Nous suivre Industrie Techno

En image

Industrie 2011 a trouvé ses lauréats

Charles Foucault

Sujets relatifs :

, ,
Industrie 2011 a trouvé ses lauréats

Le trophée que recevront les sept élus du Jury Industrie 2011.

© DR

Le jury, dont Industrie & Technologies faisait partie, a tranché : les sept lauréats des trophées de l’innovation qui seront décernés sur le salon Industrie 2011, qui se tiendra du 05 au 08 avril à Eurexpo à Lyon, sont connus. Petite présentation des heureux gagnants.

Catégorie Technologie

Pemtec propose une solution d’usinage électrochimique de précision de métaux. Le principe est de rompre la matière en la ionisant. La matière brute de la pièce à usiner est chargée positivement (anode), une autre pièce métallique, chargée négativement (cathode) a la forme de l’empreinte. Entre ces deux pièces passe un électrolyte (eau salée) qui dissout la matière à la surface de l’anode et l’évacue. En ajoutant à l’usinage électrochimique par enfonçage la vibration de l’électrode à 50 Hz et le traitement de l’effluent, Pemtec a augmenté la précision de la technique et l’a rendue plus écolo.
 

                     

 



Catégorie Machine-outil


Sur son site de Le Locle, en Suisse, à dix kilomètres de la frontière française, Emissa a développé une nouvelle machine capable de travailler deux pièces simultanément, à l’aide de broches verticales se saisissant chacune d’une pièce à usiner. Fraisage, alésage, perçage, tournage extérieur et intérieur, la Winflex Twinturn gère toutes ces opérations. Les porte-outils Piboturn, développés par la société sœur d’Emissa Pibomulti, sont à l’origine de cette innovation. Grâce à leur conception, l’opérateur peut régler mécaniquement et très finement (sur une course de +/- 1,5 mm) l’un des outils par rapport au second, après avoir constaté des différences entre les deux pièces usinées au premier essai. Les deux pièces des séries suivantes seront ainsi rigoureusement identiques sans que l’opérateur ait eu besoin de modifier le programme sur la commande numérique.
 

                                 
 



Catégorie Environnement de la machine


Le système d’inspection Equator de Renishaw est capable de faire de la comparaison sur pièces complexes. Basé sur une architecture parallèle, le palpeur de ce système de contrôle par contact mesure les dimensions de la pièce par rapport à un étalon préenregistré. Interfaçable avec les robots et les automates des machines-outils à commande numérique, l’Equator s’installe en vingt minutes, s’intègre dans la ligne de production et passe d’une pièce à une autre en quelques secondes. Le premier modèle, le seul disponible pour le moment, ne peut mesurer que des pièces de 300 mm de diamètre par 150 mm de haut.

                               

 


Catégorie Ligne verte


Bulane propose aux industriels d’oublier leur budget gaz techniques pour leurs applications de soudage et de brasage. Le produit baptisé Dyomix par la start-up montpelliéraine est un électrolyseur, il produit à la demande un gaz combustible zéro carbone (oxygène + hydrogène) à partir d’eau et d’électricité. La température de la flamme obtenue peut dépasser les 2 500°C. Si l’invention évite l’achat de gaz couteux, elle diminue également les risques et simplifie les contraintes logistiques, puisque les industriels optant pour Dyomix n’ont plus à stocker de gaz sous pression.
 

                                  

 



Catégorie Sécurité


Contre la corrosion, Fuchs Lubrifiants lance une nouvelle gamme de fluides hydrofuges : Anticorit. Si elle a été choisie par le jury c’est que les produits qui la composent ne contienent pas de baryum, métal très hydrofuge, mais aussi très toxique pour la santé.
 

                                 
 



Catégorie Sous-traitance


Le Mach Navi I (I pour Intelligent) d'Okuma et présenté par Codem est une fonction de commande numérique qui détermine automatiquement les conditions de coupes optimales, en tournage comme en fraisage. En analysant les vibrations de l’outil, le programme définit les vitesses de rotation les plus proches des limites autorisées par la machine et qui annulent ces vibrations. En ressort un meilleur état de surface, une productivité améliorée et des durées de vie d’outils augmentées.

                

            




Prix spécial du Jury


Sur la même problématique, la start-up Vibraction dévoile ChatterMaster, un logiciel de diagnostic des vibrations d’usinage. En deux heures le programme définit les actions correctives adaptées au problème rencontré à partir d’un moteur d’analyse et d’une base de données de solutions.




Charles Foucault

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

A Toulouse, les composites visent le ciel

A Toulouse, les composites visent le ciel

Créé en 1988 à Toulouse, le Critt Mécanique & Composites (Centre régional d'innovation et de transfert de[…]

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

L'Insa Toulouse va industrialiser son lanceur de ballons de rugby

Holomake, l’interaction manuelle augmentée

Fil d'Intelligence Technologique

Holomake, l’interaction manuelle augmentée

« Il faut cultiver le rêve pour innover », Philippe Pernod (IEMN)

L'innovation dans la peau

« Il faut cultiver le rêve pour innover », Philippe Pernod (IEMN)

Plus d'articles