Nous suivre Industrie Techno

Impression : le jet d'encre défie le laser

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
- Avec des nouvelles technologies plus simples et plus rapides, le jet d'encre s'attaque à des applications réservées jusqu'ici au laser

L'impression jet d'encre ne se cantonne plus aux tirages à petits volumes chez les particuliers ou les PME-PMI. Avec les technologies Edgeline de HP et Memjet de Silverbrook Research (issu de Canon, Australie), elle s'étend aux tirages à gros volumes dans les entreprises, applications tenues aujourd'hui par l'impression laser. À la clé, une amélioration de la qualité, une réduction des coûts à la page et la perspective d'une banalisation de la couleur.

Inventée dans les années 1970 par IBM, l'impression par jet d'encre se distingue par la qualité de son rendu de couleurs. Un avantage qui en fait le passage obligé pour le tirage sur papier de photos numériques. Mais sa lenteur la restreignait jusqu'ici à des tirages de faibles volumes. Elle est due aussi bien à la mécanique des têtes d'impression qu'au temps de séchage de l'encre.

Jusqu'à 60 pages par minute en A4 couleurs

C'est justement sur ces deux points que portent les innovations de HP et Silverbrook Research. À la traditionnelle petite tête d'impression en déplacement succède une longue tête fixe couvrant toute la largeur d'impression. La feuille de papier défile grâce à un tambour d'entraînement, comme sur les imprimantes laser. Le papier subit un traitement préalable pour fixer définitivement l'encre et éviter l'effet buvard. Le tambour chauffe le papier pour accélérer le séchage de l'encre. Résultat : la vitesse d'impression est multipliée par cinq à dix pour atteindre 60 pages par minute au format A4 en couleurs.

En 2004, Ricoh ouvrait une première brèche dans l'impression laser avec sa technologie d'impression au gel, présentée comme une alternative compacte, simple et économique au laser dans le segment d'entrée de gamme. Ce gel est spécialement formulé pour adhérer et sécher plus vite que l'encre liquide. Afin de gagner en rapidité, cette technologie s'appuyait sur une tête d'impression trois fois plus longue que les têtes classiques, et donc capable d'imprimer en un seul passage une bande de 32 mm.

HP et Silverbrook Research vont jusqu'au bout de cette logique, sans toutefois remettre en cause la forme liquide de l'encre. Dans la technologie Memjet, la tête d'impression pour le format A4 est formée par la juxtaposition de onze modules de 20 mm comprenant chacun 6 400 buses. Le tout délivrant 900 millions de gouttelettes d'encre par seconde. Même construction dans la technologie Edgeline mais pour un total de1,8 milliard de gouttelettes par seconde pour 42 240 buses ! Chaque buse se présente comme un dispositif micro-électro-mécanique (Mems pour Micro electro mechanical system), réalisé par les mêmes techniques que celles mises en oeuvre pour la fabrication des puces électroniques.

HP affirme avoir investi 1,6 milliard de dollars pour le développement d'Edgeline. Appliquée à des kiosques de tirages photo puis à des traceurs industriels, cette technologie s'étend à deux appareils multifonctions de 50 et 40 pages par minute en couleurs. De son côté, Silverbrook Research revendique dix ans de développement et 1 400 brevets pour Memjet. En test sur des kiosques photo de Kis Photo-Me, sa technologie est disponible en licence pour les fabricants d'équipements bureautiques.

EN BREFLES INNOVATIONS

- Une tête fixe couvrant toute la largeur d'impression remplace l'ancienne petite tête mobile - Un traitement spécial du papier fixe immédiatement l'encre - Le séchage de l'encre est accéléré en chauffant le papier

LES GAINS

- Augmentation de la vitesse d'impression par un facteur cinq à dix - Amélioration de la fiabilité - Réduction du coût par page en couleurs

DES BUSES D'IMPRESSION MINIATURISÉES

- Epson a choisi de doubler la résolution de ses modules d'impression jet d'encre à 360 points par pouce. La largeur des Mems, qui font office de buses, se réduit de moitié. Le nouveau film piézo-électrique, qui expulse par pincement les gouttelettes d'encre, est plus mince et plus réactif. Cela devrait se traduire par des imprimantes plus compactes et plus rapides, selon Epson.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0889

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Scanner réseau

Scanner réseau

Destiné à la bureautique dans tout type d'entreprise, ce scanner réseau s'adresse aux secteurs de la santé, finance, assurance, juridique et[…]

Imprimantes multifonctions monochromes

Imprimantes multifonctions monochromes

Écrans ultra-HD

Écrans ultra-HD

Vidéoprojecteurs

Vidéoprojecteurs

Plus d'articles