Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Signatech Automobiles ; Porsche ; Groupama.


Signatech Automobile en piste avec SolidWorks

Né des 20 ans d'expérience de Signature, une écurie de course fondée par Philippe Sinault, la filiale Signatech Automobiles a conçu un monoplace "low cost" qui résout une équation restée à ce jour sans réponse : l'alliance de la performance, de la technologie de pointe (coque carbone, étude aérodynamique, etc.), des normes de sécurité (homologation FIA) et surtout du faible coût d'achat et de revient. Cela a été rendu possible grâce au savoir-faire de l'équipe Signatech, mais également à la mise en place, dès le début du projet des outils de conception 3D de SolidWorks.



L'enjeux pour Signatech Automobiles est d'être le premier à franchir la ligne d'arrivée avec sa Formula Academy. Pour ce faire Signatech s'appuie sur SolidWorks Premium et SolidWorks Simulation, pour concevoir, tester, améliorer et valider ses monoplaces. Pari gagné par 3 ingénieurs en neuf mois seulement. SolidWorks est utilisé aussi bien pour la création de la Formula Academy, que pour faire évoluer les voitures de course de l'écurie Signature engagée en Formule 3 Euro Series.

La gestion des pièces mécaniques et des assemblages est faite à partir de SolidWorks Premium, ce qui permet aux équipes de produire rapidement des plans exploitables par les différents fournisseurs de la société, notamment pour la fabrication des pièces. « C'est pour nous un gain de temps appréciable », explique Philippe Sinault. « Nous n'aurions pas pu tenir notre délai de neuf mois pour créer notre voiture sans un outil collaboratif comme SolidWorks. Nous avons pu échanger, tout au long de l'avancée de notre projet, des informations avec nos partenaires extérieurs et notamment, avec notre fabricant, qui a pu récupérer toutes les données pour programmer ses machines à commande numérique. Cette fois encore, nous avons été les premiers à franchir la ligne d'arrivée avec notre Formula Academy ».



Après avoir maîtrisé la conception, la société pousse plus loin ses tests, avec SolidWorks Simulation. Elle peut ainsi faire des calculs de plus en plus précis de résistance mécanique, ce qui lui permet d'optimiser et donc de faire évoluer sa monoplace, aussi bien que ses voitures de course. L'étape suivante sera la mise en place de SolidWorks Flow Simulation, pour tout ce qui est mécanique des fluides.

Sites des entreprises citées :
http://www.signature-team.com
http://www.solidworks.fr


Porsche améliore sa maintenance avec Arbortext

Le constructeur automobile allemand Porsche utilise désormais le logiciel de publication dynamique Arbortext de PTC pour rationaliser la création et la distribution de ses manuels de maintenance et de réparation. Plus de 650 ateliers dans le monde, agréés par Porsche, utilisent actuellement cette solution, qui rassemble toutes les informations et tous les documents relatifs à la maintenance et aux réparations sur une plate-forme Web unique. Grâce à l'optimisation de la réutilisation des composants des documents, les informations de maintenance et de réparation sont à présent créées beaucoup plus efficacement. De même, la qualité du service s'est considérablement améliorée puisque la documentation concernée est mise à jour automatiquement.





Raccourcir les cycles de développement tout en gérant des nouveaux modèles de plus en plus nombreux et une gamme d'équipements de plus en plus vaste représente un défi non seulement pour les ingénieurs de développement de produits, mais également pour les éditeurs techniques en charge du marché des pièces de rechange. Il leur faut créer davantage de documents de maintenance et de réparation, tout en fournissant cette documentation aux ateliers, dans des délais toujours plus courts. Porsche a porté son choix sur la solution Arbortext car elle répond à toutes ces exigences, grâce à ses outils de publication basés sur les composants, l'incorporation à la solution des normes du secteur et des bonnes pratiques et sa capacité à publier sous différents formats : PDF, version imprimée et version Web.

« Avant, nos manuels étaient réalisés en utilisant divers processus, logiciels voire différentes plates-formes matérielles, ce qui rendait difficile la réutilisation des informations », explique Ulrich Lutz, directeur de l'ingénierie après-vente, chez Porsche. « Dans de nombreux cas, les informations étaient déjà obsolètes avant même d'être transmises aux ateliers de maintenance et de réparation. Si nous avons choisi de faire de la solution Arbortext de PTC la pierre angulaire de notre nouveau système d'informations de maintenance et de réparation, c'est principalement parce qu'elle permet d'utiliser une plate-forme unique, fournissant un accès en ligne ».

Le nombre de véhicules équipés d'unités de contrôle électroniques ne cesse de croître. Par conséquent, les diagnostics à effectuer sont de plus en plus nombreux. Cette évolution a également un impact sur la quantité de manuels de maintenance et de réparation nécessaires. Par exemple : la Porsche 993 est dotée de quatre unités de contrôle, la Porsche 996 en possède onze et la Cayenne quarante. Le manuel de la Cayenne se divise en seize dossiers, ce qui représente plus de 70 000 pages. Il est donc important de réutiliser les informations dès que cela s'avère possible, ce qui permet ainsi aux éditeurs techniques de créer davantage de documents sans pour autant augmenter les effectifs. Ultérieurement, cette méthode permettra également à Porsche de fournir dans les délais impartis, les manuels de réparation et de maintenance de sa nouvelle limousine sportive Panamera, dont le lancement est prévu en 2009.

La rapidité et la qualité de service fournies par les ateliers de réparation et de maintenance se sont considérablement améliorées grâce à des informations actualisées, un accès facilité par Internet et la possibilité de rassembler des informations en ligne sur les pannes et la fiabilité des modèles.

Sites des entreprises citées :
http://www.porsche.com
http://www.ptc.com


Groupama prend le large avec Siemens PLM Software

Le team Groupama et son skipper, le navigateur Franck Cammas, viennent de signer un partenariat avec Siemens PLM Software. Résolument tourné vers la performance, le team a décidé d'intégrer son propre bureau d'études de 8 personnes et de capitaliser sur les technologies de conception et de simulation numériques, afin de développer des conceptions toujours plus innovantes pour des voiliers encore plus rapides.

« Nous recherchions un outil complet nous permettant de travailler de manière collaborative, tant en interne qu'avec notre cabinet d'architecture extérieur, afin d'optimiser la conception du maxi trimaran Groupama 3 dans son ensemble », explique Loïc Dorez, directeur du bureau d'études du team Groupama. « Notre choix s'est porté sur les technologies de CAO et de simulation numérique NX de Siemens PLM Software ».





Détenteur, entre autres, du record de la traversée de l'Atlantique en moins de 100 heures à plus de 29 nÅ“uds de moyenne, ainsi que de celui de la plus grande distance jamais parcourue par un bateau à voile en 24 heures avec 794 milles à la vitesse moyenne de 33 nÅ“uds, Groupama 3 n'en reste pas moins un bateau en permanente évolution.

La solution NX, grâce à son interface utilisateur facile à employer, ses fonctionnalités avancées dans le design et la création de maquettes numériques est un outil bien adapté à la conception des yachts, de monocoques ou de multicoques de course. De plus, les outils de simulation numérique NX Nastran et NX Flow, totalement intégrés au module de conception, proposent une solution performante et associative de maillage, de définition des conditions aux limites, d'analyses multi-physiques et de post traitement. Toute modification des paramètres de conception entraîne une mise à jour automatique du processus de simulation, ce qui permet de pouvoir tester et valider plusieurs concepts en un temps record. « Grâce à cette intégration, nous pourrons très rapidement comparer les qualités de différentes options possibles. Outre les résultats, le gain de temps sera extrêmement appréciable », estime Loïc Dorez.

Une aide qui pourrait s'avérer déterminante pour s'emparer du Trophée Jules Verne, tour du monde en équipage, actuellement détenu par Orange 2 en 50 jours et auquel le maxi trimaran Groupama 3 s'attaquera à partir du 1er novembre prochain.

Sites des entreprises citées :
http://www.cammas-groupama.com/fr/
http://www.siemens.com/plm

Jean-François Prevéraud

 


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles