Nous suivre Industrie Techno

[Innover contre le virus] Pallier le manque de respirateurs, des makers aux géants de l’industrie

La Rédaction d'Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

, ,
[Innover contre le virus] Pallier le manque de respirateurs, des makers aux géants de l’industrie

© BSIP/GettyImages

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire face à la pandémie de Covid-19. Dès le mois de mars, un danger menaçait d’aggraver la situation sanitaire : la pénurie annoncée de respirateurs artificiels dans les établissements de santé, indispensables pour traiter les cas critiques de malades atteints du Covid-19. Aux quatre coins de la France – et même ailleurs - bidouilleurs du dimanche, ingénieurs en tout genre et entreprises cotées en bourse se sont mis à plancher sur des modèles simplifiés pour passer le pic épidémique.

Fin mars, les fabricants traditionnels ont promis une hausse de la production

Avant la crise sanitaire, les hôpitaux français, équipés d’environ 5 000 ventilateurs médicaux, en commandaient entre 1 000 et 1 500 par an. Pendant la pandémie, « on nous en demande des centaines chaque semaine », témoigne Christophe Hentze, le directeur général France de Löwenstein Medical, un fabricant allemand de ce type d’équipement, au micro de Franceinfo le 17 mars. L’usine de Hambourg de son groupe a alors décidé de doubler sa production, tout comme l’américain GE Helathcare. Mais bien souvent, ces productions ont été réservées à la demande domestique. Quid d’Air Liquide, seul (modeste) producteur de respirateurs artificiels dans l’Hexagone ?

Un groupement industriel se forme le 31 mars autour d’Air Liquide

Justement, le groupe français est alors en pourparlers avec l’Etat et trois autres industriels, PSA, Valeo et Schneider Electric, pour passer d’une maigre production de 200 respirateurs par an à 10 000 d’ici mi-mai. Dans ce groupement industriel, annoncé par Emmanuel Macron le 31 mars, PSA a mobilisé une partie de son usine de Poissy pour assembler le bloc mécanique du respirateur, Valeo a mis à disposition sa maîtrise de la chaîne d’approvisionnement et aidé à concevoir les lignes de fabrication et Schneider Electric les a certifiées et montées et a pris en charge la fabrication d’une pièce, le circuit patient, dans son usine de Chasseneuil-du-Poitou. Un projet d’envergure, entaché d’une polémique sur le choix des modèles de respirateurs par la suite.

La Fédération hospitalière de France travaille, plus discrètement, sur son propre modèle

On l’a appris plus tard, Schneider Electric n’est alors pas engagé seulement dans le groupement industriel rassemblé par l’Etat français. Des ingénieurs du groupe aident aussi la Fédération hospitalière de France (FHF) à concevoir puis industrialiser un autre modèle de respirateur. Enguerrand Habran, le directeur de l'innovation Fonds de dotation de la FHF, en parlait en exclusivité à Industrie & Technologies le 25 mars.

A travers le monde, d’autres s’y mettent également

Au Royaume-Uni, Airbus et Thales ont cofondé un consortium similaire au français, avec ce même objectif de fabriquer 10 000 respirateurs, mais constitué de 21 industriels. Ailleurs dans le monde, toutefois, l’industrie n’a pas été la seule à se mobiliser. Un grand nombre de particuliers, du bricoleur équipé d’une imprimante 3D à des équipes d’ingénieurs professionnels, se sont lancés dans la conception d’un modèle de respirateur open source et reproductible. Mais beaucoup se sont cassés les dents sur un problème : comment réaliser un modèle rapidement industrialisable.

Les respirateurs, des appareils complexes pour un traitement exigeant

Chez Industrie & Technologies, nous nous sommes posé la question : pourquoi est-ce si difficile de fabriquer un respirateur ? En regardant sous le capot, accompagnés de spécialistes de la fabrication de tels appareils et d’un médecin-urgentiste du célèbre hôpital Johns Hopkins, aux Etats-Unis, on s’aperçoit qu’il faut un certain nombre de critères pour faire un respirateur efficace pour soigner les cas les plus graves de Covid-19.

Et la Logan des respirateurs vit le jour !

Ce n’est pas pour ça qu’on ne peut pas y arriver ! La preuve, avec la MakAir, un respirateur low-cost mais adapté au traitement du Covid-19 conçu par une poignée d’entrepreneurs nantais membres du collectif Makers for life.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Les tests sérologiques, entre course à la fiabilité et recherche d'immunité

[Innover contre le virus] Les tests sérologiques, entre course à la fiabilité et recherche d'immunité

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs[…]

14/08/2020 | Covid-19Tests Coronavirus
[Innover contre le virus] Traitement contre le Covid-19 : introuvables molécules

[Innover contre le virus] Traitement contre le Covid-19 : introuvables molécules

[Innover contre le virus] Le casse-tête des masques, de la pénurie à la surproduction

[Innover contre le virus] Le casse-tête des masques, de la pénurie à la surproduction

[Innover contre le virus] Impression 3D : l’usine d’urgence

[Innover contre le virus] Impression 3D : l’usine d’urgence

Plus d'articles