Nous suivre Industrie Techno

Lu sur le web

Intelligence artificielle : Non, "Eugene Goostman" n'a pas passé le test de Turing

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Intelligence artificielle : Non,

L'université de Reading a récemment annoncé dans un communiqué qu'un programme qu'elle a spécifiquement conçu aurait été capable de passer le fameux test de Turing, c'est-à-dire qu'il aurait réussi à se faire passer pour un être humain auprès d'autres humains lors d'une conversation. Mais plusieurs éléments portent à penser que cet événement n'a rien de révolutionnaire.

Si l’on en croit le communiqué de presse de l’University of Reading, un événement majeur dans l’histoire de l’intelligence artificielle s’est produit récemment dans les locaux de la fameuse Royal Society. Un ordinateur aurait réussi le mythique Test de Turing en se faisant passer pour un adolescent ukrainien de 13 ans. Sur 30 personnes discutant chacune pendant cinq minutes avec l’ordinateur, le tiers aurait estimé parler avec un être humain authentique, du nom d'Eugène Goostman.

L’annonce a été rapidement relayée par la toile mondiale, ce qui n'est pas surprenant. Pour beaucoup, l’affirmation qu’un ordinateur est capable de passer le test de Turing revient à dire qu'une machine est capable de penser et d’être consciente comme un être humain. La réalité semble bien différente et plusieurs critiques se sont élevées, soulignant les limites et les exagérations du communiqué de l’University of Reading.

Lire l'article sur Futura-Sciences

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Plan cybersécurité : « C'est un très bon début mais il nous reste du chemin à faire pour répondre au secteur industriel», estime Jean-Noël de Galzain d'Hexatrust

Plan cybersécurité : « C'est un très bon début mais il nous reste du chemin à faire pour répondre au secteur industriel», estime Jean-Noël de Galzain d'Hexatrust

L’augmentation exceptionnelle du nombre de cyberattaques, marquée notamment par celles contre les hôpitaux de Dax et de[…]

« Il faut former beaucoup plus sur les risques de cyberattaques » lance Marc-Oliver Pahl, chercheur à l’IMT Atlantique

« Il faut former beaucoup plus sur les risques de cyberattaques » lance Marc-Oliver Pahl, chercheur à l’IMT Atlantique

Calcul quantique : Les grands industriels font leurs gammes dans la programmation

Calcul quantique : Les grands industriels font leurs gammes dans la programmation

Pourquoi la troisième démonstration de l’avantage quantique est moins spectaculaire mais bien plus rigoureuse

Pourquoi la troisième démonstration de l’avantage quantique est moins spectaculaire mais bien plus rigoureuse

Plus d'articles