Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Hitachi ; Thayer School of Engineering de Dartmouth ; Kuhn.


Hitachi repense ses méthodes de conception avec Cadence

Hitachi annonce la mise en service d'un nouveau bureau d'études qui se concentrera sur l'amélioration de l'efficacité de la conception et la diminution du cycle de conception des composants d'Hitachi dans le cadre de ses efforts sur la capacité de production. L'infrastructure de conception, co-développée par Hitachi et Cadence Design Systems, sera utilisée pour des systèmes-sur-une-puce (LSI) et des circuits imprimés (PCB).

Avec l'arrivée de cette nouvelle infrastructure, Hitachi va renforcer ses capacités de conception et de fabrication ainsi que celles des sociétés du groupe. Hitachi prévoit de gérer de façon centralisée cette infrastructure de conception depuis le nouveau centre de conception situé à Yokohama au Japon, et prévoit de le déployer dans toutes ses unités et les entreprises du groupe par le biais du réseau interne d'Hitachi. Le groupe Information and Telecommunications Systems est le premier à adopter cette nouvelle infrastructure pour concevoir ses principaux produits, tels que les serveurs, les systèmes de stockage, les routeurs et les réseaux. Dans des versions précédentes de l'infrastructure co-développée par Cadence et Hitachi, Hitachi a réussi à doubler l'efficacité et à diminuer de 40% le cycle de conception.

Hitachi s'est concentrée sur l'amélioration de ses compétences de fabrication en termes de coût, technologie, et qualité pour augmenter sa position sur le marché. La mise en œuvre de cette nouvelle infrastructure consiste à réformer ses capacités de conception et de fabrication, puis de les appliquer dans tout le groupe Hitachi. L'amélioration de la fabrication dans ses divisions matérielles est basée sur le besoin de renforcer les capacités de conception LSI et PCB pour développer les prochaines plates-formes matérielles.

« Notre nouveau système de conception est entièrement standardisé sur la technologie de Cadence, à savoir : le langage de description logique de haut niveau ; la vérification logique avec accélération matérielle ; la synthèse logique de qualité qui influence la vitesse du circuit ; et la réalisation accélérée du layout avec le multi-threading », expique-t-on chez Hitachi. Cette plate-forme système est basée sur les serveurs lames BladeSymphony BS1000/BS320 d'Hitachi et les serveurs HA8000, dont la capacité mémoire a été grandement augmentée pour le centre de conception. Ces serveurs sont étroitement intégrés aux produits de Cadence pour créer une excellente synergie et sont entièrement optimisés pour développer des produits matériels.

Hitachi prévoit d'étendre et de déployer ce système de conception à ses produits d'information et de communication, aux produits grand public, électroniques automobiles tels que les systèmes de navigation et ses produits médicaux comme les systèmes de diagnostic par ultrasons. Ce changement va énormément améliorer l'efficacité et le cycle de conception permettant à Hitachi de proposer des produits plus performants et de meilleure qualité.

Sites des entreprises citées :
http://www.hitachi.com
http://www.cadence-europe.com


Les élèves de Darmouth développent leurs robots avec Pro/Engineer

Les chargés d'études de la Thayer School of Engineering de Dartmouth utilisent Pro/Engineer, notamment Pro/Engineer Mechanica, pour développer des robots autonomes, mobiles et rapides dans le cadre de l'étude des contrôles collectifs. Ces robots peuvent être utilisés pour aider les intervenants de premiers secours à évaluer de façon rapide et sûre les situations potentiellement dangereuses, tout en limitant les risques pour les intervenants.

L'équipe de recherche en ingénierie de Dartmouth étudie le concept de contrôle collectif, qui permet à une seule personne de contrôler plusieurs robots rapides tout terrain. Cette approche rend superflue la procédure de contrôle à un pilote par robot, actuellement requise pour les robots hautement spécialisés. Une réduction considérable des coûts est par conséquent possible, ce qui permet à des communautés aux ressources limitées de mettre en œuvre des technologies robotiques pour optimiser leurs initiatives de sécurité publique. Ces robots tout terrain servent également de véhicules éclaireurs pour déterminer la nature du terrain et réduire les risques d'immobilisation des robots.


Le robot développé par les élèves pour aller au Groenland en 2005


Face à l'impossibilité de trouver un matériel adapté à leurs besoins dans l'offre commerciale existante, les chargés d'études ont décidé de développer leurs propres robots. Grâce aux fonctionnalités de Pro/Engineer, le châssis a été conçu en moins de douze mois et pour un coût nettement inférieur à ce qui existait déjà. Pro/Engineer Mechanica a permis de réaliser une analyse structurelle visant à assurer la manœuvrabilité sur divers terrains avant la création du prototype. Par ailleurs, les chargés d'études ont pu exploiter les modèles 3D pour déterminer les algorithmes de contrôle et de terrain optimum pour le robot, économisant ainsi le temps et l'argent qu'auraient nécessités des prototypes multiples.

« Les développements robotiques sont extrêmement complexes car ils impliquent des composants mécaniques, électriques et logiciels. Par conséquent, ils exigent généralement un processus long et coûteux », explique Laura Ray, professeur d'ingénierie associé à Dartmouth. « Les fonctionnalités de modélisation de solides en 3D de Pro/Engineer nous ont permis d'évaluer le résultat final avant même d'investir du temps et de l'argent dans un prototype. Nous avions la certitude que l'ensemble des pièces serait adapté, limitant ainsi les besoins de remaniement ».

Sites des entreprises citées :
http://www.engineering.dartmouth.edu
http://www.ptc.com


Kuhn utilise TopSolid'Cam pour fabriquer ses machines agricoles

Depuis près de 180 ans, le groupe Kuhn est spécialisé dans la conception, la production et la commercialisation de machines agricoles. La gamme aujourd'hui proposée couvre le labour, la préparation du sol, le semis, la fertilisation, la pulvérisation, le broyage de résidus, la récolte des fourrages, l'entretien du paysage et la conduite d'élevage.



Sur son site historique de Saverne, Kuhn s'est équipé de sa première machine à commande numérique en 1975. La société a d'abord utilisé différents logiciels de FAO entre 1978 et 2000. Puis Kuhn a cherché une nouvelle solution de FAO capable de mieux répondre à ses besoins. Depuis 2002 la société utilise deux licences de TopSolid'Cam de Missler Software pour la programmation des pièces de tournage et de fraisage.

« Nous avons retenu TopSolid'Cam car il permettait une parfaite importation des fichiers STEP créés dans Pro/Engineer, le logiciel de conception que nous utilisons au bureau d'études, et assurait une programmation aisée à la suite, tout en proposant une configuration personnalisable par utilisateur », explique le responsable de la FAO. « De plus, la partie tournage proposée par TopSolid'Cam était très forte par rapport à la concurrence consultée. Enfin, Missler Software n'a pas hésité à développer une interface spécifique pour nous permettre de récupérer d'anciens post-processeurs ».

Kuhn génère actuellement 400 programmes par an avec TopSolid'Cam pour des opérations de tournage et de fraisage. Avec un parc machines en pleine expansion, la société possède actuellement 14 centres d'usinage et 25 tours à Saverne, le nombre d'opérateurs TopSolid'Cam va probablement être augmenté, même si les procédés d'usinage mis en place permettent de sauvegarder le savoir-faire de Kuhn et de le réutiliser dans de futures opérations.

Sites des entreprises citées :
http://www.kuhn.fr
http://www.topsolid.fr

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles