Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Lockheed Martin ; Lotus Cars ; Sermo.


Lockheed Martin optimise l'usage de Pro/Engineer avec Mathcad de PTC

Le centre d'amélioration des processus d'ingénierie (Engineering Process Improvement Center, EPIC) de Lockheed Martin choisit Mathcad, solution de calculs d'ingénierie critiques, confirmant son engagement auprès de PTC comme fournisseur préférentiel. Mathcad offre des fonctionnalités de pointe pour la création, l'automatisation, la documentation et la réutilisation des calculs d'ingénierie dans le cadre du processus de développement de produits. PTC a récemment ajouté Mathcad à son offre produit, suite à l'acquisition de Mathsoft Engineering & Education en avril 2006. Lockheed Martin utilise également Pro/Engineer de PTC pour le développement de représentations numériques de ses produits, à la fois détaillées, intuitives et réalistes, Windchill pour la gestion des contenus et des processus, ainsi qu'Arbortext pour la publication dynamique.



L'avion furtif Nighhawk

L'ajout de Mathcad au portefeuille produits de PTC permet désormais à ses clients de bénéficier d'une solution intégrée et efficace de gestion des calculs d'ingénierie. Ceci peut se traduire par un gain de temps précieux pour les ingénieurs et une diminution des erreurs. « Lockheed Martin essaye d'améliorer constamment l'efficacité des conceptions, afin de commercialiser des produits de qualité supérieure dans des délais plus courts », explique ainsi Steve Butt, Engineering Process Improvement Center Director de Lockheed Martin.

La simplicité d'utilisation de Mathcad et sa capacité à faciliter la création et le partage de paramètres importants de conception des produits et des systèmes sont essentielles au processus de conception. La capacité à partager des données détaillées dès le début du processus de conception assure une meilleure information des décideurs et garantit la visibilité et la traçabilité sur toute la durée du développement. Mathcad permet d'améliorer la vérification et la validation des calculs critiques, de réutiliser des éléments de calcul, ainsi que de documenter les calculs dans le cadre de la propriété intellectuelle de l'entreprise. La combinaison des avantages de Pro/Engineer et Mathcad fournit une solution complète permettant d'automatiser le processus d'exploitation des calculs d'ingénierie critiques pour optimiser les modèles de conception des produits.

Sites des entreprises citées :
http://www.lockheedmartin.com
http://www.ptc.com


Lotus Cars prend la route avec les outils PLM de Dassault Systèmes

Le constructeur automobile britannique Lotus Cars, utilisateur depuis 1985 de Catia, étend son utilisation à la gamme complète de solutions PLM de Dassault Systèmes. Lotus Cars a en effet décidé de déployer un ensemble d'outils PLM intégré et étendu couvrant la création de produits de bout en bout, afin d'optimiser l'efficacité, le retour sur investissements et, à terme, la satisfaction de ses clients grâce à des produits toujours plus innovants. Cette plate-forme de compose de Catia V5 pour la conception, Delmia pour l'ingénierie de la production et Enovia SmarTeam pour la gestion collaborative des données produits.



La Lotus Elise

« Avant la mise en Å“uvre de Catia V5, Delmia et Enovia SmarTeam, les demandes de création et de modification de conception impliquaient la participation de plusieurs employés et un nombre d'heures incalculable. Dans le cadre d'un projet mené en 2006, nous avons finalisé un design avec seulement six ingénieurs et répondu à une demande de modification en seulement huit minutes. Auparavant, une telle situation nécessitait l'intervention de 14 concepteurs pour créer un bas de caisse et 150 heures pour modifier l'épaisseur du matériau », constate Dave Balcombe, responsable du service Information Management de Lotus Cars. « Avec ces nouveaux outils PLM, nous avons réussi à finaliser le layout d'un nouveau véhicule en moins de 24 heures. Le client nous a soumis une idée en fin de journée et nous avons pu lui remettre le projet le lendemain matin à 9 heures 30 ».

Avec Delmia, les ingénieurs disposent d'un environnement intégré de fabrication virtuelle pour détecter rapidement d'éventuels problèmes et y remédier avant de lancer la production, avec à la clé, des économies de temps et d'argent. Cette approche a réduit le nombre de prototypes physiques nécessaires à Lotus Cars pour valider l'assemblage de ses véhicules. Enovia SmarTeam centralise quant à lui les données et organise l'intelligence en nÅ“uds, chacun d'entre eux étant relié à différentes zones du véhicule. Ainsi, lorsqu'ils lancent la conception d'un véhicule, les ingénieurs bénéficient d'une longueur d'avance en réutilisant les nÅ“uds de savoir-faire existants pour leur nouveau projet.

Principale filiale opérationnelle du Group Lotus plc, Lotus Cars Ltd., dispose de deux divisions : Lotus Engineering et Lotus Cars. Lotus engineering est un bureau d'études de renommée internationale dédié à l'ingénierie automobile et basé à Norfolk en Angleterre. Cette entité dispose de sites dans le Michigan (USA) et à Kuala Lumpur en Malaisie, ainsi que de bureaux en Allemagne et en Chine. Lotus Engineering propose une palette complète de services d'ingénierie à de nombreux OEM et fournisseurs de premier niveau (Tier 1) à travers le monde, du concept initial et de la conception de projet jusqu'au développement et à la production, sans oublier le développement et la fabrication de véhicules de niche tierce partie. Pour sa part, Lotus Cars construit et commercialise les véhicules de course Lotus Elise, Exige et Europa, ainsi que les structures d'impact avant et arrière en composites avancés de l'Aston Martin V12 Vanquish.

Sites des entreprises citées :
http://www.grouplotus.com
http://www.3ds.com/fr/


Sermo améliore sa productivité en usinage grâce à WorkNC

Sermo, société du groupe ARRK, est devenu en 40 ans un des plus gros fabricants d'outillage du monde avec un chiffre d'affaires annuel de 50 millions d'Euros et un effectif de 600 personnes reparties sur 8 sites en Europe et en Asie. La combinaison des savoir-faire et des ressources de Sermo et du groupe ARRK, lui offre la possibilité de prendre en charge des projets de grande envergure dans le domaine des composants plastiques pour l'industrie automobile.

En tant que représentant du groupe ARRK pour la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, Sermo fabrique des moules de grandes dimensions pour des pièces telles que les pare-chocs et les tableaux de bord ainsi que l'ajustage et le réglage des moules fabriqués sur site ou par d'autres filiales, sans oublier l'usinage des pièces en 5-axes continus pour l'industrie aéronautique.


Afin de faire face à ces défis, Sermo utilise le système CFAO WorkNC depuis son lancement par Sescoi à la fin des années 80 pour programmer ses machines. Julien Golly, responsable méthodes, explique les raisons de ce choix : « WorkNC nous offre une solution automatique très fiable qui a réduit significativement nos délais de fabrication et, en même temps, amélioré les niveaux de qualité ». En effet, Sermo a étudié plusieurs solutions concernant la prévention de collisions avant de choisir WorkNC, qui lui permet aujourd'hui de tirer tous les bénéfices de ses parcours UGV et 5-axes continus.
« Les performances et la rapidité de mise en Å“uvre, associées au contrôle de collisions, nous permettent de générer des parcours fiables et de les modifier rapidement et très simplement. Nous avons réduit nos temps d'usinage d'environ 40 % pour les opérations de finition grâce au contrôle des collisions de WorkNC ».

Le développement permanent du logiciel par Sescoi se traduit par l'intégration de parcours innovants répondant aux nouveaux besoins de fabrication. Ainsi les dernières versions de WorkNC apportent les réponses aux nouvelles problématiques de fabrications de Sermo. Le système traite maintenant des matériaux nouveaux difficiles à usiner qui nécessitent des techniques spéciales pour obtenir des résultats satisfaisants. Ainsi, l'ébauche trochoïdale adaptative ajoute automatiquement des mouvements trochoïdaux dès que l'engagement de l'outil dans la matière devient trop important.

Pour les matériaux durs, ce parcours augmente significativement la vitesse d'usinage, les surcharges dynamiques sur l'outil étant automatiquement proscrites. De plus, l'utilisation de la méthode d'usinage en avalant permet d'optimiser les conditions de coupe. « Nous avons subi une usure prématurée des outils avec ces nouveaux matériaux difficiles à usiner, certains outils ne duraient que cinq ou six minutes. Avec l'arrivée de l'ébauche trochoïdale adaptative, la durée de vie des outils a été multipliée par dix », constate Julien Golly. Aujourd'hui, Sermo utilise également ce parcours sur des matériaux standard et améliore la durée de vie des outils de 10 à 15%.

La gestion dynamique du brut est une autre nouveauté de WorkNC. Cette nouvelle fonctionnalité assure, en temps réel, la mise à jour automatique du modèle du brut à chaque point du parcours. Disposer d'informations précises en cours d'usinage sur le modèle du brut permet d'éliminer les dégagements inutiles et améliore les performances du contrôle de collisions de WorkNC. Sermo a pu apprécier l'efficacité et la fiabilité des ébauches avec une prise en compte complète de l'ensemble outil, porte-outil et tête de la machine.

La diversification des activités de Sermo dans le domaine de l'usinage des pièces pour l'industrie aéronautique a été possible grâce à l'utilisation des parcours 5-axes continus de WorkNC. Sermo est ainsi devenu un acteur important dans l'usinage de composants complexes pour cette industrie. « Sescoi nous a apporté une assistance constante et de précieux conseils concernant la mise en Å“uvre de l'usinage 5-axes. Ils nous ont aidé à déterminer la méthode la plus efficace d'exploiter le module 5-axes de WorkNC. Sa fiabilité a largement contribué à notre réussite », conclu Julien Golly.

L'usinage 5-axes est aujourd'hui devenu un élément courant des méthodes de travail chez SERMO, ce qui lui permet de réaliser des gains de productivité importants pour les pièces usinées antérieurement en 3-axes ou 3+2 axes.

Sites des entreprises citées :
http://www.sermo.fr
http://www.sescoi.fr

Jean-François Prevéraud


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles