Nous suivre Industrie Techno

Instrumentation amphibie pour le port de Barcelone

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Les travaux d’extension du port se déroulent sous le contrôle d’un système radio permettant le suivi en temps réel des tassements. Une première mondiale

Dans le cadre de la compétition que se livrent les grandes villes portuaires européennes, les autorités de Barcelone se sont lancées dans une ambitieuse campagne d’extension du port.

Les travaux en cours, qui ont débuté en 2003 et qui s’étaleront sur une durée de 3 ans permettront, moyennant la construction de 2 digues (d’environ 2 km à l’est et de 4 km au sud), de doubler en terme de volume sa capacité.

Dans la pratique, la terre et les enrochements utilisés pour la construction doivent être déposés avec parcimonie, afin de provoquer une compression en douceur du fond marin.

Pour contrôler cette mise en charge homéopathique les responsables ibériques ont décidé d’avoir recours à un système d’instrumentation informatique. Le dispositif, implanté à la verticale des futures digues, permettra ainsi de suivre et de mesurer, en temps réel, les mouvements sédimentaires.

Ce sont les entreprises françaises Balineau et SolData, filiales de Solétanche Bachy, qui se sont vu confier la réalisation de cette installation conçue par la société d’ingénierie norvégienne NGI (Norvegian Geotechnical Institute) et constituant, selon toute vraisemblance, une première mondiale en la matière.

 Les capteurs (inclinomètres et piézomètres) sont enfermés dans des aiguilles métalliques qui ont été descendues dans des forages (32 au total) de 100 mm de diamètre dont la profondeur atteint 40 m.

Ces travaux de creusement, soumis à des impératifs de grande précision, ont été effectués à l’aide d’un portique de fonçage. L’engin de 25 t était positionné par l’intermédiaire d’un récepteur GPS (Trimble Ag132) placé en tête de la grue équipant la barge et asservi au moyen d’un logiciel de navigation (Hydro-Pro).

Les informations en provenance des capteurs sont ensuite remontés à la surface au moyen de câbles jusqu’à une bouée sur laquelle un système  assure le stockage des données. Celles-ci sont finalement transmises par radio vers l’ordinateur central, installé au sommet du phare, l’échange s’effectuant toutes les heures afin de limiter la consommation en énergie produite par des panneaux solaires montés sur chacune des 8 bouées.

Philippe Donnaes


 


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles