Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Revell ; Red Bull Racing ; Chris Sangster


Revell équipe ses kits robotiques avec SolidWorks

Les inventeurs en herbe vont pouvoir utiliser SolidWorks pour tirer le meilleur parti de leurs kits robotiques télécommandés. En effet, ce logiciel est désormais inclus avec chaque nouveau système de construction de robots VEXplorer, le kit robotique télécommandé de la marque de modélisme Revell. Les inventeurs utilisent le logiciel SolidWorks pour réaliser un plan de leur robot à partir des composants du kit constitué de roues, de bras, de pinces et de caméras espionnes.

VEXplorer est livré avec la licence de SolidWorks Student Design Kit, proposée gratuitement aux élèves d'établissements équipés de licences SolidWorks. Cette licence, qui utilise les mêmes outils que ceux des ingénieurs professionnels, propose de nombreuses options de conception, de rendu et d'animation, ainsi que la possibilité de télécharger des pièces complémentaires sur Internet.



Le kit VEXplorer de Revell est une extension du système VEX d'Innovation First. Déjà très répandu, notamment dans les cours de robotique de nombreux collèges, lycées et universités, et approuvé par diverses organisations telles que l'institut de robotique de l'Université Carnegie Mellon. Le kit de démarrage du système de construction de robots VEX, également équipé du logiciel SolidWorks, est le système de robotique choisi par les participants au First Tech Challenge, un concours de robotique de niveau intermédiaire qui s'adresse aux lycéens.

Avec plus de 300 pièces, le VEXplorer peut être construit en une myriade de configurations. « Face à un tel choix d'options, une phase initiale de conception s'impose avant de s'attaquer à la construction », estime Kenneth Stafford, directeur du centre de ressources robotiques de l'Institut polytechnique de Worcester. « SolidWorks aide nos étudiants à créer, visualiser, modifier et affiner leur plan avant de monter leurs robots, ce qui garantit la fidélité au concept d'origine. Ils ont également accès au service de pièces 3D ContentCentral de SolidWorks où ils peuvent télécharger des pièces officielles de VEXplorer et des millions d'autres ».

« Le choix de SolidWorks comme partenaire était évident », affirme Mike Brezette, vice-président du marketing chez Revell. « Nous reconnaissons chez SolidWorks la capacité à créer des produits de CAO qui donnent aux utilisateurs la liberté de se concentrer sur la conception et non sur le logiciel. Et c'est sur ce point que les apprentis inventeurs et les passionnés de robotique veulent consacrer leur temps ».

Sites des entreprises citées :
http://www.Revell.com
http://www.innovationfirst.com
http://www.solidworks.fr


Red Bull Racing dote son ingénierie de calcul haute performance

Platform Computing annonce un partenariat technologique avec Red Bull Technology, qui est en charge de la conception et de la construction des voitures de Formule 1 de l'écurie Red Bull Racing. Ce partenariat a pour objectif de fournir à cette écurie un environnement de calcul haute performance intégré permettant de concevoir des Formule 1 compétitives.

Red Bull Technology bénéficie des logiciels d'infrastructure HPC (High Performance Computing) de la société Platform, pour accélérer de manière significative la conception et les processus d'ingénierie. Cela permet d'optimiser la conception et les performances de chaque pièce, tout en réduisant le temps de développement et les coûts, et, au final, d'améliorer les performances sur piste des monoplaces de l'écurie Red Bull Racing.



« L'environnement LSF fourni par Platform nous permet d'augmenter le nombre de simulations d'ingénierie virtuelles nécessaires à la construction d'une voiture que nous voulons la plus rapide et la plus aérodynamique qui soit », explique Nathan Sykes, responsable du pôle Mécanique des Fluides chez Red Bull Technology. « La solution mise au point par Platform, robuste et modulable, nous offre la possibilité de tirer parti au maximum de nos investissements toujours plus importants dans l'infrastructure informatique des activités d'ingénierie. Platform LSF nous aide à optimiser les modèles qui maximisent la portance aérodynamique et réduisent la résistance au roulement créée par les monoplaces sur la piste. Grâce à la technologie de Platform, nous avons bon espoir de continuer de figurer en meilleure place dans les classements au cours des prochaines saisons ».

