Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : ING Renault F1 Team ; Tobermory ; Chartered Semiconductor Manufacturing.


ING Renault F1 Team diffuse ses modèles 3D avec Seemage

L'écurie de Formule 1 française ING Renault F1 Team vient de signer un accord avec Seemage pour l'intégration de son outil avec Enovia VPM la solution de gestion de données techniques du pôle moteurs de l'écurie, situé à Viry-Châtillon (91).

Dans le quotidien du monde de la Formule 1, si les concepteurs des bureaux d'études manipulent couramment des objets en 3 dimensions, ce n'est pas le cas de l'ensemble des acteurs de l'entreprise. Pourtant, ils sont nombreux à avoir besoin d'une représentation ou d'un modèle en 3D. Car si le plan reste la référence générale, le 3D est un support très efficace qui permet de véhiculer un grand nombre d'informations produit issues des phases de conception et de ses évolutions.



C'est pourquoi depuis plusieurs mois la section de développement moteur de l'écurie ING Renault F1 Team cherchait une solution qui permette de diffuser plus largement des modèles de pièces créées à l'aide de Catia V4 ou V5 et jusque là uniquement accessibles aux concepteurs disposant de ces logiciels.

A la recherche de ce type de logiciel, les responsables de ING Renault F1 Team ont comparé de nombreux éditeurs avant de choisir la solution Seemage pour ses performances, sa simplicité d'utilisation et son coût. « Nous recherchions une solution qui puisse fonctionner dans un environnement global », explique Jean-François Plusquellec, Project Manager IS/IT Team chez ING Renault F1 Team. « Nous avons déployé cette solution sur le périmètre de l'usine. La population qui utilise Seemage est une population qui ne possède pas les réflexes des utilisateurs de la CAO. C'est pourquoi l'ergonomie de la solution ainsi que ses performances graphiques et ses rendus vraiment très satisfaisants, même lorsque nous manipulons de grosses pièces ou de gros assemblages, ont été primordiaux dans notre choix ».

« Seemage propose un outil de visualisation gratuit qui offre des fonctions de navigation, de prise de cotes et d'annotation tout à fait complet et adéquat au regard de notre projet. Nous avons pu utiliser les capacités de traitement de conversion en masse et intégrer celle-ci dans notre SI », poursuit Jean-François Plusquellec.

L'écurie a découpé son projet en 3 parties. La première consiste à mettre en ligne l'ensemble des représentations en 3 dimensions des pièces validées, au même titre que les plans 2D ou les documents fournisseurs. ING Renault F1 Team a ainsi profité d'une refonte de son application pour intégrer l'outil de visualisation 3D de Seemage.

Les étapes suivantes permettront d'apporter un nouveau support de collaboration entre les acteurs de la conception ou du développement du moteur en favorisant les interactions en amont et de visualiser les pièces moteurs dans leur contexte d'assemblage. Le logiciel Seemage facilitera ainsi l'accès à l'information 3D de tous les membres de l'écurie et améliorera la collaboration. Compatible avec tous les grands standards du marché, il peut fonctionner à la fois de façon autonome ou, grâce au format XML, intégré à un ERP, un CRM ou un PLM.

Sites des entreprises citées :
http://www.ing-renaultf1.com/fr/
http://www.seemage.com


Tobermory accélère ses développements grâce à SolidWorks et CosmosWorks

Tobermory Ltd est, depuis 1997, une société d'étude britannique regroupant des ingénieurs en mécanique travaillant pour de multiples secteurs industriels, de l'aérospatiale au packaging électronique, en passant par les semi-conducteurs, le secteur médical, l'industrie du bâtiment et de la construction, le secteur public et l'industrie nucléaire. Ils sont spécialisés dans la conception de solutions pratiques à des problèmes parfois difficiles et complexes.

Parmi les projets récents, la conception de kiosques d'accès public à Internet et des systèmes complexes de dégivrage ailes pour les Boeing. Outre les conceptions de produits novatrices et les services de fabrication qu'elle fournit à ses clients pour les aider à terminer leurs produits, Tobermory analyse les conceptions des produits de ses clients pour déterminer s'ils supporteront les contraintes auxquelles ils seront soumis ou s'ils se comporteront comme prévu pendant l'utilisation. Pour cela, Tobermory a sélectionné les logiciels SolidWorks et CosmosWorks pour rationaliser le développement des produits, minimiser les erreurs et améliorer sa créativité.



« Nous utilisions les logiciels Autocad et Pro/Engineer, mais nos capacités étaient quelques peu bloquées par les limitations de ces logiciels », affirme Derek Jones, directeur technique de Tobermory. « En fait, Autocad ne pouvait pas prendre en charge certains des produits complexes que nous concevons ; en ce qui concerne Pro/Engineer, il nous fallait pousser le logiciel à fond pour en tirer le minimum vu sa difficulté d'emploi. Avec SolidWorks en revanche, nous pouvons consacrer plus de temps à la recherche de nouvelles approches de conception et accélérer la livraison des produits, et tout cela grâce à la puissance paramétrique qui assure un gain de temps considérable ».

L'une des spécialités de Tobermory est la conception de machines de grande taille destinées à la fabrication de puces d'ordinateur en silicium. Ces machines projettent du gaz sur les plaquettes de silicium à des températures dépassant 1 000°C, afin de déposer les éléments qui vont composer les différentes couches des puces. Tobermory a modélisé cette machine trois fois plus rapidement dans SolidWorks que dans Pro/Engineer. Tobermory a également utilisé le logiciel d'analyse de conception CosmosWorks pour vérifier l'intégrité structurelle de la conception de la machine et l'outil de simulation des écoulements de fluides CosmosFloWorks pour assurer l'écoulement de gaz approprié tout au long du processus de fabrication des puces d'ordinateur. « L'intégration de SolidWorks et de CosmosFloWorks est particulièrement utile pour nous », estime Derek Jones. « Autrement, nous aurions dû apprendre et utiliser deux programmes ».

Puisque les projets sont souvent personnalisés, Tobermory utilise aussi l'outil de travail collaboratif par courrier électronique eDrawings, pour partager fréquemment des conceptions avec ses clients. Avec cet outil, les destinataires peuvent visualiser, modifier, faire pivoter et manipuler des modèles 3D comme s'ils les tenaient entre leurs mains. Tobermory utilise également l'outil de rendu photoréaliste PhotoWorks pour créer des images réalistes des produits de ses clients dans le cadre des opérations de marketing et de vente.

Tobermory a confié à la société Cadtek Systems, qui figure parmi les revendeurs britannique agréés des produits SolidWorks, la prise en charge continue de la formation, l'implémentation et l'assistance technique du logiciel.

Sites des entreprises citées :
http://www.mechengdesign.com
http://www.cadtek.com
http://www.solidworks.fr


Chartered Semiconductor Manufacturing fait évoluer sa configuration Windchill

Chartered Semiconductor Manufacturing Ltd, l'un des principaux spécialistes mondiaux de la fonderie de semi-conducteurs, étend ses relations avec PTC en actualisant sa version Windchill. Chartered a mis en place cette nouvelle version de Windchill dans le cadre de ses efforts permanents visant à offrir à ses clients des solutions innovantes, répondant à leurs besoins spécifiques en termes de délais de mise sur le marché.



En 2001, Chartered a commencé à chercher des moyens de réduire davantage les délais de ses opérations de finalisation de conception. La finalisation de conception est l'étape ultime de la conception de circuits intégrés, lorsque la description d'un circuit intégré est communiquée à la fabrication. Pour satisfaire aux exigences des clients en matière de durée des cycles, Chartered employait précédemment Windchill 5.0, qui lui permettait d'automatiser intégralement son processus de finalisation de conception, du contrôle des fichiers de règles et des exécutions par lots, jusqu'à la révision et à l'approbation des conceptions. Chartered a récemment pris la décision d'actualiser son système Windchill, afin d'améliorer la stabilité et les performances par rapport aux versions précédentes, et de bénéficier d'une souplesse encore accrue permettant de s'adapter aux besoins les plus divers.

Windchill est un puissant système de gestion des contenus et des processus basé sur Internet, spécialisé dans la gestion de données de produits, de relations et de processus complexes. Il fournit un moteur de processus unique, qui permet à Chartered de faciliter le développement rapide de nouvelles configurations de produits 24h/24 et 7j/7, ainsi que d'automatiser et de réduire les erreurs dans le cadre du partage de données produit avec les systèmes de fabrication situés en aval.

« Chartered évalue continuellement ses outils de conception afin de s'assurer que nous répondons au mieux aux besoins de nos clients », affirme Dan Kochpatcharin, directeur du commerce électronique chez Chartered. « Windchill de PTC constitue une solution éprouvée permettant à Chartered de continuer à améliorer son processus de finalisation de conception, car elle est conçue pour éliminer les goulots d'étranglement grâce à la surveillance des processus en cours d'exécution et à la gestion des activités. Notre récente mise à niveau de Windchill fournit des performances et une efficacité accrues, qui devraient nous permettre d'aider nos clients à améliorer leurs délais de mise sur le marché ».

Sites des entreprises citées :
http://www.charteredsemi.com
http://www.ptc.com

Jean-François Prevéraud



Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles