Nous suivre Industrie Techno

Internet - HTML fragilisé par Flash MX ?

Rédaction Industries et Techniques
Macromédia propose aux entreprises d'abandonner le langage HTML pour construire leur sites web, au profit de sa technologie Flash MX

Le langage HTML, pierre angulaire pour la construction de sites Internet est renvoyé dans ses limbes par l'éditeur Macromédia,. La dernière et sixième mouture de son logiciel Flash qui n'était à l'origine qu'un logiciel d'animation sur Internet est dorénavant capable de prendre en compte la totalité des besoins des créateurs de sites en matière d'interfaces graphiques.

Flash MX ou Flash 6.0 est reconnu par tous les terminaux Internet, du PC au téléphone portable en passant par la télévision interactive, et sait réaliser des traitements complexes sur le poste de l'internaute (saisie, calculs...), jouer du son et de la vidéo.

L'un de ses avantages, rapporte les Echos.net du 11/03/2002 est d'être à la fois léger (190 ko) et de ne nécessiter qu'un rafraîchissement partiel des pages. Résultats : une réduction du volume des requêtes entre les postes internautes et le serveur, un affichage accéléré, une durée de visite accrue...

Reste que cette technologie, propriétaire, va à l'encontre des préconisations du World Wide Web consortium (W3C), organisme chargé de normaliser les technologies du web dont fait partie HTML.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

Puisque le plan quantique français traîne, la région Ile-de-France en profite pour accélérer dans le domaine. La[…]

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Plus d'articles