Nous suivre Industrie Techno

Inauguration du Cereat

Industrie et  Technologies
Aboutissement de 5 ans de travail, ce Centre européen de recherches sur l'eau, l'environnement, l'aliment et la toxicologie regroupe, en un seul lieu, des équipes de l'Institut Pasteur de Lille jusque là disséminées sur différents sites.


Cette inauguration du Centre européen de recherches sur l'eau, l'environnement, l'aliment et la toxicologie (Cereat), d'une surface de 12 000 m², pour un investissement de 23 millions d'euros, est l'aboutissement d'un travail engagé en décembre 2002 par le Conseil d'Administration de l'Institut Pasteur de Lille et le Directeur Général, le Professeur Philippe Amouyel, en vue de développer l'activité déjà importante de l'Institut dans le secteur de la santé de l'Homme dans son Environnement.



Le Cereat va contribuer au renforcement de la position de leader scientifique de l'Institut Pasteur de Lille dans ses domaines d'excellence. Bâtiment de haute technologie, le Cereat a été conçu, dès le départ, avec les scientifiques, ingénieurs et techniciens des équipes concernées, afin d'en optimiser le fonctionnement et de le préparer à l'accueil des outils modernes de développement technologique.

Le Cereat est aussi une expérience humaine, essentielle dans le projet de l'Institut Pasteur de Lille, car il symbolise le continuum entre la recherche, le transfert technologique et les expertises. Les équipes qui y travaillent pourront développer des projets communs et s'enrichir mutuellement pour permettre à chacun de nous de vivre mieux, plus longtemps dans un environnement préservé.

Le regroupement au sein d'un même bâtiment d'activités auparavant dispersées sur plusieurs bâtiments et sites de l'Institut Pasteur de Lille permet de réduire les duplications et les sous-traitances, mais surtout d'optimiser les moyens communs notamment en termes de plates-formes de haute technologie.

Les objectifs principaux sont de proposer une offre coordonnée en recherche, analyses, expertises, audit, conseils et formations sur l'ensemble des domaines de compétences de l'Institut Pasteur de Lille.
Par ailleurs, il garantit la simplification des transferts technologiques, les services d'expertises bénéficient des travaux de recherche et réciproquement la recherche s'appuie sur le pragmatisme des expertises.

Chacun trouve dans cette proximité de lieu, une source d'innovation et de progrès :

  • - Les groupes de recherche élargissent ainsi instantanément le champ de leur expérience ;
  • - Les équipes d'expertise apprennent à optimiser leurs outils et leurs technologies ;
  • - Les équipes des services fonctionnels appréhendent mieux leur rôle pivot au cœur du campus.



Le Cereat : 5 domaines d'expertises et de recherche

1. Eaux/environnement

Au cours de ces dernières années, la recherche et les expertises dans le domaine de l'eau et de l'environnement réalisées à l'Institut Pasteur de Lille ont connu une croissance permanente. Elles représentent une part de plus en plus importante des activités de l'Institut Pasteur de Lille. Au Cereat, 170 personnes travaillent pour ce service, des chimistes, des microbiologistes, des agronomes, des environnementalistes...

Ce service identifie et quantifie tous les paramètres (jusqu'à 180) de pollution (microbiologiques, chimiques, organiques, écotoxicologiques) des différents compartiments de l'eau et de l'environnement :


  • - eaux de baignade et de loisirs ;
  • - eaux de consommation ;
  • - eaux douces ;
  • - eaux marines ;
  • - eaux résiduaires ;
  • - matériaux en contact avec l'eau ;
  • - effluents industriels et urbains ;
  • - nappes souterraines ;
  • - air urbain, industriel et intérieur ;
  • - déchets ;
  • - biomasses ;
  • - boues de station et sédiments ;
  • - les sols agricoles et pollués.

La totalité de ces expertises est accomplie selon des méthodes normalisées, validées, reconnues et bénéficie d'un système d'Assurance - Qualité accrédité par le Cofrac (Comité Français d'Accréditation).

Le laboratoire eaux et environnement de l'Institut Pasteur de Lille est agréé par :
  • - le Ministère de la santé comme laboratoire de référence et Laboratoire Régional Nord-Pas-de-Calais pour les analyses d'eaux de nappes souterraines, de réseaux, de baignade et des eaux minérales ;
  • - le Ministère de l'écologie et du développement durable, chaque année pour l'analyse des eaux douces et marines, sédiments et biomasses ;
  • - le Ministère de la santé pour la délivrance d'Attestation de Conformité Sanitaire pour les matériaux en contact avec l'eau de consommation humaine.
Outre ses capacités analytiques, le service eaux environnement de l'Institut Pasteur de Lille développe et valide des méthodes analytiques, organise des essais inter-laboratoires, produit et développe des matériaux de référence. Enfin c'est un laboratoire de référence dans le cadre des plans biotox.

Le service eaux et environnement de l'Institut Pasteur de Lille est engagé, en collaboration avec différents organismes français et européens, dans plusieurs programmes de recherche liés à la qualité des eaux, des sols et de l'atmosphère.

Quelques exemples de collaboration :
  • - Production et certification de matériaux de références microbiologiques dans les eaux en vue de la mise en œuvre des directives européennes ;
  • - Contrats européens dans le cadre des 4e, 5e et 6e PCRD ;
  • - Avec l'Otan sur un projet concernant la qualité de l'eau en Asie centrale.
2. l'hygiène alimentaire

Le Sermha, service de microbiologie et hygiène alimentaire existe depuis 1984 à l'Institut Pasteur de Lille et était auparavant installé dans des locaux à Villeneuve d'Ascq. Il rassemble 90 personnes dont, des techniciens préleveurs, des techniciens de laboratoire, des ingénieurs, des administratifs et des consultants-formateurs.

Il assiste en hygiène et microbiologie alimentaire pour la restauration collective (sociétés de restauration, mairies, collèges, prisons, hôpitaux, cliniques, médico-social, etc..), la grande distribution (centrales d'achats, plates-formes, magasins, etc..) et l'industrie agroalimentaire.

Le Sermha réalise au plan national :
  • - Inspections techniques et audits de sites de production alimentaire ;
  • - Prélèvements d'échantillons alimentaires pour analyses microbiologiques et chimiques ;
  • - Analyses microbiologiques d'aliments sous accréditation Cofrac et analyses chimiques ;
  • - Analyses microbiologiques de surfaces au contact des denrées alimentaires (contrôle de l'efficacité des opérations de nettoyage et désinfection).
L'activité de formation appliquée en entreprise concerne les aspects relatifs à l'hygiène de base de la manipulation des denrées alimentaires, aux bonnes pratiques de fabrication, à l'analyse des dangers, au HACCP et à l'assurance qualité. Ces interventions tiennent compte des évolutions réglementaires (ex : Paquet Hygiène).

Le Sermha assure également des formations inter-entreprises en microbiologie et prévention des risques ainsi que sur les techniques de laboratoire.

Un secteur du laboratoire travaille spécifiquement sur la validation Afnor de méthodes microbiologiques alternatives. Le Sermha est également présent auprès d'instances nationales telles que l'Afnor.

3. la toxicologie

Ce service a été crée en 1981, il rassemble 21 personnes, des directeurs d'études, des assistants, des chargés d'assurance qualité, des techniciens... Il offre une expertise dans le domaine de l'évaluation des risques toxiques pour l'homme des médicaments, des ingrédients cosmétiques, des additifs alimentaires, des pesticides et des produits chimiques, plus particulièrement dans le domaine de la mutagenèse et de la cancérogenèse.

Outre ses activités d'expertises et d'études, le service de toxicologie forme, recherche (sur la mutagenèse) et conseille. Il bénéficie de nombreuses accréditations. Celles de l'Afssaps pour les médicaments humains et les cosmétiques, de l'Afssa pour les médicaments vétérinaires, les additifs alimentaires et les matériaux au contact des aliments, Cofrac pour les produits chimiques et les pesticides.

4. l'hygiène hospitalière

Ce service existe de façon autonome depuis 1993. Il compte 13 personnes. Il contrôle l'environnement hospitalier : air, eaux, surfaces, linge, la désinfection des dispositifs médicaux, les appareils de traitement des déchets d'activité de soins à risques infectieux, les matériaux antibactériens. Il effectue des tests de stérilité et contamination selon la pharmacopée, des tests de désinfectants et bactéricidie, fongicidie, sporicidie et virucidie, des tests d'appareils domestiques (lave-vaisselle, lave-linge, nettoyeur vapeur...), enfin il valide des procédés de désinfection professionnels.

Comme toutes les autres expertises, le service hygiène hospitalière assure des formations, et du conseil. Ses champs de développement s'orientent vers la virucidie sur les virus de type aviaire, les tests sur des virus d'infection nosocomiale, et l'évaluation de la détergence.

5. Unité de sécurité microbiologique

L'USM est un laboratoire de microbiologie spécialisé dans la gestion des risques infectieux dans les domaines : agroalimentaire - eaux - air - produits cosmétiques - réactifs pour diagnostic médical.
Il rassemble un personnel qualifié aux compétences complémentaires : chercheurs ; mathématiciens ingénieurs ; techniciens... Son objectif est d'offrir une approche de sécurité microbiologique, en répondant à des demandes d'analyse de produits finis, d'expertise de procédés, et de projets de recherche et développement financés par les Pouvoirs Publics ou dans le cadre de contrats industriels.

Par ailleurs, il assure une veille technique à travers la participation à des réseaux inter-laboratoires. La qualité de son savoir-faire est attestée par sa forte implication dans des projets de recherche et développement d'envergure régionale, nationale et européenne et dans de nombreux réseaux professionnels (centres Actia, GIS Sym'Previus, etc.).

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.pasteur-lille.fr

Le Cereat en quelques chiffres
 



Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles