partagée de services sur réseau domestique OpenTheBox porte sur les logiciels pour la domotique utilisant les box d’accès à Internet ;
     
  • ManyCoreLabs va optimiser les performances et la consommation énergétique des systèmes numériques embarqués ;
     
  • Certification des environnements de confiance (CEEC), va améliorer la sécurité informatique des systèmes embarqués ;
     
  • le projet d’atelier pour le co-développement matériel/logiciel des systèmes embarqués ACOSE ;
     
  • l’Atelier de Génie Système AGeSys, par son ouverture à l’open-source, a le potentiel pour devenir un atelier de référence pour le génie système ;
     
  • l’Atelier de développement et noyau pour systèmes embarqués ADN4SE permettrade réduire de manière importante les coûts de conception des logiciels embarqués.


Un deuxième appel à projets sur le logiciel embarqué a été lancé le 21 juillet dernier dans le cadre des Investissements d’avenir. Les résultats seront communiqués début 2012.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://investissement-avenir.gouvernement.fr/

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Mission Mars 2020] Le rover Perseverance reporte son lancement au 30 juillet, les scientifiques s'impatientent

[Mission Mars 2020] Le rover Perseverance reporte son lancement au 30 juillet, les scientifiques s'impatientent

Le Cnes a présenté le 30 juin la mission Mars 2020 de la Nasa, et notamment sa participation au développement de[…]

Aimants surpuissants et accélération efficace : les défis de la stratégie du Cern pour ses futures machines

Aimants surpuissants et accélération efficace : les défis de la stratégie du Cern pour ses futures machines

[PHOTO TECH] Dans le bâtiment tokamak d’Iter, l’assemblage de la machine a commencé

[PHOTO TECH] Dans le bâtiment tokamak d’Iter, l’assemblage de la machine a commencé

La superélastochromie, une propriété inédite de cristaux organiques pour détecter les contraintes mécaniques

La superélastochromie, une propriété inédite de cristaux organiques pour détecter les contraintes mécaniques

Plus d'articles