Nous suivre Industrie Techno

abonné

Exclusif

Impression 3D : le rêve plus si lointain de l'usine distribuée

Alexandre Couto
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Impression 3D : le rêve plus si lointain de l'usine distribuée

Les spécialistes de la fabrication additive proposent aux industriels des micro-usines modulaires pour accompagner leur demande de flexibilité et leur permettre une production connectée et distribuée, au plus près des usages.

Une production plus flexible, réalisée le plus près possible du lieu d’utilisation. Ce graal de la fabrication additive, espéré depuis l’arrivée de cette technologie en production, se rapproche de plus en plus des applications concrètes. Il est aujourd’hui porté par deux concepts qui pourraient redessiner le paysage industriel : les micro-usines et la production distribuée.

Avec la numérisation croissante des usines, les industriels souhaitent mettre en place de petites unités de production connectées et adaptées aux besoins locaux. Ces îlots de machines seraient pilotés par les données de l’usine, stockées dans le cloud, assurant la répétabilité du procédé. Ce concept a pris ses marques dans l’offre des constructeurs de machines et des développeurs de logiciels dédiés à la fabrication additive.

« L’idée de micro-usine, encore exotique il y a quelques années, s’est durablement installée, explique Jean-Daniel Penot, le responsable du département de la recherche et de l’innovation au Campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle (Cesi) et vice-président de l’association France Additive. Aujourd’hui, les principaux procédés ayant passé le cap de l’industrialisation, comme la fusion laser, le cold spray (projection à froid), le binder jetting (jet de liant) ou encore le procédé arc-fil (Waam), sont développés en micro-usines pour faciliter le déploiement d’unités de production au plus près des besoins. »

Smart Farm d'Handddle

La micro-usine offre à l’industriel un environnement englobant de nombreuses étapes de la production. Souvent placés dans des conteneurs pour faciliter leur transport, ces dispositifs permettent l’installation de divers capteurs pour un meilleur suivi de la production.

La jeune pousse Handddle a présenté le deuxième prototype de sa Smart Farm lors du salon Formnext 2021, qui s’est tenu du 16 au 19 novembre. Ce concept regroupe dans un environnement compact l’unité d’impression, la gestion des matériaux et un système de post-­traitement. Il repose sur[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1048

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2021 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Que sont les robots Skypod qui ont permis à Exotec de devenir la 25ème licorne française ?

Que sont les robots Skypod qui ont permis à Exotec de devenir la 25ème licorne française ?

Après une levée de fonds de 335 millions de dollars, la société Exotec spécialisée dans la robotique[…]

17/01/2022 | Robots
[Cahier Technique] Vers la bio-impression de tissus humains fonctionnels

Avis d'expert

[Cahier Technique] Vers la bio-impression de tissus humains fonctionnels

[Diaporama] A Annecy, le roboticien Omron présente sa vision de l’usine du futur

[Diaporama] A Annecy, le roboticien Omron présente sa vision de l’usine du futur

[Cahier Technique] L'haptique met le numérique au bout des doigts

Avis d'expert

[Cahier Technique] L'haptique met le numérique au bout des doigts

Plus d'articles