Nous suivre Industrie Techno

Intelligence artificielle : Intel s'offre Movidius, la start-up qui donne aux machines le pouvoir de voir

Intelligence artificielle : Intel s'offre Movidius, la start-up qui donne aux machines le pouvoir de voir

© Movidius

Intel vient de s'offrir Movidius, une start-up californienne spécialisée dans la vision par ordinateur, une des disciplines phares de l'intelligence artificielle. La technologie de la jeune pousse vise à rendre autonomes, et donc intelligentes, toutes sortes de machines : du drone au robot, en passant par les caméras.

Doter les machines, les robots, les drones, du pouvoir de voir pour les rendre autonomes. C’est ce que propose la start-up Movidius, spécialiste de la vision par ordinateur, une des disciplines phares de l’intelligence artificielle. Basée à San Mateo (Californie), la jeune pousse est à l’origine de Myriad 2,  une carte VPU (Vision processor unit) particulièrement puissante. Cette technologie, qui a nécessité plus de dix années de R&D, vient de taper dans l’œil d’un géant. Intel a, en effet, annoncé cette semaine l'acquisition de la start-up, dirigée par le français Remi El Ouazzane. Le montant et les détails de l’opération n’ont pas été dévoilés.

50 brevets pour la puce Myriad 2

Protégée par une cinquantaine de brevets, la puce Myriad 2 présente une architecture spécialement conçue pour faire tourner de manière parallèle des algorithmes de vision par ordinateur, tout en utilisant le moins d’énergie possible. Dans les détails, le processeur s’articule autour de trois composants : une fabrique de mémoire, un DSP (Digital Signal Processor) de 12 cœurs programmables et une partie dédiée au traitement des signaux. Grâce à cette architecture, le dispositif serait capable d’exécuter 150 milliards d’opérations par seconde, en ne consommant que 1,2 watt.

Améliorer la technologie RealSense

Jusqu’à présent, la technologie était notamment utilisée par Google, Lenovo, DJI (drones) ou encore FLIR (imagerie thermique) pour doter d’une vision artificielle, les drones, caméras de sécurité, casques de réalité augmentée et de réalité virtuelle. « Mais les appareils intelligents d’aujourd’hui offrent juste un aperçu de ce qui reste à venir », écrit Remi El Ouazzane dans un post de blog. « Nous sommes sur le point de réaliser de grandes percées dans l'intelligence artificielle. Dans les années à venir, nous allons voir arriver de nouvelles machines autonomes avec plus de fonctionnalités avancées », poursuit-il. Objectif : permettre aux machines, non seulement de voir, mais aussi de penser.

Grâce à cette acquisition, Intel entend notamment améliorer la technologie de sa caméra RealSense, qui a fait l’objet de nombreuses annonces le mois dernier à San Francisco. « Chez Intel, nous resterons focaliser sur notre mission, mais avec la technologie et les ressources nécessaires pour innover plus vite et passer à une échelle supérieure », assure l’homme à la tête de Movidius.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Médailles de l'innovation 2019 : le CNRS récompense ses chercheurs-entrepreneurs

Médailles de l'innovation 2019 : le CNRS récompense ses chercheurs-entrepreneurs

En remettant ses médailles de l'innovation 2019, le Centre national de la recherche scientifique a mis en avant quatre chercheurs dont les[…]

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Photovoltaïque européen, superalliages, smart-city… les meilleures innovations de la semaine

Masméca éprouve le navire vert

Dossiers

Masméca éprouve le navire vert

Elle partage sa foi dans le code

Focus

Elle partage sa foi dans le code

Plus d'articles