Nous suivre Industrie Techno

Impression 3D : chez Décathlon, c'est pour les prototypes

Thibaut De Jaegher
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Impression 3D : chez Décathlon, c'est pour les prototypes

Dans une vidéo publiée par le fabricant d'imprimantes 3D, 3DSystems, Décathlon explique comment elle utilise les machines de technologie additive en conception. Ici, c'est sa marque de lunettes Orao qui nous livre son témoignage et explique l'usage que font ses concepteurs de l'impression 3D.

Orao, la marque de lunettes du groupe Décathlon, révèle dans une vidéo publiée par 3D Systems, comment elle utilise la technologie d'impression 3D pour réaliser ses prototypes. Laurent Albouy, ingénieur produit pour Orao, indique que la fabrication additive est assez précise pour réaliser de petits mécanismes fonctionnels comme le tenon, pièce reliant le cercle et la branche. Responsable de l'ensemble de la phase de développement d'un produit jusqu'à son industrialisation, l'ingénieur indique que l'imprimante est facile à utiliser. Elle ne nécessite aucune formation ce qui permet aux designers et concepteurs de ne perdre de temps à régler la machine. Autre point important : le matériau. Il est suffisamment résistant pour conserver les prototypes plusieurs mois et les ressortir du «placard» en cas de besoin.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« La France a tous les atouts pour faire émerger des licornes en robotique », lance Renaud Heitz, co-fondateur d’Exotec

« La France a tous les atouts pour faire émerger des licornes en robotique », lance Renaud Heitz, co-fondateur d’Exotec

Exotec, start-up de robotique de stockage basée à Croix, dans le Nord, a été sélectionnée pour[…]

21/01/2020 |
Pour bien commencer la semaine : Lhyfe industrialise la production d’hydrogène vert

Pour bien commencer la semaine : Lhyfe industrialise la production d’hydrogène vert

"Les robots modernes sont incroyablement maladroits", pointe Vincent Hayward, spécialiste de l'haptique et lauréat du Grand Prix Inria 2019

"Les robots modernes sont incroyablement maladroits", pointe Vincent Hayward, spécialiste de l'haptique et lauréat du Grand Prix Inria 2019

Pour bien commencer l’année : le best-of techno de 2019

Pour bien commencer l’année : le best-of techno de 2019

Plus d'articles