Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Cobra Automotive Technologies ; Toyota ; Oertli Werkzeuge.


Cobra améliore ses processus de développement avec Teamcenter

L'équipementier automobile italien Cobra Automotive Technologies S.p.A., spécialisé dans les solutions intégrées de première monte contre le vol, l'agression et les accidents durant les manÅ“uvres à vitesse réduite, a choisi, la solution de gestion numérique du cycle de vie des produits, Teamcenter, développée par Siemens PLM Software, pour optimiser ses processus d'ingénierie et de développement de produits.

Cette société, présente dans le monde entier et dont le siège social se trouve à Varese (Italie), va déployer plus de 100 licences Teamcenter afin d'améliorer son système de gestion des données produits et processus. Cobra souhaite également  réduire les délais de mise sur le marché de ses produits, ses coûts de développement et son coût total de possession.



« Le PLM est plus qu'un outil, c'est une technologie puissante qui a une incidence sur l'entreprise toute entière. Nous attendons du PLM une aide pour renforcer nos programmes de standardisation. Nous pourrons ainsi accélérer nos activités de développement, mettre en Å“uvre un processus d'amélioration en continu, et réduire de façon importante les défauts de conformité », explique Graziano Mangiarotti, directeur technique de Cobra Automotive Technologies S.p.A.

Faciliter le développement commercial

C'est la définition du plan mondial d'expansion commerciale de Cobra, qui a orienté la société dans sa recherche d'une solution PLM. Ce plan exigeait en effet que Cobra s'équipe d'un système informatique capable :


  • - de soutenir ses processus d'ingénierie et de développement produits ;
  • - de permettre un accès en temps réel et sécurisé aux informations produit ;
  • - d'aligner ses processus de lancement produits sur les données et la documentation multi-format associées ;
  • - de consolider les archives et les applications, afin de gagner plus de souplesse en termes de gestion.

« Avec Teamcenter comme interface PLM unique et grâce à sa convivialité, nous pourrons accéder à l'ensemble de nos données produits en temps réel tout au long du processus de développement. Nous disposerons également d'un modèle de classification efficace pour gérer nos bibliothèques de produits. La souplesse de Teamcenter nous permettra aussi de faire face à nos besoins futurs », conclut Graziano Mangiarotti.

Sites des entreprises citées :
http://www.cobra-at.com
http://www.siemens.com/plm


Toyota modélise les flux d'énergie de ses véhicules avec LMS

Le constructeur automobile japonais Toyota étend son partenariat stratégique avec LMS International aux analyses de thermo-management sur véhicules complets. LMS va fournir à Toyota trois simulateurs de flux de gestion d'énergie destinés à trois véhicules différents : la Toyota Corolla ; la Toyota Prius à motorisation hybride et la toute nouvelle micro-citadine quatre places, la Toyota IQ.

Grâce à ces nouveaux simulateurs dédiés, Toyota va pouvoir étudier les stratégies et les architectures de gestion de chaleur en se basant sur une simulation unidimensionnelle, et ce très tôt dans le cycle de développement. L'objectif de Toyota est d'observer l'influence directe des changements de conception sur la consommation de carburant et sur les émissions de CO2, afin de réduire de manière drastique le nombre de prototypes physiques.



Chez Toyota, de nombreux ingénieurs utilisent déjà LMS Imagine.Lab AMESim pour créer et partager des modèles en tout début de phase de conception. Toyota est satisfaite du travail d'avant-garde qu'ils ont réalisé grâce à lui en matière de thermo-management. Le constructeur apprécie notamment les bibliothèques et modèles sophistiqués et complets des applications automobiles LMS dédiées au thermo-management du véhicule. Les idées des ingénieurs prennent ainsi rapidement forme sous LMS Imagine.Lab AMESim, qui crée directement des maquettes thermiques multifonctions unidimensionnelles de véhicules auxquelles ont facilement accès les différentes équipes d'ingénierie. Il n'est pas rare que les toutes premières études préliminaires soient validées bien avant que le moteur soit disponible. En ce sens, la solution LMS Imagine.Lab AMESim représente un gain de temps et d'argent non négligeable.

Des projets ponctuels au véhicule complet

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que Toyota a recours à cette solution LMS Imagine. Toyota a en effet commencé à utiliser LMS Imagine.Lab AMESim en 2000 pour la mise au point de ses injecteurs pour moteur diesel. Ont ensuite suivi un projet de présentation de lubrification couronné de succès, ainsi que plusieurs projets de thermo-management appliqué au moteur. En 2007, Toyota est parvenue à modéliser un flux de gestion d'énergie sur un véhicule complet, la Toyota Avensis, grâce à l'expertise en ingénierie de LMS. Ce projet, qui a débouché sur l'actuelle étude de gestion d'énergie sur trois véhicules complets, a nécessité la création d'un ensemble de bibliothèques regroupant tous les sous-systèmes utilisés par les simulateurs. Sur cette base, l'actuel projet de flux de gestion d'énergie sur véhicule complet inclut un outil de post-traitement qui permet de créer un diagramme de répartition du flux d'énergie, et de transmettre les données de développement à la base de données TEPS de Toyota.

« La position solidement ancrée de LMS ainsi que son expertise professionnelle en matière de simulation de thermo-management de véhicule nous aident indéniablement à concevoir des véhicules innovants répondant aux exigences du marché et reflétant les valeurs de la marque Toyota », estime M. Yamada, Directeur adjoint du service Ingénierie des systèmes de véhicules R&D Groupe 1 chez Toyota. « Grâce à LMS Imagine.Lab AMESim, Toyota prend la tête du marché dans le domaine de la gestion d'énergie et crée des approches d'ingénierie réellement innovantes ».

Sites des entreprises citées :
http://www.toyota.co.jp
http://www.lmsintl.com


Oertli affûte sa conception avec Medusa4

Oertli Werkzeuge AG, fabricant suisse d'outils de précision pour le bois et le plastique, remplace son logiciel 2D par Medusa4 de CAD Schroer pour ses possibilités avancées d'automatisation de conception et sa capacité d'intégration dans les processus. « Outre une meilleure productivité, notre investissement dans Medusa4 nous offre de plus grandes possibilités d'automatisation et l'occasion de standardiser notre éventail CAO dans les huit entités du groupe. Les problèmes d'intégration devraient désormais relever du passé », estime Bruno Ehrle, Directeur des Technologies chez Oertli.



Medusa a une longue histoire au bureau d'étude d'Oertli. « Nous utilisions Medusa depuis de nombreuses années pour concevoir les détails des outils que nous esquissions avec l'autre logiciel 2D en phase d'avant-vente », explique Bruno Ehrle. « Nous avons d'excellentes routines d'automatisation et de personnalisation dans Medusa4, et nos données de conception sont transmises directement à nos machines-outils à commande numérique. Nous avons récemment migré vers la quatrième génération, Medusa4, et avons vite réalisé le potentiel de son déploiement au département conception avant-vente ».

Automatiser la conception avant-vente

Toute l'activité d'Oertli repose sur la personnalisation, la qualité et la précision, il n'y a pas de production de masse. La société doit souvent développer des outils complexes adaptés aux besoins spécifiques du client comme des fraises de forme pour réaliser des profilés spéciaux de fenêtres en bois. « Les clients s'entretiennent avec nous de la conception de leurs fenêtres et nous en déduisons différents profils, par exemple pour concevoir les liaisons tenon-mortaise », explique Bruno Ehrle.

« Nous adaptons ensuite nos outils pour leurs machines de façon à leur fournir la solution optimale. Ce n'est pas une mince affaire ; nous devons déterminer la position de l'axe, le nombre et la distribution des lames à utiliser pour parvenir avec exactitude au résultat précis. Actuellement, ce travail doit être réalisé entièrement à la main lors de la toute première phase de conception. Medusa4 va nous aider à automatiser des phases importantes de notre processus de conception en avant-vente ».

Intégrer l'ERP

Oertli a pris la décision de remplacer son logiciel 2D par Medusa4 après avoir soigneusement pris en considération sa stratégie d'intégration de tous ses systèmes et processus. La société a récemment mis en service un nouveau système ERP et planifie donc d'intégrer Medusa4 avec proAlpha. « Les utilisateurs de Medusa4 auront par exemple un accès direct aux informations contenues dans le système ERP, telles que les numéros de projets, numéros d'articles pour les outils de profil, etc. Ils les traiteront ensuite dans leur environnement CAO. Inversement, toutes les informations issues du processus de conception, et particulièrement les nomenclatures seront automatiquement transférées vers le système ERP », conclut Bruno Ehrle.

Sites des entreprises citées :
http://www.oertli.com
http://www.cad-schroer.de

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles