Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : L'Instituto Nacional de Pesquisas Espaciais ; SpaceCam Systems ; Riedwyl Architec


L'INPE joue la complémentarité tests physiques tests virtuels avec LMS


L'Instituto Nacional de Pesquisas Espaciais (INPE), institut de l'aéronautique et de l'espace brésilien, qui est aussi l'une des unités de recherche de l'armée de l'air brésilienne, déploie actuellement les systèmes d'essai Test.Lab et le logiciel de simulation Virtual.Lab, de l'éditeur belge LMS, afin de mieux identifier les modes de vibration critiques lors des essais de vibrations au sol.

Dans une perspective de renforcement de la sécurité et d'amélioration des capacités prédictives avant essai, l'INPE va recourir à la technologie de LMS pour identifier le comportement dynamique de leurs structures aéronautiques et aérospatiales. Les chercheurs de l'INPE prédisent habituellement les fréquences de résonance des structures à l'aide de modèles d'éléments finis mis à jour avec des données de mesure telles que les Fonctions de Réponse en Fréquence (FRF).



Grâce à l'implémentation des outils de LMS, qui a pour vocation d'améliorer ce processus, l'INPE utilisera le logiciel de simulation Virtual.Lab lors de la phase de conception qui précède les essais, afin d'identifier avec précision les points de mesure critiques, puis de mettre en corrélation et de mettre à jour les modèles d'analyse. Les chercheurs s'appuieront ensuite sur Test.Lab pour le post-traitement des analyses modales expérimentales. L'acquisition des mesures sera réalisée au moyen d'un frontal d'acquisition Scadas III de 112 voies, comprenant des fonctionnalités LMS intégrées et la capacité de conditionner les signaux.

Le système inclut également le logiciel PolyMax, une solution d'estimation des paramètres modaux qui fait rapidement et automatiquement ressortir les résonances dans une synthèse graphique très claire, ce qui permet aux chercheurs de repérer les fréquences propres en seulement quelques secondes au lieu de passer des heures à compulser des données FRF brutes. L'automatisation de cette tâche est à la fois un gain de temps et un gage de résultats homogènes.

« PolyMax nous fait gagner un temps précieux et nous permet d'identifier des modes de vibration que nos anciennes méthodes manuelles n'auraient peut-être pas détecté », explique Everaldo Barros, responsable du groupe d'essais sur les analyses modales expérimentales au sein de l'INPE. « Nous sommes ainsi en mesure d'établir des liens plus étroits entre les mesures recueillies lors des essais et les prédictions des analyses lorsque nous mettons à jour les modèles mathématiques. Depuis que nous avons déployé Test.Lab et Virtual.Lab, nous avons constaté des gains de productivité, notre équipe d'ingénieurs est plus sûre des résultats obtenus et le système nous a permis d'affiner la précision de nos analyses, ce qui représente une véritable valeur ajoutée pour nos projets ».

L'INPE a ainsi pu mettre en place une méthodologie globale d'identification des fréquences modales de leurs structures et de mise à jour des modèles mathématiques. « LMS nous a proposé des outils de pointe et la meilleure solution de processus intégrée pour nous aider à relever le défi de la dynamique structurale de nos applications aérospatiales, à l'aide d'une seule solution intégrée. Cela nous permet d'être plus efficace dans la préparation de nos campagnes d'essais, de bénéficier d'un nombre élevé de voies pour l'acquisition des données, de prendre en charge les différents modes d'excitation, d'identifier les résonances avec précision et de les comparer aisément à celles prédites par le modèle éléments finis. Globalement, LMS nous a permis d'augmenter considérablement la précision de nos prédictions mathématiques dans nos applications aérospatiales, où la précision est de rigueur », conclut Everaldo Barros.

Sites des entreprises citées :
http://www.inpe.br
http://www.lmsintl.com


Solidworks au secours du prochain James Bond

Située à Los Angeles, la société SpaceCam Systems a inauguré son système de prise de vue gyro-stabilisées Snakehead le mois dernier dans les canyons de Baja, au Mexique, lors du tournage du prochain film de James Bond intitulé Quantum of Solace. Le tournage d'un mois s'est "très bien passé", d'après le preneur de vues aériennes chevronné Dwayne McClintock, également ingénieur mécanicien ayant collaboré à la conception du système. « Nous avons tourné des scènes stupéfiantes, comme vous n'en avez jamais vues auparavant. Un Piper Aerostar 700 équipé de systèmes Snakehead à l'avant et à l'arrière du fuselage a filmé deux avions dans une séquence de poursuite et de combat aériens. Avec ce système les pilotes opérateurs peuvent, pour la première fois, voler comme bon leur semble, même de manière agressive ou périlleuse, sans compromettre l'intensité de la scène ».




Doté d'un champ de vision sphérique de 360 degrés contrôlable à distance, le système Snakehead est le premier périscope stabilisé de façon gyroscopique monté sur un avion, qui soit compatible avec différents modèles de caméras HD et qui offre une résolution d'une qualité exceptionnelle. L'objectif multi-lentilles permet de maintenir une ligne d'horizon à niveau, créant ainsi une image de référence figée qui capte l'attention du spectateur. En effet, les dispositifs traditionnels de cinématographie aérienne, tels qu'un périscope fixe monté sur un jet Lear, distraient les spectateurs et les rendent même parfois malades, en dépeignant un horizon qui semble vaciller. En revanche, si l'avion qui filme doit adopter le point de vue du poursuivant, les opérateurs du Snakehead peuvent désactiver la fonction de stabilisation, afin de traduire les manÅ“uvres de l'avion.

« Le Snakehead place les spectateurs au cÅ“ur de l'action. Ils ne sont plus de simples observateurs ou, pire, ils ne sont plus virtuellement ballottés dans la salle de cinéma », explique Dwayne McClintock. « Le Snakehead est de loin le concept le plus ambitieux que je n'ai jamais tenté. Côté conception, l'efficacité du logiciel SolidWorks a rendu le travail bien plus facile qu'il ne l'aurait été autrement. En effet, SolidWorks nous a permis de concevoir un meilleur produit en nous offrant la possibilité de passer en revue des dizaines d'itérations et de manipuler des sous-assemblages flexibles. L'ensemble des pièces s'est monté sans problème dès la première tentative. Et au final, le Snakehead a clairement dépassé nos attentes ».

SpaceCam a co-développé ce produit révolutionnaire, avec des ingénieurs de Ballista, société basée à Westlake Village en Californie. Ils étaient chargés de la partie optique et ont également utilisé le logiciel SolidWorks dans ce domaine. Le Snakehead posait plusieurs défis de conception importants aux deux équipes, notamment l'exposition aux débris et aux intempéries, la rotation mécanique et l'inversion d'image. Ballista a fait appel à SolidWorks pour créer un quatrième prisme de "dérotation" permettant de maintenir droite l'image filmée dans le périscope.

« Ce qui me plaît le plus dans SolidWorks, c'est sa flexibilité », explique Walt Caldwell, vice-président de la production et des opérations chez Ballista. « Lorsque vous démarrez un projet en ne partant de rien d'autre qu'une simple idée, vous finissez par obtenir un résultat différent de celui que vous attendiez, en effectuant constamment de multiples itérations et d'importantes modifications. SolidWorks nous permet de remplacer rapidement un composant par un autre, tout en maintenant intactes toutes les contraintes et les relations parent/enfant. SolidWorks simplifie l'intégration des modifications importantes sans devoir recommencer le modèle à zéro ».

Sites des entreprises citées :
http://www.spacecam.com 
http://www.ballistainc.com
http://www.solidworks.fr


Riedwyl Architects modélise une basilique avec Revit

Dans une démarche de rétro-ingénierie, le cabinet jérusalémite Riedwyl Architects utilise le logiciel Revit Architecture d'Autodesk pour reproduire l'ensemble des plans de la basilique catholique romaine Saint-Étienne, au cÅ“ur de Jérusalem-Est, qui ont disparu. Ces nouveaux plans serviront de base à la restauration des fresques religieuses.




La basilique fait partie du complexe de l'École Biblique, près de la "Tombe du jardin" et de la Porte de Damas. Propriété de l'ordre des Dominicains à Jérusalem, elle couvre plus de 900 m2 et s'élève à 20 mètres de hauteur. Sa construction a débuté après la Première Guerre Mondiale, mais faute de fonds, l'intérieur est resté inachevé. La modélisation complète de la Basilique et la reproduction des plans détaillés permettront aux propriétaires de solliciter des fonds afin d'entamer une rénovation.




Déjà utilisateur d'Autocad, le cabinet Riedwyl a opté pour Revit pour sa capacité à présenter des modèles 3D de haute qualité. « La reproduction des plans de l'ensemble de la basilique en partant de zéro n'est pas une mince affaire », constate Gerhard Riedwyl, directeur de Riedwyl Architects. « La facilité d'utilisation de Revit nous a non seulement permis de recréer naturellement un modèle global de la construction, mais aussi de visualiser les plans en 3D. C'est là un avantage majeur lors des phases de discussion initiales avec les propriétaires et les entrepreneurs. Un autre point fort de Revit est sa compatibilité avec Autocad, qui permet de collaborer étroitement avec les ingénieurs locaux ».

Fondé en 2003, le cabinet Riedwyl Architects est spécialisé dans la rénovation et la préservation de constructions remontant jusqu'au début du 19e siècle, dont beaucoup de propriétés et couvents chrétiens. Dans de nombreux cas, les plans d'origine ont disparu, qu'ils aient été pillés, volés ou tout simplement perdus. Pour permettre la restauration et la rénovation, Riedwyl Architects est spécialisé dans la création de plans "as built" pour ces structures.

Sites des entreprises citées :
http://www.autodesk.fr

Jean-François Prevéraud


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles