Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : KTM ; Youngstown Tool & Die ; Cenexi.


KTM accélère ses développements de motos grâce à Windchill

La société autrichienne KTM Sportmotorcycle AG fabrique des motos tout terrain depuis 1953. Pour supporter sa stratégie de croissance, portée par des produits hautement novateurs, KTM, plusieurs fois champion du monde, fait à nouveau le choix de solutions PTC en se dotant de Windchill, le système de gestion des contenus et des processus. L'évolution stratégique vers un Product Development System (PDS) intégral permet à KTM d'optimiser son processus de développement de produits, tout en accélérant la cadence de ses innovations, en réduisant les délais de mise sur le marché et en se concentrant davantage sur de nouveaux secteurs d'activité.

Depuis les années 1970, KTM s'est spécialisé avec succès dans les motos sportives haut de gamme, remportant à de nombreuses reprises les championnats du monde de motocross et d'enduro, ainsi que des rallyes-raids dans le désert, tels que le Rallye Paris-Dakar. Pionnière sur le marché pour l'introduction des freins à disques, des fourches inversées et des suspensions arrières progressives sur les châssis tout terrain, l'entreprise peut se targuer d'une histoire riche en innovations. Avec sa gamme révolutionnaire de moteurs à quatre temps LC4, KTM a contribué à mettre fin à plus de deux décennies de suprématie des moteurs deux temps dans les compétitions tout terrain.

Depuis 1999, KTM utilise Pro/Engineer en guise de solution standard de CAO/FAO/IAO en 3D pour la conception de tous ses produits, ce qui lui permet de convertir très rapidement ses idées novatrices en produits à succès. Cette rapidité d'innovation a été essentielle pour la croissance de KTM, qui a souvent dépassé 15 % par an, par exemple avec des ventes record atteignant 84 000 unités en 2006. Le développement du portefeuille de produits de KTM dans le domaine des motos sportives destinées à la route et d'autres nouveaux marchés, à savoir les quads et un concept révolutionnaire de voiture de sport le X-Bow, présenté au récent Salon de l'Auto de Genève et dont le lancement est prévu en 2008, sont les prochaines étapes inscrites au plan de croissance de KTM.


Le projet X-Bow qui sera développé en collaboration avec Dallara et Audi.


Pour garantir les innovations et la qualité au sein de sa large gamme de produits, KTM travaille par exemple sur le projet X-Bow en partenariat avec d'autres entreprises, comme le fabricant italien de voitures de course Dallara pour la conception de châssis en carbone, ou Audi pour les moteurs et les groupes motopropulseurs. Pour assurer une meilleure gestion de ses processus de développement de produits, KTM a besoin d'une architecture unique basée sur le Web, permettant la coopération sur les produits et la gestion des projets au sein d'un environnement sécurisé.

Fort d'un partenariat de longue date et efficace avec PTC, et suite à un processus d'évaluation approfondi, KTM a décidé de compléter son infrastructure d'ingénierie avec Windchill. La mise en œuvre du projet a été confiée à PTC Global Services, qui est responsable de tous les aspects du déploiement, notamment le conseil en matière de processus, la conception de l'architecture des solutions, la gestion de projet, la mise en œuvre, la formation et le transfert.

«  KTM s'engage à fournir des motos de sport offrant à ses clients un avantage concurrentiel en compétition », explique Harald Plöckinger, membre du directoire de KTM Sportmotorcycle AG. « Notre philosophie "Ready to Race" nécessite des technologies de pointe, une réaction rapide aux changements et une grande précision d'exécution. Le système de développement de produits de PTC répond à notre besoin d'assortir nos innovations de processus structurés, au sein d'un environnement informatique complet ».

Sites des entreprises citées :
http://www.ktm.com
http://www.ptc.com


Youngstown Tool & Die : 1er américain à parier sur TopSolid

Youngstown Tool & Die, implanté dans l'Ohio, est le plus vieux client américain de TopSolid. Disposant de cinq licences TopSolid'Design et TopSolid'Cam, l'entreprise utilise TopSolid depuis l'an 2000. Fondée en 1961, elle produit en moyenne une centaine de filières d'extrusion d'aluminium par jour, ainsi que de l'outillage annexe, ce qui la classe parmi les cinq premiers fabricants de matrices d'extrusion des Etats-Unis.

En 1984, l'entreprise acquiert sa première solution d'usinage en 2D ; il s'agit de Goelan de Missler Software. A la fin des années 90, Youngstown Tool & Die commence à rechercher une solution en 3D. Au total, 18 logiciels seront passés au crible, dans cette quête de la solution en 3D idéale. TopSolid, alors inconnu sur le marché US, est pourtant le logiciel que choisit Youngstown Tool & Die.

Selon Eric Houck, responsable CFAO de l'entreprise : « avoir fait le choix de TopSolid en 2000 pouvait sembler risqué étant donné que le produit était totalement nouveau sur le marché américain. J'aurai probablement partagé cet avis si je n'avais vu de mes yeux le logiciel en action et compris la solide position de Missler Software sur la marché européen de la CFAO depuis 15 ans. C'était certes un pari, mais nous procédions depuis un an à une recherche approfondie et à de multiples tests de performances. Et il est apparu que TopSolid était le seul logiciel capable de répondre à nos besoins, même s'il n'était pas connu aux USA ».

TopSolid a été sélectionné pour les raisons suivantes :

  • - Aucune autre solution logiciel n'était capable de réaliser les coupeurs coniques et l'usinage 5 axes utilisés par Youngstown Tool & Die ;
  • - TopSolid présentait des gains de temps importants - avant son installation il fallait compter 8 heures pour produire une ou deux pièces, 4 à 5 pièces sont fabriquées dans le même temps ;
  • - Le logiciel est cohérent et garantit des fonctions comme la mise à jour automatique des pièces ;
  • - La simplicité d'utilisation - après un mois de formation les sept opérateurs TopSolid de l'entreprise étaient opérationnels.
Youngstown Tool & Die reçoit généralement de ses clients un dossier Autocad contenant les formes et dimensions des pièces à extruder. En tenant compte du rétrécissement du produit fini, la filière est dessinée avec TopSolid en vue d'obtenir une extrusion satisfaisante, respectant les tolérances fournies. Sa fabrication est préparée en utilisant TopSolid'Cam, les machines d'électroérosion à fil de l'entreprise fonctionnant toujours avec les licences Goelan. D'ailleurs, l'intégration entre les modules TopSolid a été un point important dans le choix de Youngstown Tool & Die.



Youngstown Tool & Die pilote ses machines d'électroérosion avec Goelan


Toutes les pièces conçues à l'aide de TopSolid'Design sont directement usinées avec TopSolid'Cam. Des modifications de conception de dernière minute ne constituent pas un problème vu que l'on emploie le même logiciel pendant tout le processus. Nul besoin d'un logiciel additionnel pour arriver au produit fini, TopSolid contrôle tout le processus de conception, de fabrication et de gestion des données.

Youngstown Tool & Die continue à étendre ses activités. Investir dans de nouvelles machines et technologies a toujours fait partie de sa stratégie. « Nous savons qu'il nous faut toujours utiliser les machines et les technologies les plus récentes. C'est ce qui nous a permis de rencontrer le succès jusqu'à présent ». Ainsi, trois nouvelles machines devraient arriver dans les mois à venir et l'entreprise planifie une augmentation du nombre de stations TopSolid qui passera de 5 à 8 dans les 9 prochains mois.

A propos de la hotline et des services TopSolid, Eric Houck est élogieux : « je travaille depuis six ans avec ClearCut Solutions, le principal revendeur de TopSolid aux Etats-Unis. Le service que nous recevons est excellent : à toute question une réponse nous est donnée. De plus, ClearCut a mis en place de nouvelles conférences web mensuelles pour ses clients. C'est une grande opportunité donnée à nos opérateurs pour augmenter leur connaissance du logiciel et travailler mieux et plus efficacement ».



Sites des entreprises citées :
http://www.youngstowntool.com
http://www.topsolid.fr


Cenexi trouve un remède pour ses schémas papier moribonds

Cenexi est le façonnier du groupe pharmaceutique Roche, c'est à dire la filiale qui assure le conditionnement des médicaments développés par le groupe. Comme toutes les sociétés industrielles Cenexi est soumises aux normes et réglementations concernant la sécurité des hommes et des produits fabriqués, et même peut-être plus encore du fait de son activité dans le domaine pharmaceutique.
Une bonne part de cette sécurité passe par une gestion efficace des installations électriques et par la qualité de leur documentation, qui est parfois bien difficile à maintenir à jour.

Le site de Fontenay-sous-Bois (94) produit chaque année sur ses 15 lignes de conditionnement à grande vitesse, 1 300 tonnes de comprimés et gélules, 300 millions d'ampoules injectables, 20 millions de suppositoires, 10 millions de bouteilles de sirop et plus de 120 millions de conditionnements secondaires sous forme de blisters, boîtes, flacons verre ou plastique avec ou sans accessoires tels que bouchons, cuillères...



« Cela signifie que les machines spéciales et les équipements automatisés provenant de multiples fournisseurs sont nombreux et que leurs schémas électriques n'existent dans la plupart des cas que sous forme papier », constate M. Cheval, responsable de la documentation électrique au service technique et maintenance.

Afin d'unifier cela et de disposer d'une base de données unique regroupant les schémas électriques à jour de tous les équipements de production, Cenexi a fait l'acquisition du logiciel Scan'Builder d'AlgoTech. « Ce logiciel est un outil de reconnaissance de schémas papier associé à une CAO électrique. Il transforme nos documents papier, qui étaient inexploitables de manière informatique, en des documents totalement exploitables et donc modifiables dans un outil de CAO électrique. Il numérise, analyse, redresse, filtre, corrige automatiquement les documents papier, en reconnaît les différents éléments et paramètres (textes, symboles, équipotentielles) et les recrée en CAO. Il devient alors facile de vérifier, de mettre à jour ou de modifier nos schémas en fonction des évolutions de nos machines de production ».

Les raisons qui ont dicté ce choix sont multiples :


  • - la dématérialisation des documents permet de garantir la pérennité de la documentation électrique et une gestion informatique ;
  • - Scan'Builder transforme l'image scannée en document totalement modifiable ce qui facilite l'exploitation ;
  • - cette manière de procéder est plus rapide que de redessiner manuellement le schéma sur informatique ;
  • - Scan'Builder est un produit complet qui permet à la fois de mettre à jour les schémas et de créer de nouvelles installations électriques.
Sites des entreprises citées :
http://www.cenexi.com/FR/
http://www.algotech.fr

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles