Nous suivre Industrie Techno

Ingénieur en écoconception : le guide écologique

Ingénieur en écoconception : le guide écologique

© DR

Maintenant que l'environnement s'installe dans l'entreprise, la prise en compte des réglementations et de l'impact sur l'ensemble du cycle de vie d'un produit est primordiale. L'ingénieur en écoconception répond à ce besoin.

LE CONSEIL DU PRO

« J'ai été ingénieur dans l'industrie du bois, puis j'ai vendu des usines clés en main avant de me tourner vers l'écoconception. C'est un mot que je n'aime pas car il faut rester humble : je serais bien incapable de concevoir des locomotives ou des machines à laver. Je ne fais que mesurer l'impact environnemental de cette conception, et j'oriente le travail des concepteurs.»

SA MISSION

Gaz à effet de serre, acidification de l'atmosphère, rejets d'effluents toxiques ou influant sur la biodiversité... De même qu'on intègre dès la conception d'un produit ou de services des notions de maîtrise des coûts, de qualité, de sécurité, l'ingénieur en écoconception prend en compte les contraintes d'environnement.

Il identifie les impacts pour la planète du produit tout au long du cycle de vie. Il les quantifie puis oriente la recherche d'alternatives minimisant ces conséquences. Il se sert pour cela de logiciels, de bases de données, et surtout de son bon sens.

Il ne travaille jamais seul. Il donne à l'équipe de conception son avis éclairé sur les choix qu'elle a fait. Son principe : mettre le doigt sur une étape de la production ou du processus industriel, et suggérer par sa connaissance des matériaux ou des procédés des pistes d'amélioration.

L'activité sera ainsi modifiée par approches successives, source d'innovations (proposer ses produits à la location et non plus à la vente, par exemple).

ET LE SALAIRE DANS TOUT ÇÀ ?

Il s'agit d'un salaire typique d'ingénieur. Comptez 35 000 euros bruts annuels en début de carrière. Après 5 ans d'expérience dans le domaine, la moyenne est autour de 50 000 euros bruts annuels et la barre peut atteindre 70 000 euros avec un peu de bouteille.

QUELLES COMPÉTENCES ?

Un certain pragmatisme, du bon sens, pour rentrer dans la logique des processus industriels et les décortiquer. Un premier pas pour débusquer les points à améliorer. Comprendre comment cela fonctionne, avoir le goût de la chimie et des matériaux : une vraie sensibilité d'ingénieur, en somme.

Tact et clarté : orienter le travail des concepteurs nécessite un certain savoir-faire.

De la précision, voire de la méticulosité : un ingénieur dans l'écoconception manipule un très grand nombre de données. Selon la méthodologie employée, ses résultats peuvent varier de manière inverse si les chiffres ont été volontairement ou non biaisés. La conscience professionnelle est de mise.

Avoir la fibre juridique. Vous aimez surfer sur Légifrance et eur-lex.europa. Vous devez être au fait des dernières évolutions dans la réglementation. L'épineuse directive Reach et les normes Iso n'auront plus de secret pour vous.

QUELLES FORMATIONS ?

L'écoconception est devenue la tarte à la crème des cycles de spécialisation, après une formation de base d'ingénieur généraliste. Reste que la discipline ne doit pas se réduire à la capacité à faire tourner un logiciel : l'essentiel est de bien comprendre comment se conçoit un système industriel et un produit. Citons en particulier l'IG2E à Lyon, l'Ensam de Chambéry, réputé pour son master en éco-conception, l'Engref, mais aussi l'École supérieure du bois et de design de Nantes, pour son master en technologies du bois et écodesign.

Des formations diplômantes en trois ans existent également : l'Idecq de Saint-Etienne, les IUT de Toulouse ou de Mantes-la-Jolie, l'université de Nancy proposent des licences professionnelles.

Pour les pressés, le Cned propose une formation à distance en 30 heures.

Les chambres de commerce et d'industrie dispensent enfin des formations continues sur quelques journées à l'écoconception.

OÙ EXERCER SES TALENTS ?

Partout ! Les problématiques liées à l'environnement (Iso 14001, Reach, écoconception...) sont aujourd'hui au coeur des enjeux de l'industrie aéronautique et spatiale, tout comme dans l'industrie de l'énergie et des produits grand public.

L'emballage est un autre secteur porteur : connaissances des matériaux plastiques, des interactions et migrations matériaux y sont très prisées pour écoconcevoir un packaging plus axé sur le carton recyclé... que sur le papier glacé.

Les collectivités recrutent des ingénieurs en écoconception pour mener à bien leur démarche de développement durable et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Autre possibilité : exercer dans des cabinets de conseil spécialisés en analyse de cycle de vie, où vous multiplierez les missions pour différentes entreprises.

ET APRÈS ?

Vous êtes plutôt en piste pour travailler au bureau d'études que sur un chantier !

Vous pouvez évoluer vers un poste d'encadrement, ou travailler sur la stratégieenvironnementale au niveau de tout un groupe industriel, en bonne intelligence avec le responsable marketing.

Au sein d'une grande entreprise, vous pouvez profiter d'une occasion de mouvements de postes pour rester dans le domaine de la conception de produits.

Si cela ne vous effraie pas, vous pouvez tenter l'aventure en solo et monter votre entreprise de conseil en environnement.

En savoir plus ?

Les lumières de l'Agence de la défense de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) :

www.ademe.fr/eco-conception

L'Association d'experts pour le développement de l'écoconception :

www.apedec.org

L'Association Orée a créé une plate-forme Internet dédiée :

www.oree.org/ecoconception

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0927

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Choisir un transpalette

Choisir un transpalette

Les transpalettes électriques sont destinés à lever légèrement des palettes pour les transporter dans un entrepôt. Ils sont utilisés pour charger et[…]

01/11/2010 | OUTIL
Deux écolabels pour faciliter les achats verts

Deux écolabels pour faciliter les achats verts

Le QRQC pour traquer les défauts en temps réel

Le QRQC pour traquer les défauts en temps réel

Plus d'articles