Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Kuka ; Triple Eight Race Engineering ; AMD.


Kuka valide les lignes automatisées de ses clients avec Delmia

Kuka Systems GmbH, société allemande basée à Augsbourg et spécialisée dans le développement de solutions d'automatisation et de robotique, a choisi la solution Delmia Automation de Dassault Systèmes pour la mise en service virtuelle des installations de production que la société planifie et construit pour ses clients.

Société spécialisée dans les technologies d'ingénierie des installations industrielles et des systèmes, Kuka est convaincu qu'il est essentiel d'investir dans des nouvelles technologies pour rester à la pointe du développement de concepts innovants dans le domaine des équipements de production et des processus de fabrication.




Outre la validation de la géométrie des structures, il est de plus en plus important de définir, contrôler et surveiller numériquement des systèmes automatisés, au sein d'un environnement virtuel entièrement en 3D. Cette approche raccourcit les délais de développement, réduit les coûts de main d'œuvre et d'investissements, et augmente la qualité du programme d'automatisation initial, ainsi que la productivité globale de l'usine.

La solution Delmia Virtual Commissioning permet aux ingénieurs de lier le modèle de fabrication virtuel au contrôleur d'automates et au système robotique réel. La société peut ainsi exécuter et évaluer des scénarios "what if'' pour optimiser la production et en assurer le succès immédiat.

Lorsque des modifications seront effectuées sur des installations existantes, l'utilisation de Delmia Automation aura un impact sensible sur la planification des lignes de fabrication de Kuka. Toute proposition de modification devra être préalablement étudiée dans le cadre du modèle virtuel des installations. Pour ce faire, il est important d'associer l'automatisation et la robotisation avec l'installation virtuelle. Ainsi, ce sont les programmes réels qui piloteront le modèle virtuel.

« Utiliser Delmia Automation est la seule façon pour nous de valider les performances du système de fabrication lors de sa conception », souligne Günther Mikuta, Product Manager, Control Technologies de Kuka Systems.

« Avec cette solution, nous prévoyons une amélioration sensible de la productivité de nos clients. Lors de la reconfiguration des installations, nous appliquerons cette approche au lancement virtuel », ajoute Christian Fedrowitz, responsable Technical Data Processing, chez Kuka Systems. « Kuka va ainsi enregistrer une amélioration de la qualité de ses prestations tout en réduisant les interruptions de production, dans la mesure où cette solution permet d'éliminer nombre d'erreurs se produisant fréquemment au cours de la construction d'un système de production automatisée ».

Le fait que Kuka choisisse Delmia Automation confirme l'intérêt des industriels pour la problématique "automatisation-simulation". Cette solution est une extension naturelle de l'offre PLM de Dassault Systèmes. Alors que les solutions PLM simplifient et améliorent la gestion des produits de bout en bout, les solutions d'automatisation valident et améliorent le comportement interne des systèmes de contrôle.

Sites des entreprises citées :
http://www.kuka-systems.com
http://www.3ds.com


Triple Eight Race Engineering passe au multidisciplinaire avec MSC.Software

Triple Eight Race Engineering est une société spécialisée en sport automobile, responsable de la conception et de la construction des voitures de courses de l'écurie Vauxhall VX qu'elle fait courir en BTCC (championnat britannique de voitures de tourisme), championnat qu'elle a gagné en 2008. Client de MSC.Software depuis 2004, elle va développer l'usage de ses solutions multidisciplinaires (MD). Triple Eight Race Engineering souhaite ainsi augmenter progressivement l'échelle, la complexité et enfin la fiabilité des simulations de ses voitures de course.





Triple Eight Race Engineering va transférer son environnement de simulation existant vers une nouvelle plate-forme standard basée sur les solutions multidisciplinaires intégrant MD Nastran. Le transfert vers la nouvelle gamme de solutions multidisciplinaires est facilité par Enterprise Advantage, un système de licence flexible, permettant un développement technologique rentable, tout en conservant les bénéfices de l'expérience acquise et des investissements faits dans les environnements de simulation existants.

Avec les solutions multidisciplinaires, l'équipe de conception de Triple Eight Race Engineering se concentre sur l'optimisation globale de la structure du châssis de la voiture, ainsi que sur la simulation détaillée des composants et systèmes critiques pour la performance de la voiture, telles les suspensions. En plus d'une représentation plus précise des applications non linéaires, ces nouvelles capacités multidisciplinaires permettent un gain de productivité non négligeable dans des domaines tels que le contact libre et le contact multicorps, sans oublier  l'optimisation de la topologie.

« Nous sommes enthousiastes à l'idée d'ajouter les solutions multidisciplinaires de MSC.Software à notre processus de simulation », admet Kevin Berry, Directeur technique de Triple Eight Race Engineering. « Nos concepteurs et ingénieurs n'ont pas uniquement besoin de la meilleure technologie logicielle existante, mais également d'une aide à portée de main, à tout moment, pour éviter les temps d'arrêt. A cet égard, MSC.Software a joué un rôle primordial et nous a permis de réussir ; nous sommes impatients de fêter cela avec encore plus de victoires ».

Sites des entreprises citées :
http://www.tripleeight.co.uk
http://www.mscsoftware.com


AMD vérifie ses circuits graphiques avec Incisive Palladium de Cadence

Le fabricant de cartes graphiques AMD a utilisé en 2008 l'accélérateur/émulateur Incisive Palladium II de Cadence Design Systems pour produire sa gamme de circuits graphiques complexes ATI Radeon HD 4800, gamme qui a été fonctionnelle dès le premier Silicium gravé. Ces circuits qui contiennent plus de 800 millions de transistors, sont les circuits graphiques les plus complexes jamais livrés par AMD.





Le système Palladium a été évalué en détail par AMD parmi les différentes solutions disponibles sur le marché, puis désigné comme la solution la plus appropriée. Ce système, critique pour le succès global du projet, a joué un rôle clé dans la vérification du bon fonctionnement global du hardware et de son logiciel. La facilité de mise en œuvre et les capacités de débogage de Palladium ont aidé l'équipe d'AMD à rapidement mettre en place son environnement de vérification au niveau système et à commencer la validation et l'intégration du logiciel embarqué de son ASIC beaucoup plus tôt, réduisant considérablement le planning de conception et assurant une meilleure qualité du produit.

« Le système Palladium II et sa solution intégrée de vérification est pour nous la façon la plus efficace de valider la conception de nos Asic complexes », estime Jean Boufarhat, vice president of Design Engineering chez AMD. « Le test au niveau système est devenu un point critique dans notre flot de conception, c'est pourquoi l'émulateur Palladium est important pour nos équipes de développement ».

Sites des entreprises citées :
http://ati.amd.com
http://www.cadence.com

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles