Nous suivre Industrie Techno

Industriels, financez les Mines de Nantes !

Industriels, financez les Mines de Nantes !

Les Mines de Nantes veulent doubler leurs effectifs

© DR

L'école d'ingénieurs nantaise veut doubler la part du privé dans son financement. Elle a lancé un fonds de dotation. Les industriels pourront la soutenir financièrement et participer à son développement dans l'informatique, l'énergie et l'environnement.

L'Ecole des Mines de Nantes a lancé cette semaine son fonds de dotation. Les industriels pourront contribuer à son développement dans l'informatique, l'environnement et l'énergie, en particulier nucléaire. L'école d'ingénieurs veut en effet doubler ses effectifs dans les dix ans (500 diplômés par an et 200 chercheurs, contre respectivement 250 et 100 aujourd'hui). Pour y parvenir, elle compte sur le soutien financier des industriels.

Cinq axes de soutien

"Notre but est de créer un réseau d'une cinquantaine de partenaires industriels. Avec eux, nous réfléchirons à nos priorités de formation et de recherche pour les 5 à 10 ans à venir. Nous espérons lever une dizaine de millions d'euros en 5 ans", précise Stéphane Cassereau, directeur des Mines de Nantes. Concrètement, les industriels participeront au développement de l'école autour de 5 axes :
 

  • Développement des formations et de la recherche sur les problématiques émergentes, notamment sour forme de chaires d'enseignement et de recherche. C'est la priorité du fonds de dotation (7 millions d'euros sur les 10 millions visés) ;
  • Accompagnement des industriels à l'international, notamment sous forme de bourses. Tant pour expatrier des étudiants français, que pour accueillir des étudiants étrangers ;
  • Soutien à l'égalité des chances, par exemple par des bourses à des étudiants issus de milieux défavorisés ;
  • Développement durable, en soutenant des projets d'élèves ;
  • Soutien à l'économie du territoire, par la promotion des métiers de l'industrie et l'accompagnement de PME régionales.


Les déchets radioactifs

L'école revendique déjà ses premiers partenaires industriels. Ainsi, Daher tiendra une chaire sur les produits et procédés métalliques pour l'aéronautique et le nucléaire. L'Andra, Areva et EDF ont créé ensemble une chaire sur le stockage et l'entreposage des déchets radioactifs. L'école se rapproche aussi de Séché pour des projets de recherche dans l'environnement. Ou encore de Sodifrance pour des formations dans l'informatique. Parmi les axes de réflexion : recyclage des composites ; méthanisation ; gestion du patrimoine informatique ; épuration du biogaz ; traçabilité des déchets par outils informatiques...

Thomas Blosseville

Pour en savoir plus : http://www.mines-nantes.fr

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ecoles d'ingénieurs : 20e classement annuel

Dossiers

Ecoles d'ingénieurs : 20e classement annuel

Comme chaque année, nous publions notre classement exclusif des écoles d’ingénieurs, qui reflète l'implication[…]

26/02/2016 | Start-upFormation
Palmarès exclusif : les dix écoles d’ingénieurs championnes de l’innovation

Palmarès exclusif : les dix écoles d’ingénieurs championnes de l’innovation

La réalité virtuelle entre dans les lycées techniques

La réalité virtuelle entre dans les lycées techniques

Modélisation de la conception innovante

Modélisation de la conception innovante

Plus d'articles