Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Iter ; Fischer Automotive Systems ; Aeroart.


ITER définit virtuellement son réacteur expérimental avec les outils de Delmia

Le projet international de recherche et développement ITER, dont le but est de démontrer la faisabilité scientifique et technique de la production d'énergie par fusion nucléaire, va utiliser ses solutions d'usine numérique Delmia de Dassault Systèmes comme plate-forme d'analyse des processus.

Alors que le projet progresse vers la construction et la fabrication du réacteur sur le site de Cadarache, les étapes de définition et de validation des processus deviennent de plus en plus importantes et seront résolues grâce aux outils Delmia. Notons que ITER utilise aussi Catia et Enovia comme plate-forme d'ingénierie dans le cadre d'une démarche PLM.



L'objectif des recherches en cours est de déterminer si la conception des parois du réacteur permet de résister suffisamment longtemps au flux intense de neutrons pour qu'une telle centrale nucléaire à usage civil soit économiquement viable. Les neutrons à haute énergie qui bombardent les atomes hors de leur position normale dans le réseau cristallin, peuvent en effet provoquer d'importants dommages.

« C'est à cette étape du projet que nous introduisons les solutions d'usine numérique Delmia pour simuler nos processus les plus critiques, en commençant par la validation du concept du réacteur à fusion et en l'étendant à sa construction, son exploitation et sa maintenance », explique Éric Martin, responsable du bureau d'études d'ITER.

Ainsi, les solutions d'ergonomie, de simulation robotique, d'assemblage et de planification des processus Delmia, ainsi que les outils logiciels de planification automatique de trajectoires fournis par le partenaire tiers Kineo CAM, aideront ITER à relever le formidable défi que représente cette installation complexe. Grâce à elles, ITER pourra optimiser ses processus de construction, d'exploitation et de maintenance, afin de réduire les interruptions de service et le coût de l'installation pendant toute sa durée de vie. Elles vont également contribuer à augmenter la sûreté opérationnelle en assurant que les phases de construction, d'exploitation et d'arrêt répondent parfaitement aux contraintes réglementaires et relatives à la sûreté. La mise en place d'une approche PLM permettra à l'équipe ITER de gérer l'ensemble du projet au sein d'un environnement homogène, afin de produire des informations précises et actualisées, ainsi que des processus rationalisés.

Sites des entreprises citées :
http://www.iter.org
http://www.3ds.com/fr/


Fischer Automotive Systems gère ses données multi-CAO avec UGS Teamcenter

Fischer Automotive Systems GmbH, un équipementier automobile international qui produit des composants cinématiques, utilisera le logiciel UGS Teamcenter, la solution de gestion du cycle de vie produit de Siemens PLM Software, pour développer et produire des pièces destinées à l'équipement intérieur de voitures, telles que des cendriers et des grilles d'aération, ainsi que pour la cinématique des composants individuels.




Le groupe Fischer utilise depuis plus de 20 ans le logiciel UGS NX, la solution de développement numérique de produits de Siemens PLM Software, dans ses processus de construction et de fabrication. Elle utilisera désormais UGS Teamcenter comme solution de gestion des données produits (PDM, Product data Management) pour gérer son vaste référentiel de données, améliorer la collaboration et tirer le meilleur parti des connaissances sur les produits du groupe accumulées par ses filiales dans le monde entier.

Le groupe Fischer a choisi de Siemens Teamcenter en raison de ses fonctionnalités de gestion collaborative, de son évolutivité éprouvée, et de sa plate-forme ouverte qui permet à l'entreprise de gérer les données générées par ses différents systèmes de CAO. En effet, Fischer Automotive Systems ébauche, développe et conçoit ses produits à l'aide de Catia ou de UGS NX. Pour garantir la fiabilité de ses résultats, Fischer Automotive Systems utilise des modèles volumiques et fonctionnels, des simulations de mouvement, des méthodes d'analyse des modes de défaillance et de leurs effets (FMEA), des tests d'écoulement à l'intérieur des moules, ainsi que d'autres outils.

« Grâce à UGS Teamcenter, nous pouvons désormais coordonner ces différents systèmes de CAO, les faire fonctionner comme s'il s'agissait d'un seul système et utiliser celui-ci dans le monde entier », explique Rolf Hauger, responsable de l'équipe XAO chez Fischer Automotive Systems.

Sites des entreprises citées :
http://www.fischer-automotive-systems.de
http://www.ugs.com/teamcenter


Aeroart simule son drone amphibie avec CFdesign

Créée en 2006, Aeroart est un bureau d'études et développement aéronautique qui s'est donné pour mission de transformer l'avancée technologique représentée par sa principale activité - le développement du drone amphibie Aelius - en un service performant, adapté aux exigences du marché. Situé à Mérignac (33), cette société compte aujourd'hui un effectif de 6 personnes.

Le projet de drone Aelius est né au sein d'un projet étudiant interdisciplinaire d'ingénierie, en janvier 2003. L'ambition initiale de l'équipe était la création d'un avion sans pilote submersible, capable d'amerrir, de naviguer sur l'eau, de plonger jusqu'au moins 300m, et de redécoller depuis l'eau.




La modularité des charges utiles d'observation et d'analyse pouvant être embarquées, ainsi que les environnements dans lesquels Aelius peut évoluer, en feront un outil d'observation aux capacités uniques. Il permettra d'effectuer de manière efficace et économique un nombre de missions à l'heure actuelle difficiles et coûteuses, pour des secteurs tels que l'océanographie, l'industrie offshore, ou encore la surveillance portuaire et maritime.

L'ébauche du deuxième design d'Aelius fut présentée au salon du Bourget 2005, permettant d'identifier de nouveaux partenaires pour la phase de R&D qui débutait. Celle-ci conduisit à la réalisation des premiers tests en vol du démonstrateur Aelius au printemps 2007.

Aeroart a également lancé une activité de bureau d'études indépendant et propose des études très poussées dans les domaines de :


  • ? Maquettage numérique ;
  • ? Simulation d'écoulements ;
  • ? Simulation structurelle ;
  • ? Simulation de vol ;
  • ? Analyse de risques.

La conception d'un drone tel qu'Aelius n'est pas sans impliquer un certain nombre de contraintes. En effet, Aelius doit être capable de s'adapter à son environnement (air, surface, ou sous-marin). De ce fait, Aelius est capable de modifier la position de ses ailes entre 3 configurations. Chacune d'entre-elles est optimisée pour son environnement.

Le design d'Aelius est basé sur un ensemble de technologies de pointe ayant atteints leur maturité et ayant prouvé leurs capacités en aéronautique tels que :
  • ? Les systèmes d'hydroptères ;
  • ? L'Aérodynamique (système d'ailes polymorphes) ;
  • ? Les Matériaux avancés (majoritairement des matériaux composites) ;
  • ? La Propulsion : (mini turbojet pour la propulsion aérienne et turbine pour la propulsion sous-marine) ;
  • ? Les Systèmes embarqués qui assurent un comportement autonome et une fiabilité opérationnelle maximale ;
  • ? Les Charges utiles (ensemble de capteurs et instruments d'observation pouvant être changés fréquemment).

La conception d'Aelius est réalisée en 3D avec Pro/Engineer Wildfire. Une grande partie des tests de simulation aérodynamique sont ensuite réalisés par CFdesign. Les résultats des tests sont récupérés dans le système de CAO. Enfin Pro/Mechanica utilise ces données pour agir sur la structure et quantifier sa résistance.

CFdesign, fonctionnant en associativité avec Pro/Engineer, la géométrie n'est pas à remodeler d'où un gain de temps non négligeable et surtout une excellente précision. Le choix de CFdesign a donc été déterminé par sa fonction pratique et rapide de maillage automatique. En outre, CFdesign est également utilisé pour les tests de transfert de chaleur, notamment concernant les systèmes électriques et électroniques embarqués dans le drone.

Outre un gain de temps et une plus grande précision du fait du maillage automatique, CFdesign présente les avantages suivants :
  • ? Une intégration parfaite et fiable avec le logiciel à Pro/Engineer ;
  • ? Les données des résultats s'intègrent facilement à Pro/Mechanica ;
  • ? L'interface est conviviale et intuitive ;
  • ? Les performances sont excellentes.

« Avec CFdesign, nous avons la garantie d'obtenir des résultats précis et lorsque nous travaillons sur des projets complexes et présentant autant de contraintes que l'Aelius, il est très important d'investir dans un logiciel fiable », conclu Alexandru Dumitru, Responsable du bureau d'études Aeroart.

Sites des entreprises citées :
http://www.aeroart.eu
http://www.cfdesign.com/francais/

Jean-François Prevéraud


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles