Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Embraer ; Viking ; Grem Pompes.


Chez Embraer le 1er proto est le bon grâce à Catia, Enovia et Delmia

L'avionneur brésilien Embraer a utilisé l'ensemble de la chaîne des outils Catia, Enovia et Delmia de Dassault Systèmes pour la conception de son dernier jet d'affaires Phenom 100. Une démarche PLM qui s'est avérée payante puisqu'il vient de procéder à l'assemble du premier prototype, sans être pénalisé par d'onéreuses et fastidieuses erreurs de conception et de fabrication.

« Les composants de fuselage que nous avons conçus avec Catia s'assemblent exactement tel que nous les avons développés et conformément aux simulations effectuées, car nous avons pu éliminer toutes les erreurs de conception très tôt dans le processus de conception », explique Humberto Pereira, directeur Ingénierie de Développement de Embraer. « Cette haute précision nous a permis de respecter le calendrier d'essais et de production, de sorte que le Phenom 100 pourra s'envoler pour la première fois à la mi-2007 avant d'entrer en service en 2008 ».



Troisième constructeur mondial d'avions civils, Embraer a utilisé Catia pour modéliser les sections de fuselage de son jet d'affaires Phenom 100. Les maquettes réalisées avec Catia et les simulations de fabrication effectuées avec Delmia ont permis à l'avionneur brésilien de produire les sections conformément aux spécifications et d'éliminer les onéreuses tâches de reprise. Avec Enovia, les ingénieurs d'Embraer ont pu collaborer d'un bout à l'autre du processus de conception et ainsi éviter les erreurs survenant en fin de processus dues aux éventuels conflits entre les différentes équipes d'ingénieurs.

Le Phenom 100 et son dérivé Phenom 300 sont les premiers modèles développés par Embraer à l'attention du marché en plein essor des jets d'affaires légers et très légers. L'avionneur brésilien a investi dans de nombreuses innovations dont l'utilisation de matériaux composites dans les structures primaires pour développer un appareil à la fois grand et léger. Doté d'une cabine confortable, le Phenom vole à des vitesses supérieures à celles des avions concurrents, grâce à une consommation optimisée de carburant. Embraer est convaincu que les différentes qualités du Phenom lui permettront de se positionner sur ce marché stratégique.

Sites des entreprises citées :
http://www.embraer.com
http://www.3ds.com/fr/


Viking crée une documentation haut de gamme avec Arbortext

La société autrichienne Viking, qui fait partie du groupe Stihl, fabrique et commercialise des tondeuses thermiques et électriques, des tondeuses auto-portées, des broyeurs pour le jardinage, des débroussailleuses, des taille-haies et des motobineuses.

Le succès de l'entreprise repose avant tout sur sa stratégie du haut de gamme. Elle se reflète également dans la documentation technique, car les produits haut de gamme doivent également faire l'objet d'une documentation haut de gamme.

En effet, alors que les caractéristiques techniques des produits proposés sur le marché se rapprochent, c'est plutôt le service après-vente des produits qui va faire la différence auprès du client. Et ce service inclut la documentation qui doit être parfaite et complète.

Le grand défi pour l'élaboration des modes d'emploi, des catalogues de pièces détachées et des manuels d'entretien est alors le facteur temps. Le délai de mise sur le marché est de plus en plus court et la documentation jointe au produit doit être terminée avant la livraison. Auparavant, en raison des délais extrêmement courts, on utilisait souvent des photos dans la documentation, mais ce ne peut plus convenir pour une stratégie haut de gamme. Seules les illustrations techniques permettent de donner une représentation compréhensible et claire des procédés techniques. Mais dessiner demande normalement beaucoup de temps.



Pour maîtriser cette tâche sans perdre en qualité, Viking a fait l'acquisition d'Arbortext IsoDraw CADprocess dès 2002. Viking souhaitait pouvoir utiliser ses données de conception en 3D créées avec Pro/Engineer également dans la documentation afin d'éviter un double travail, c'est-à-dire d'éviter de redessiner les produits et les pièces. Quelques tentatives avaient déjà été faites avec différents logiciels dans ce but avant d'acheter Arbortext IsoDraw CADprocess, mais elles avaient surtout dégradé la qualité. Il est certes possible de créer différentes épaisseurs de lignes dans Pro/Engineer, mais la méthode classique des traits fins-traits épais, nécessaire dans l'illustration technique, ne serait réalisable que moyennant un travail de retouche considérable.

L'utilisation directe des données Pro/Engineer présentait un autre inconvénient, à savoir la perte de temps pour les concepteurs. Ils devaient en effet préparer chacune des pièces nécessaires aux illustrateurs dans le système CAO, ce qui demandait là encore du temps. Du temps qu'ils auraient dû en réalité consacrer à leur développement de produit.

« Arbortext IsoDraw CADprocess fut pour nous la solution parfaite », explique Helmut Pirchmoser, ingénieur, directeur de la documentation technique chez Viking. « Désormais, la seule chose que nos concepteurs doivent encore faire pour nos illustrateurs est d'exporter les données de conception vers le format IGES. Nos illustrateurs prennent en charge la suite du traitement des données de façon totalement autonome avec CADprocess. Et ils n'ont pour cela pas besoin d'avoir accès au système de CAO ».

Si l'illustrateur a correctement préparé les données, par exemple s'il a fait pivoter un élément de construction dans la bonne position ou s'il a représenté un assemblage en dessin éclaté, il suffit de cliquer sur un bouton pour convertir le fichier dans une illustration technique. Les lignes cachées sont automatiquement effacées et les épaisseurs de traits (épais-fins) sont créées correctement. Le gain de temps par rapport aux procédés précédents est énorme et les améliorations sur le produit peuvent désormais être beaucoup plus rapidement visualisées.

Pour coller aux tendances actuelles du design, la ligne des appareils Viking génère obligatoirement de nombreuses pièces avec des surfaces complexes formées sans matrice. « Il serait très difficile voire impossible de dessiner ces pièces à la main - seul Arbortext IsoDraw CADprocess est capable d'alléger ce travail. Lorsqu'il s'agit de pièces complexes, il est quelquefois nécessaire de retoucher l'illustration, mais pour les pièces normales rotatives, fraisées ou soudées, les illustrations créées avec de CADprocess peuvent être utilisées pratiquement sans modification », conclu Helmut Pirchmoser.

Sites des entreprises citées :
http://www.stihl.fr/
http://www.ptc.com 


Grem Pompes passe à la 3D avec Solid Edge

La société normande Grem Pompes est spécialisée dans le pompage depuis 1984 et propose un large catalogue applicatif : petites pompes (pompes manuelles, pompes vide caves, stations domestiques, pompes pour piscine, etc.), pompes centrifuges industrie, pompes assainissement relevage, pompes volumétriques, pompes à vide...

La société vient de déployer le logiciel de CAO Solid Edge d'UGS au sein de son bureau d'études en remplacement de la solution 2D jusque là en place. En effet, devant la croissance de la complexité de ses produits et constatant la perte de temps occasionnée par le dessin en 2D, Grem Pompes a réalisé que cette solution était devenue insuffisante.



En acquérant Solid Edge, Grem Pompes avait la garantie d'éviter les obstacles de la migration brutale vers le 3D en rendant cette évolution plus facile. Cette approche a permis à Grem Pompes d'évoluer à son propre rythme et de s'adapter, bénéficiant ainsi d'une meilleure profitabilité et productivité.

« Nous n'avons pas perturbé les projets en cours de réalisation et nous avons pu passer au 3D à notre rythme, pour ensuite transformer rapidement de simples géométries 2D en vraies pièces 3D. Nous avons pleinement profité de la puissance de la conception hybride 2D/3D et pu passer à la maquette virtuelle complète 3D lorsque nous nous sommes sentis prêts », explique-t-on au bureau d'études.

Contrairement aux logiciels uniquement 3D, Solid Edge permet à Grem Pompes de dessiner simplement à partir d'une feuille vierge ou de continuer à travailler sur des plans 2D importés. Des assistants proposent des traducteurs puissants de fichiers 2D. Solid Edge peut reproduire l'espace modèle et l'espace papier, familiers pour de nombreux utilisateurs 2D. Il permet également de créer des vues de détails à différentes échelles à partir d'une esquisse 2D. L'associativité assure que les modifications sur les pièces originales sont répercutées dans chaque système.

Grem Pompes a aussi opté pour Solid Edge, du fait de l'entière interopérabilité des outils de conception avec NX Cam Express pour la fabrication. C'est le distributeur Abisse qui a assuré l'implémentation du système et la formation des opérateurs.

Sites des entreprises citées :
http://www.grempompes.com
http://www.abisse.com

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles