Nous suivre Industrie Techno

Intelligence artificielle : Intel s’offre la techno de "mémoire associative" de Saffron

Intelligence artificielle : Intel s’offre la techno de

© Intel

La firme de Santa Clara vient de mettre la main sur l’entreprise Saffron, pour un montant non dévoilé. Fondée par un ancien d’IBM, l’entreprise a mis au point une plate-forme dite d’intelligence naturelle, utilisée dans des secteurs variés comme la défense, l’aérospatial ou encore la santé et l’assurance.

Intel veut rendre ses puces encore plus intelligentes et mise pour cela sur l’informatique cognitive. Le géant du silicium vient de faire l’acquisition de l’entreprise Saffron, spécialisée dans les technologies d’intelligence artificielle (AI). Cette opération, dont le montant n’a pas été dévoilé, vient s’ajouter à une batterie d’acquisitions dans le domaine, avec notamment le rachat d’Indisys, de Xtremeinsights, ou encore d’Altera.

Fondée en 1999 par Manuel Aparicio, un ancien d’IBM, l’entreprise vise, comme les autres start-up du monde de l’AI, à extraire des informations pertinentes parmi des énormes volumes de données grâce à des algorithmes dont la conception s’inspire directement du fonctionnement de notre cerveau. Toutefois, au lieu de miser sur les algorithmes de Deep Learning (qui font l’objet de nombreux investissements de la part de Google et Facebook) Saffron a concentré ses travaux sur sa propre technologie, baptisée Mémoire associative.

Dans un post de blog officiel, Intel explique que la technologie développée par Saffron permet d’absorber des données issues de différentes sources et de les connecter automatiquement afin d’aider les entreprise dans leurs prises de décision. Sur son site, Saffron présente sa technologie comme une plate-forme "d’intelligence naturelle", dont le fonctionnement s’inspire de la manière d’apprendre et de raisonner des humains. Saffron compte des clients dans de nombreux secteurs, de l’aérospatial aux sites de production en passant par les domaines de l’assurance et de la santé. Les entreprises utilisent sa technologie pour anticiper les tendances du marché, optimiser un processus, réduire les risques ou encore personnaliser l’expérience client. La technologie de Saffron a notamment été utilisée par le Pentagone, afin de prédire la position des bombes artisanales (IED) sur les routes d’Irak, rapporte le magazine Wired.

« Nous voyons une opportunité d’appliquer l’informatique cognitive non seulement aux serveurs qui ingèrent un grand nombre de données, mais aussi à des nouveaux équipements dédiés au grand public qui ont besoin de voir, sentir et interpréter des informations complexes en temps réel » explique dans le post de blog Josh Walden, vice-président de la branche New Technology d’Intel, avant de poursuivre : « Le Big Data peut s’inviter sur les plus petits terminaux, à partir du moment  où ils sont suffisamment intelligents et connectés. Déployée sur ces petits équipements, la technologie de Saffron peut rendre possible l’analyse intelligente locale ».

Le post de blog indique également que les équipes de Saffron rejoindront la branche New Devices d’Intel. Elles devraient toutefois continuer à se développer de manière autonome. Intel entend intégrer cette nouvelle technologie dans des domaines variés comme le Big Data, la cybersécurité, la santé et l’Internet des Objets.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Big Data Paris : optimisation sous contrainte et machine learning, les clés de Fashion Data pour rendre la mode « éco-rentable »

Big Data Paris : optimisation sous contrainte et machine learning, les clés de Fashion Data pour rendre la mode « éco-rentable »

La jeune pousse Fashion Data, fondée en 2019, a remporté les Trophées de l’innovation dans la catégorie start-up,[…]

« L’automatisation et l'IoT au service de la production sont plus que jamais stratégiques », soutient Paola Jesson, co-fondatrice du SIDO

« L’automatisation et l'IoT au service de la production sont plus que jamais stratégiques », soutient Paola Jesson, co-fondatrice du SIDO

Neuralink : « Le travail accompli est remarquable mais il manque des détails techniques clés », juge Guillaume Charvet (Clinatec)

Neuralink : « Le travail accompli est remarquable mais il manque des détails techniques clés », juge Guillaume Charvet (Clinatec)

Crypto 2020 : le post-quantique au cœur de l’événement cryptographique de l’année

Crypto 2020 : le post-quantique au cœur de l’événement cryptographique de l’année

Plus d'articles