Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : EADS CRC-G ; Volkswagen AG ; LGB.


EADS CRC-G opte pour LMS Virtual.Lab Acoustics

Le CRC-G, centre de recherche allemand d'EADS basé à Munich, vient de sélectionner LMS Virtual.Lab Acoustics comme étant l'un des outils dont il se servira pour simuler et optimiser les performances vibro-acoustiques des ensembles utilisés tant sur ses aéronefs que ses satellites.

LMS Virtual.Lab Acoustics servira notamment à étudier le bruit intérieur et extérieur de nouveaux concepts dès les phases amont de développement, afin de respecter des législations toujours plus contraignantes dans ce domaine.


Ce centre de recherche utilisait déjà depuis longtemps le solveur Sysnoise du même éditeur et se félicite qu'il soit intégré dans Virtual.Lab Acoustics ce qui lui permettra d'effectuer l'ensemble de ses simulations dans le même environnement utilisateur. « Nos premières expériences avec Virtual.Lab Acoustics nous ont permis de pleinement profiter de ce flot de traitement unifié et optimisé depuis la simulation jusqu'au post-traitement des résultats », explique Arno Röder, responsable des technologies acoustiques au CRC-G. « Grâce à cette intégration, Virtual.Lab Acoustics va nous donner plus de temps pour analyser et interpréter les résultats de simulation, afin de raffiner et optimiser nos concepts ».

De son côté, Clemens Moeser, responsable de l'ensemble de la simulation à EADS CRC-G, estime : « le système de licences mis en place par LMS nous donne la flexibilité suffisante pour donner les accès nécessaires à Virtual.Lab Acoustics à nos chercheurs en complément de leurs outils habituels. Cela leur permet d'adresser la très grande variété de besoins que nous découvrons au fil de nos nouveaux projets sans avoir à réinvestir à chaque fois dans de nouvelles licences ».

Sites des entreprises citées :
http://www.eads.net
http://www.lmsintl.com/virtuallab


Après Audi, c'est l'ensemble du groupe Volkswagen qui adopte Delmia pour la planification de l'assemblage

Le groupe Volkswagen AG va déployer Delmia Process Engineer de Dassault Systèmes au sein de ses différentes marques. Conformément à l'accord conclu pour l'ensemble du groupe, la solution Delmia Process Engineer est mise en Å“uvre pour la planification stratégique des activités d'assemblage, sur tous les sites de production des marques Volkswagen, Audi, Skoda et Seat.

« Après une première phase d'essais menée chez Audi et une évaluation positive des performances de Delmia Process Engineer, cette solution est aujourd'hui étendue à l'ensemble des autres marques du groupe VW. Ainsi, les licences des différentes marques seront consolidées. Il s'agit d'une étape importante pour l'intégration de nos outils au sein de l'entreprise, avec plus de 500 utilisateurs concernés », estime Volker Germann, responsable de la planification chez Volkswagen. « Grâce à des années de collaboration étroite et fructueuse entre Volkswagen, Audi et Dassault Systèmes dans le domaine de l'assemblage automobile, Delmia Process Engineer prend désormais intégralement en charge nos processus de planification », explique quant à lui Arne Lakeit, responsable de la planification chez Audi.


« Tous les départements d'assemblage du groupe utilisent à présent les mêmes outils et les mêmes méthodologies », indique pour sa part Gerhard Voges, responsable de la planification chez Skoda. « Neuf mois seulement après la mise en Å“uvre de Delmia Process Engineer chez Skoda, nous avons déjà enregistré des améliorations notables. Seat est également en train d'implémenter Delmia Process Engineer comme outil de planification de l'assemblage à tous les niveaux de l'entreprise et va l'utiliser pour de futurs projets ».

Delmia Process Engineer constitue un élément clé de la solution Delmia. Conçu pour faciliter la planification des processus de fabrication et l'évaluation des coûts dans un contexte d'ingénierie simultanée, il assure une fiabilité accrue pour la planification, tout en optimisant les délais et les coûts de déploiement. Delmia Process Engineer apporte également très en amont une vue d'ensemble fiable, en définissant non seulement les délais de production et les coûts d'investissement associés, mais aussi l'espace de production et la main d'Å“uvre nécessaires pour réduire au maximum les délais entre la conception produit et la production. Le référentiel PPR-Hub (Product-Process-Resource) orienté-objet sur lequel repose Delmia Process Engineer, assure une gestion des données non redondante, en garantissant la cohérence des informations de planification à chaque étape. Il améliore ainsi la fiabilité de la planification tout en réduisant les délais et les coûts de développement.

Sites des entreprises citées :
http://www.volkswagen-ag.de
http://www.3ds.com/fr/


LGB sur la bonne voie avec Inventor

L'histoire de l'entreprise Ernst Paul Lehmann Patentwerk remonte à 1881. Aujourd'hui, cette entreprise emploie 200 personnes. Ses trains miniatures connus sous la marque LGB sont vendus aux amateurs de modélisme ferroviaire aux quatre coins de la planète.

Face à une concurrence internationale accrue, l'entreprise devait développer de nouveaux modèles de trains miniatures, plus rapidement et à moindre coût. Il était essentiel de maintenir le niveau de qualité proposé jusqu'alors. L'entreprise utilisait déjà une solution Autocad depuis de nombreuses années, mais souhaitait adopter un système 3D. Dans cette recherche, la facilité d'utilisation et la compatibilité DWG étaient deux caractéristiques déterminantes.

Ernst Paul Lehmann a finalement choisi Autodesk Inventor Series comme solution de CAO. Ce logiciel permettait la migration de ses données vers le nouvel environnement 3D en toute simplicité. La facilité d'utilisation d'Autodesk Inventor a renforcé le choix de l'entreprise. La décision a également été motivée par le fait qu'Autodesk Inventor Series offre une solution 3D/2D unique permettant de concevoir les maquettes en 3D et de travailler en 2D sur les détails des pièces.


« Ce modèle miniature de locomotive suisse comprend environ 160 pièces, entièrement conçues en 3D avec Autodesk Inventor. La fonctionnalité 2D nous a permis de concevoir efficacement les moules. Au final, nous avons réduit le temps de conception de 20 à 30 % », constate Ralf Schiffermüller, concepteur chez Ernst Paul Lehmann Patentwerk.

Sites des entreprises citées :
http://www.lgb.de/french/
http://www.autodesk.fr

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles