Nous suivre Industrie Techno

Intel met le paquet sur l'Internet des objets

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Intel met le paquet sur l'Internet des objets

© Intel

Intel continue son offensive sur le marché très convoité des objets connectés avec l'annonce de la création d'une plate-forme dédiée, de nouveaux outils logiciels  (API, cloud...), d'une gamme de processeurs, et de nouveaux partenaires pour faire croître son écosystème. Des efforts soutenus qui attestent de la leçon durement acquise par le fondeur sur le marché mobile.

Intel peine peut-être à s'imposer sur le marché mobile, mais ne compte pas laisser passer le marché prometteur des objets connectés. Et bien mal lui en prendrait quand on sait que c'est déjà l'une des activités du fondeur à la croissance la plus importante. L'entreprise y a notamment consacré une grande partie de sa présence au CES ainsi que de sa conférence Intel Developer Forum en 2014, et a formé un consortium dédié (l'Open Interconnect Consortium) avec d'autres grands acteurs comme Samsung, Cisco ou Dell.

Le géant du silicium passe désormais à la vitesse supérieure en lançant une plate-forme dédiée. Sobrement baptisée Intel IoT Platform, elle offre un modèle de référence qui vise à unifier et simplifier la connectivité et la sécurité pour l'Internet des objets. Intel introduit également une nouvelle gamme de produits (matériels et logiciels) basés sur cette plate-forme. Ces nouveaux produits incluent Wind River Edge (un middleware pour le cloud), un service de création et de gestion d'API, une connectivité directe au cloud et des capacités d'analyses associées, des portails (gateways) intelligents et une ligne dédiée de processeurs IA.

L'objectif : imposer ses technologies

Le but est de faciliter le développement et le déploiement à grande échelle en permettant aux entreprises de gérer toute la production depuis la conception jusqu'au produit final au sein d'une même plate-forme. Intel a également annoncé une liste de partenaires formant un écosystème compatible avec sa solution, parmi lesquels on compte Accenture, Booz Allen Hamilton, Capgemini, Dell, HCL, NTT DATA, SAP, Tata Consultancy Services et Wipro.


Cliquer pour agrandir

Si Intel redouble d'efforts pour s'imposer sur ce marché, c'est aussi qu'elle doit faire face à Qualcomm, dont les puces basées sur l'architecture ARM sont quasi-hégémoniques sur le marché de la téléphonie mobile. Qualcomm s'appuie sur l'Alliance AllSeen et sur la norme AllJoyn pour unifier l'Internet des objets, formant un camp opposé à celui d'Intel. Comme souvent dans le monde de l'informatique, seule une des normes l'emportera, condamnant généralement les partisans des autres technologies à un coûteux retard sur ce marché.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Schneider Electric optimise la maintenance grâce à la réalité augmentée

Schneider Electric optimise la maintenance grâce à la réalité augmentée

Pour faciliter les opérations de maintenance des équipements industriels, Schneider Electric mise sur son logiciel EcoStruxure et la[…]

Alibaba dévoile Xuantie 910, une puce ultra performante basée sur une architecture open source

Alibaba dévoile Xuantie 910, une puce ultra performante basée sur une architecture open source

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

DeepCubeA, l'algorithme champion de Rubik’s Cube

DeepCubeA, l'algorithme champion de Rubik’s Cube

Plus d'articles