Le recours à Platform LSF, le logiciel leader sur le marché pour l'accélération des applications HPC, donne la possibilité au département CFD de Red Bull Technology d'augmenter le flux des opérations de plus de 20 % et d'optimiser l'utilisation des éléments matériels.

Sites des entreprises citées :
http://www.redbullf1.com 
http://www.platform.com


Du métier à la passion grâce à Medusa

Chris Sangster, responsable du bureau d'études de CU Phosco Lighting, apprécie les produits résistant au passage du temps, mais c'est aussi un modéliste passionné. Pendant son temps libre, il conçoit et fabrique des horloges complexes. Utilisateur Medusa de longue date, il a décidé d'installer chez lui la version gratuite de CAD Schroer, Medusa4 Personal, pour réaliser les plans et dimensionner les éléments des magnifiques horloges qu'il réalise pour ses amis et sa famille.

Chris a commencé la réalisation de sa première horloge en 1981. Il explique : « à l'origine, je voulais faire une locomobile, mais je n'avais pas de tour. Jeunes mariés nous n'avions pas vraiment les moyens d'en acheter un, mais sur un salon de modèles réduits, j'ai repéré un livre sur la réalisation des horloges. "Si j'avais un tour, chérie, je pourrais te fabriquer une horloge". Problème résolu ! J'ai pu réaliser ma première horloge, la locomotive est venue plus tard ».Depuis, Chris a réalisé près d'une douzaine de pendules pour ses amis et quelques-unes pour lui. Il travaille actuellement sur un régulateur viennois.



Pourquoi cette passion des horloges ? « J'aime l'idée que toute la technique repose dans le mécanisme de l'horloge ; par exemple, les roues sont réalisées en cuivre, matériau tendre, alors que les palettes, qui produisent le tic-tac émis par la roue d'échappement lorsque le balancier est en mouvement, sont en acier dur. Pourtant elles s'usent plus rapidement à cause de la poussière qui s'incruste sur elles et agit comme un abrasif. Les horloges évoquent un travail de précision, mais si les tolérances sont trop rigides, elles ne fonctionneront pas. Tout doit être ajusté avec minutie. Les premières horloges étaient réalisées en fer, probablement par le forgeron du village, enchâssées dans les clochers des églises, souillées de crottes de pigeons et de suif. On ne peut pas vraiment appeler ça de la précision, mais elles fonctionnaient, et fonctionnent encore ».

Chris utilise Medusa dans sa profession depuis 1984, il est considéré comme expert chez CU Phosco Lighting, le plus grand fabriquant d'éclairages extérieurs du Royaume Uni. « Aujourd'hui la quatrième Génération, Medusa4, fonctionne sous Windows XP Pro. Mon entreprise l'utilise pour calculer l'éclairement et le dernier module raster couleur sert à implanter nos produits sur les dessins PDF fournis par nos clients et chargés en arrière plan de nos études ».

Chez lui, Chris a chargé Medusa4 Personal pour concevoir et fabriquer ses horloges, réaliser des plans de détails cotés. Il achète les composant standard tels que, ressorts, cadrans et palier à billes, il fabrique le reste. « Avec les plans d'ensemble et les plans d'assemblage de l'horloge, je réalise également les dessins de détails de composants divers tels que les arbres épaulés ou les détails de l'échappement, le mécanisme qui régule l'horloge ».

Une fois la conception achevée il avait l'habitude de réaliser la majeure partie du travail complexe à la main. « Ma femme est très patiente, mais il y a toujours beaucoup à faire à la maison, J'ai donc conçu ma propre machine outil pour accélérer un peu les choses. Tailler les dentures de l'engrenage, c'est rapide et facile. Il est possible d'usiner toutes les roues d'une horloge en une après midi, mais marquer et couper les couronnes, les rayons et les moyeux c'est une autre histoire. Même avec la machine outil, il faut quand même fignoler, ébavurer et polir les arrêtes coupantes »."

Sites des entreprises citées :
http://www.cuphosco.com
http://www.cad-schroer.fr

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Rassemblant une association, des industriels et des écoles d'ingénieurs, le projet Euroglider vise à créer un[…]

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Plus d'articles