Nous suivre Industrie Techno

Intel se penche sur les interfaces informatiques de demain

Ridha Loukil
Intel se penche sur les interfaces informatiques de demain

A quabd une interface cérébrale ?

© DR

Le numéro un mondial des microprocesseurs crée la division de recherche ''Interaction & Experience Research''. Objectif : réinventer les modes d’interaction avec l’informatique.

La façon dont nous vivrons l’informatique demain sera différente de celle que nous connaissons aujourd’hui. Intel en est convaincu. C’est pourquoi le numéro un mondial des microprocesseurs vient de créer Interaction & Experience Research, une nouvelle division de recherche dont la mission est de contribuer à réinventer les modalités d’interaction avec l’ordinateur et les objets numériques.

Trois axes de recherches sont au programme : rendre l’informatique plus personnelle et sociale grâce à une contextualisation de l’utilisateur ; simplifier les usages en renforçant les services de Coud Computing ; proposer des interfaces plus naturelles pour un pilotage, par exemple, au toucher, au geste et à la voix.

"Offrir une expérience personnelle de l’informatique grâce à des capteurs qui identifient l’utilisateur et des outils qui suivent ses goûts et ses besoins est l’un des changements le plus important attendu demain", estime Justin Rattner, Chief Technology Officer d’Intel.

La nouvelle division de recherche réunit des chercheurs en sciences sociales, en développement de produits et en interaction homme-machine. Les résultats de leurs travaux serviront d’axe d’orientation pour la recherche technologique sur la prochaine génération d’interfaces, sur les modes d’interaction de l’utilisateur, ainsi que sur l’évolution des contenus audiovisuels et les schémas de leur consommation.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www.intel.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

Puisque le plan quantique français traîne, la région Ile-de-France en profite pour accélérer dans le domaine. La[…]

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Plus d'articles