Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Bell Helicopter ; Scania ; GTT.


Bell Helicopter adopte les outils de conception électrique de Mentor Graphics

Bell Helicopter, filiale du groupe Textron, a adopté le flot CHS de Mentor Graphics comme standard de conception des systèmes de câblage électrique pour ses hélicoptères. Bell va ainsi déployer ces solutions de conception, analyse et intégration de systèmes électriques, ainsi que les outils de conception et d'évaluation du coût des harnais de CHS.

Le flot CHS complet permet à Bell d'améliorer de façon significative la productivité de ses ingénieurs en automatisant les tâches fastidieuses et en fournissant une méthode de prototypage virtuel de l'architecture électrique avant sa construction. CHS facilite en outre la gestion des données électriques complexes en les présentant dans une forme permettant la réutilisation des designs. Comme l'analyse électrique intervient plus tôt dans le processus de conception, la validation des exigences et contraintes de performance est également réalisée plut tôt, réduisant ainsi les coûts associés à la vérification en laboratoire.


« Depuis plus de 50 ans, Bell crée de nombreuses innovations dans l'industrie aéronautique. En tant que premier constructeur d'hélicoptères, nous améliorons sans cesse nos processus. Les changements de conception électrique constituent la principale source de coûts et retardent souvent le planning de développement. CHS permet à nos ingénieurs de gérer intelligemment les données de conception, et par conséquent d'innover plus facilement. Ce flot est essentiel pour atteindre nos objectifs », explique Elaine Vaught, vice-président senior de la division Engineering de Bell Helicopter.

En adoptant les outils CHS de conception et d'évaluation du coût des harnais, Bell Helicopter peut facilement partager les données de fabrication dans l'ensemble du processus de conception, y compris avec les fournisseurs de harnais. Cette situation encourage l'optimisation de la conception en vue de la fabrication (Design For Manufacturing - DFM) tout en supportant les processus robustes de changements des concepts. La principale force de CHS réside dans sa capacité à représenter et gérer les types de données de conception électrique, ainsi que la complexité associée aux produits de l'industrie aérospatiale. Son architecture orientée données, associée à un modèle complet de données conçu pour répondre aux exigences de cette industrie, permet la gestion et la réutilisation des données dans l'ensemble du processus de conception.

CHS permet aux ingénieurs de se consacrer aux tâches de conception en fournissant un environnement contextuel. L'ingénieur peut ainsi voir ces données dans le contexte d'une configuration ou d'un véhicule particulier au lieu de vérifier manuellement leur conformité à des exigences complexes. Tout au long du processus de conception, CHS peut partager des informations avec les systèmes de CAO-Mécanique et de Gestion de Données Techniques en utilisant des protocoles standard de l'industrie. Toutes les unités de Bell Helicopter bénéficieront de ces nombreux avantages.

Sites des entreprises citées :
http://www.bellhelicopter.textron.com
http://www.mentor.com


Scania choisi HyperWorks pour accélérer le développement de ses produits

Le fabricant suédois de camions, de bus, ainsi que de moteurs industriels et marins, Scania, a choisi la suite HyperWorks de logiciels d'Ingénierie Assistée par Ordinateur (IAO) d'Altair Engineering pour les opérations de pré-traitement des calculs dans le processus de personalisation de ses camions.


Scania a décidé d'intégrer les produits de la suite HyperWorks après une étude et des benchmarks intensifs. Le premier produit HyperWorks à avoir été introduit dans le cycle de développement de Scania était HyperMesh puis, une boite à outils semi-automatique réalisée sur mesure et utilisée pour les tâches de pré-traitement, a été intégrée. Dans le futur, Scania prévoit d'étendre son utilisation d'HyperWorks et d'inclure des produits tels qu'OptiStruct pour l'optimisation des composants. Les produits HyperWorks sont aujourd'hui utilisés chez Scania dans les départements de calcul châssis, transmission, moteur et bus.

« Afin d'être plus rapides et plus productifs dans les phases de construction de nos modèles lors du cycle de développement, nous devions choisir un nouveau pré-processeur. Nous avions comparé de nombreux produits. Finalement, après un benchmark poussé, nous avons choisi HyperWorks car cela apparaissait comme la meilleure réponse à nos besoins », explique Martin Edberg, responsable du département de calcul des châssis.

