Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Denis Industries ; Audi.


Denis Industries industrialise ses meubles avec TopSolid'Wood

La société vendéenne Denis Industries vient de fêter ses 50 ans. Autrefois axée sur la réalisation de meubles de style, elle s'est aujourd'hui engagée dans des nouveaux créneaux : l'aménagement sur mesure de chambres d'hôtels, mais aussi de résidences de vacances, d'hôpitaux, de maisons de retraite médicalisées, d résidences universitaires, etc. ; ainsi que la sous-traitance pour des fabricants de cuisine, de mobilier pour le secteur médical, de mobil homes, etc.

En 2000 Denis Industries s'est équipée de TopSolid'Wood. La société avait déjà utilisé une autre solution de CAO, mais qui ne répondait plus à ses besoins. « J'avais déjà travaillé sur des logiciels renommés », explique Laurent Vachon, responsable du bureau d'études de l'entreprise. « J'ai assisté à une démonstration de TopSolid et j'ai tout de suite été séduit. Notamment par l'interface conviviale du logiciel ». Et TopSolid n'en était encore qu'à ses premiers pas. « Au début, nous ne pouvions simuler que le profilage et le contre profilage pour les moulures », se souvient Laurent Vachon.



Laurent Vachon aux commandes de TopSolid'Wood

Depuis le logiciel a considérablement évolué. Il prend maintenant en compte tous les types d'entités utilisées en menuiserie et gère des assemblages de plusieurs milliers de pièces ou composants, conçus en place ou remontés par contraintes de positionnement. Niveau cinématique, il simule les liaisons usuelles (glissières, pivots et autres). Enfin, des milliers de composants standard en menuiserie sont disponibles, regroupés par familles : coulisses ; charnières ; excentriques ; visseries ; caissons ; portes ; traverses... Avec leurs procédés d'assemblage directement compris par l'usinage.

La représentation 3D réaliste de TopSolid est un point très fort du logiciel. Selon M. Du Foresto, PDG de l'entreprise : « L'imagerie et la représentation 3D est très vendeur et valorise notre offre. D'un point de vue commercial on réussit à convaincre nos clients de la qualité de notre travail. En l'absence d'une véritable force commerciale, je dirai que c'est un point clé pour notre entreprise ».




TopSolid'Wood est un produit métier que correspond précisément aux besoins CFAO de Denis Industries. Selon Laurent Vachon : « Les plans 3D et les plans d'exécution sont toujours très fiables. La création des nomenclatures et des notices de montage se réalise très simplement avec ce logiciel. Le champ d'application de TopSolid'Wood est vraiment impressionnant ».

Denis Industries travaille beaucoup avec des chaînes d'hôtels. Après une analyse profonde des besoins du client, le BE modélise l'agencement des différentes pièces en 3D (meubles de chambre et de salle de bains...). Ne disposant que des plans de l'architecte, le travail va donc de la conception jusqu'à la pose du mobilier. La plupart des pièces conçues et fabriquées sont donc sur-mesure et Denis Industries a déjà dessiné plus de 1 000 meubles avec TopSolid'Wood. « Grâce à l'option rafale, on peut sortir les plans dans des délais records, avec toutes les vues, les cotes, les perçages, les nomenclatures, les repères... », se réjouit Laurent Vachon. Et le logiciel est paramétrable : « J'avais réalisé une étude pour quelques centaines d'armoires de 1 050 mm de largeur. On a eu une nouvelle commande pour du 1 100 mm. Il m'a suffi de changer ce paramètre pour obtenir automatiquement les nouveaux plans », conclut Laurent Vachon.

Sites des entreprises citées :
http://www.meublesdenis.com
http://www.topsolid.fr


Audi installe PAM-Crash 2G sur le plus gros supercaculateur de l'industrie automobile

Le constructeur d'automobiles allemand Audi AG a installé un superordinateur parmi les plus rapides du monde en vue d'améliorer la sécurité de ses véhicules. Ce système HP Cluster Platform 3000BL, générant 15,36 TeraFlops de performance de calcul, est utilisé pour faire tourner le logiciel de simulation de collision PAM-Crash 2G de l'éditeur français ESI Group. Ce matériel place Audi à la 123e place sur la liste TOP500 des superordinateurs les plus rapides au monde, ce qui en fait le système le plus rapide de l'industrie automobile.




« ESI Group nous fournit des délais d'exécution de simulation rentables, malgré une précision accrue et des modèles de simulation toujours plus grands. Cette souplesse nous permet de trouver un équilibre entre la performance et le nombre croissant de variantes de conception », explique-t-on chez Audi.

La facilité d'emploi et les derniers algorithmes du logiciel PAM-Crash 2G ont encouragé Audi à rehausser ses attentes en matière de simulation virtuelle. Les modèles d'airbags, par exemple, tiennent désormais automatiquement compte des interactions fluide-structure, ce qui rend ces interactions réalistes avec les structures et les occupants. En outre, les tests de prédiction de rupture des matériaux, qui exigent normalement des modèles à haute résolution, peuvent désormais être traités en utilisant une approche à différentes échelles. Ceci permet d'économiser de nombreuses journées de temps de calcul et des coûts superflus.

Côté matériel Audi a sélectionné HP, un spécialiste reconnu du secteur en matière de calcul de haute performance (HPC), pour implémenter une technologie assurant une fiabilité optimisée. Audi a installé un HP Cluster Platform 3000BL, un système construit en utilisant 320 nÅ“uds basés sur les lames de serveur HP ProLiant BL460c et le "cluster interconnect" d'InfiniBand. Ce système HPC donne la vitesse et la puissance de calcul requises pour calculer le volume considérable de données générées pendant le processus de simulation.

Avec l'architecture c-Class HP BladeSystem, alliée à la solution Dynamic Smart Cooling de HP, ce superordinateur requiert 25 % de surface utile en moins et consomme 25 % d'énergie en moins qu'une configuration traditionnelle montée sur baies. De plus, la configuration en lames simplifie l'entretien du matériel, le câblage et l'administration du système et est caractérisée par une extensibilité exceptionnelle.

Sites des entreprises citées :
http://www.audi.com
http://www.esi-group.com

Jean-François Prevéraud



Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles