Nous suivre Industrie Techno

Internet - Lancement du cinéma en ligne

Rédaction Industrie et Technologies

Les majors de l'industrie du divertissement lancent le premier service de diffusion de films sur internet.


Un consortium regroupant Universal, Sony Pictures Entertainment, Warner Brothers, Paramount Pictures et Metro Goldwyn Mayer lance Movielink, le premier service de diffusion de films sur Internet financé directement par l'industrie du cinéma. Ces industriels se sont engagés à investir 100 millions de dollars sur cinq ans. Il s'agit pour commencer d'expérimenter ce nouveau service auprès des consommateurs afin d'éviter les déboires qu'a connus l'industrie de la musique. Selon les analystes du cabinet GartnerG2, le succès ne devrait pas être au rendez-vous dès le lancement. 45 à 90 minutes seront en effet nécessaires pour qu'un utilisateur, utilisant Windows, puisse télécharger un film à l'aide d'une connexion à haut débit. Pour trois à cinq dollars, l'utilisateur disposera d'une durée d'utilisation de vingt-quatre heures sur une période de trente jours. Concepteurs des logiciels permettant de télécharger les films sur PC, Microsoft et RealNetworks assurent qu'il sera impossible de transférer un film sur un autre PC que celui ayant été utilisé pour le louer. Néanmoins, le consortium préconise l'expansion rapide de ce service aux consoles de jeu comme l'Xbox de Microsoft ou la PlayStation 2 de Sony. Avec Movielink, l'industrie du cinéma est en position de force face au Congrès et dans les négociations avec ses partenaires actuels de la télévision par câble et les autres distributeurs. Source : Ambassade de France au Etats-Unis

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Cette semaine, vous avez été nombreux à vous intéresser à la technologie d’électrolyse alcaline que[…]

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

Plus d'articles