« Avant d'utiliser HyperWorks, nous passions beaucoup de temps sur le pré-traitement de nos données. Maintenant, avec HyperWorks, j'espère gagner beaucoup de temps dans cette étape du processus de développement. Le temps gagné peut alors être utilisé pour d'autres tâches plus importantes comme des analyses intervenant plus tard dans le cycle de développement. Le changement avec HyperWorks a fortement amélioré l'efficacité et la robustesse des simulations ce qui est particulièrement crucial dans le processus de personalisation des camions. En plus du produit, Altair Suède nous a également impressionnés avec leur remarquable support et leur travail sur la boîte à outils pour la gestion du pré-traitement. Nous utilisons cette boîte à outils dans le département châssis pour automatiser différentes tâches de pré-traitement dans l'assemblage de modèles de camions virtuels ».

Altair HyperWorks est une suite intégrée d'outils IAO qui comporte des solutions avancées pour le développement de produit virtuel. Il offre une plate-forme ouverte et programmable facilement intégrable dans les processus existants. HyperMesh est un pré et post-processeur convivial pour les principaux solveurs par éléments finis du marché. Il permet aux ingénieurs d'analyser la performance de la conception de leurs produits dans un environnement fortement interactif et visuel.

Sites des entreprises citées : 
http://www.scania.com
http://www.altair.com


La moitié des salariés de GTT utilise SolidWorks

GTT, Gaztransport & Technigaz, société basée à Saint Rémy les Chevreuse (78), est née de la fusion il y a 10 ans de Gaz Transport et Technigaz. GTT s'est spécialisée dans les techniques de transport cryogénique de gaz sur mer. Ses clients sont principalement des chantiers navals et la société a développé des outils d'infrastructures, tels que tuyaux de transport, terminaux (usines, réservoirs), matériels pour le transport et le stockage de gaz liquide, à l'échelle du globe. GTT a aussi élaboré le concept de méthanier à membrane rencontre un succès grandissant puisqu'il concerne plus des deux tiers des navires aujourd'hui en commande. Afin de conserver son avance technologique, GTT poursuit le développement de nouveaux systèmes membrane et propose un ensemble de services autour des techniques qu'elle développe. Plus d'une trentaine de chantiers navals dans le monde possèdent une licence GTT pour la construction de navires ou leur réparation.


Ses quelques 200 salariés dont 50 expatriés travaillent principalement dans le domaine du transport de gaz liquide (-165°C). Pour faire face à sa croissance rapide, sur un marché de l'énergie très porteur, GTT décide se s'équiper de 74 licences de SolidWorks en 2005 puis 2006 pour augmenter sa productivité et concevoir des produits de haute qualité plus rapidement avec pour objectif le 0 % d'erreur.
Près de la moitié des salariés de GTT utilisent quotidiennement un logiciel de CAO. GTT a décidé de migrer progressivement vers une solution 3D il y plus d'un an.

« L'objectif est de libérer les ingénieurs de tâches répétitives de dessin, tout en augmentant considérablement la productivité, et ce en concevant des produits de haute qualité sans erreur dès la première pièce », explique M. Le Tallec, directeur de l'ingénierie chez GTT.

Plusieurs éditeurs sont mis en concurrence, dont bien sûr SolidWorks. 20 personnes les évaluent sur plus de 50 critères : techniques (connaissance métier) ; compatibilité avec le logiciel de gestion documentaire ; formation... SolidWorks est finalement choisi, notamment en raison de sa facilité de prise en main impliquant une formation rapide (d'autant plus qu'il est déjà connu des projeteurs), son interface conviviale et ses capacités techniques.

L'utilisation de SolidWorks est progressive car un an de travail est nécessaire pour remplir les bibliothèques, en raison du très grand nombre de données techniques présentes dans les différents logiciels utilisés, dont certains développés en interne. Les premiers retours d'utilisation s'avèrent très positifs, particulièrement sur la qualité et sur l'automatisation de tâches "de routine".

« SolidWorks doit nous accompagner dans la croissance de notre activité, qui implique un niveau qualité irréprochable et une productivité accrue afin de satisfaire une demande croissante, avec des délais de plus en plus courts », conclut M. Le Tallec.

Sites des entreprises citées :
http://www.gtt.fr 
http://www.solidworks.fr

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles