Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Unisys ; Dairon ; Shanghai Automotive Industry.


Unisys vérifie ses Asic plus vite avec Incisive Formal Verifier de Cadence

Unisys vient d'incorporer l'outil Incisive Formal Verifier de Cadence Design Systems à son flot de conception pour assurer l'analyse formelle basée sur les assertions. Cet outil a permis à Unisys de réaliser des gains de productivité et d'améliorer la qualité globale, en approvisionnant des sites multiples en composants complexes.

« Incisive Formal Verifier nous a permis de mettre plus rapidement sur le marché de nouveaux serveurs d'entreprise, qui sont à la fois plus performants et moins chers », constate Steve Guarrieri, vice-president of platform development chez Unisys. « Cet outil nous a notamment aidé à réduire les risques de "corner-case re-spins" et nous avons trouvé qu'il était très facile à déployer dans notre flot de conception standard pour de multiples projets, y compris les Asic les plus avancés et les plus complexes ».



La facilité d'utilisation de cet outil a été particulièrement appréciée par les concepteurs d'Unisys, ce qui a permis d'améliorer l'environnement de vérification de l'entreprise, bâti autour du logiciel Incisive Design Team Simulator et de l'émulateur Incisive Palladium. Le nouvel ensemble, combiné à une méthodologie de vérification des assertions "Plan-to-Closure", a aidé Unisys à réaliser des gains de productivité significatifs.

En effet, partie intégrante de l'approche Cadence "Conception avec vérification", Incisive Formal Verifier a permis de découvrir de nombreux bugs fonctionnels difficiles à détecter lors des phases précoces du cycle de conception d'Unisys, accroissant ainsi la productivité de l'équipe et accélérant la finalisation du projet. Les concepteurs de la logique ont été en mesure de vérifier les blocs plusieurs mois avant la simulation en utilisant les vecteurs de tests. En conséquence, la vérification des composants s'est montrée plus rapide et plus économique. Autre avantage, les assertions développées par l'équipe dès le début du cycle de conception ont pu être réutilisées intégralement lors des phases ultérieures de simulation et d'accélération/émulation. Résultat : un meilleur suivi ; un débogage plus rapide et un cycle de vérification plus court.

Sites des entreprises citées :
http://www.unisys.fr
http://www.cadence.com


Dairon développe plus rapidement ses engins grâce à Inventor

Depuis 1958, la société mancelle Dairon conçoit et fabrique dans ses ateliers des machines rotatives pour le maraîchage, des machines conçues pour broyer et pour préparer les sols forestiers avant replantation, ainsi que du matériel pour golfs et espaces verts, tels que des semoirs et des aérateurs. L'un des défis à relever pour ce type de fabrications est de concevoir des machines qui soient à la fois abordables, robustes et fiables. Pour cela, Dairon assure l'intégralité de la conception et de la production de ses machines : usinage mécanique, mécano-soudure, tôlerie, assemblage, etc., sur son site de Mulsanne.



Alors que le bureau d'études utilisait Autocad en 2D depuis des années, il a décidé de bénéficier des avantages liés à la conception en 3D. Après avoir évalué plusieurs systèmes de CAO, dont Catia, Pro/Engineer et SolidWorks, Dairon a finalement choisi Inventor d'Autodesk. Cette décision s'est basée principalement sur la facilité d'utilisation du logiciel et sur le fait qu'Inventor était le système qui répondait le mieux aux besoins de l'équipe de conception : « des applications telles que la conception et le dépliage de tôle, la création de pièces standard et la soudure, requises pour créer du matériel agricole, étaient directement intégrée dans Inventor », justifie José Loyer, directeur du bureau d'études de Dairon. « La compatibilité avec Autocad que nous utilisions précédemment a également pesé dans la prise de décision ».

Dairon utilise aussi Autodesk Vault pour gérer une bibliothèque de plus de 5 000 pièces standard (plus de 20 000 plans) utilisées dans nombre de ses matériels. « Autodesk Vault est un outil de gestion de données très pragmatique, qui nous permet de localiser chacune des pièces à la fois par machine et par sous-ensemble, et d'en connaître tout l'historique de conception et de modification. Nous pouvons ainsi savoir quels matériels seront concernés par la nouvelle modification envisagé et de prendre des décisions en connaissance de cause. De plus, outre le fait d'accéder très rapidement aux informations géométriques, Autodesk Vault nous permet d'y joindre des documents de type Word ou Excel, qui explicitent notamment la note de calcul ».

Le passage à la conception en 3D a notamment permis à Dairon de développer plus rapidement une boîte de vitesses devant répartir le couple réel sur deux arbres et transmettre une puissance supérieure à 400 CV. « Depuis que nous utilisons la 3D, le temps moyen consacré à la conception de nos nouveaux produits est passé de 3 à 2 mois. Nous avons également pu réduire les coûts de développement de 30 % », conclu José Loyer.

Sites des entreprises citées :
http://www.mge-dairon.com
http://www.autodesk.fr


Shanghai Automotive passe du made in China au Design in China grâce au PLM de Dassault Systèmes

Shanghai Automotive Industry Corporation, premier constructeur automobile chinois, vient de signer un accord avec Dassault Systèmes visant à déployer Catia sur l'ensemble de ses sites : centre de R&D et équipementiers en Chine ; divisions ingénierie au Royaume Uni (MG Rover) et Ssangyong Motor en Corée.



La mise en œuvre de ces outils vise à permettre à Shanghai Automotive d'améliorer ses capacités d'innovation, le développement des véhicules réalisés sous sa propre marque et à terme, d'accroître sa productivité et son niveau de qualité. « Grâce à l'architecture ouverte de Catia, nous allons créer un environnement virtuel pour le développement produit, au sein duquel concepteurs et responsables de la planification de la production pourront explorer et valider en collaboration, les décisions de conception et de fabrication, quel que soit leur emplacement géographique. Cet accord marque une étape majeure dans notre collaboration avec Dassault Systèmes », estime Zhang Xinquan, DSI de Shanghai Automotive Industry.

A l'occasion de la signature de ce contrat qui est intervenu dans de l'édition 2007 du PLM Executive Summit de Dassault Systèmes, qui se tenait à Shanghai, Bernard Charlès, Directeur Général de Dassault Systèmes, a tenu à rappeler que : « Alors que la Chine évolue du modèle "Made in China" à une économie labellisée "Créé en Chine", il est indispensable pour elle de s'appuyer sur des solutions PLM rationalisées pour réduire les délais de mise sur le marché et accélérer l'innovation ; deux critères majeurs pour conquérir et préserver une part du marché de l'automobile mondial. A ce jour, ce partenariat constitue l'engagement le plus important en faveur du PLM dans l'industrie automobile chinoise ».

Sites des entreprises citées :
http://www.saicgroup.com
http://www.3ds.com/fr/

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles