Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies

Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Initial ; DaimlerChrysler.



Initial s'équipe d'une EOSint P700 pour passer du prototypage à la fabrication rapide

La société savoyarde Initial a acquis au mois d'octobre une machine de frittage de poudre polyamide de très grande dimension, EOSint P700, afin d'anticiper les nouvelles attentes des marchés industriels.
« La technologie du frittage de poudre s'est développée au début des années 90 en tant que solution de prototypage rapide. Aujourd'hui, les besoins ont évolué et le délai entre la conception et l'industrialisation doit être encore raccourci pour faire face à la concurrence mondiale. C'est pour répondre à ces nouveaux besoins, que nous nous sommes équipés de la première EOSint P700 en Rhône-Alpes », justifie Yvon Gallet, PDG de l'entreprise.

Comment cette machine de frittage de poudre plastique aide-t-elle à réduire les temps de fabrication ? Grâce à son système de double laser et à une meilleure gestion de l'environnement de production ou IPCM (Integrated Process Chain Management), qui intègre en circuit fermé l'automatisation de l'alimentation de poudre, son recyclage ainsi qu'une station de déballage. En amont de cet IPCM on retrouve également le nouveau logiciel EOSpace de préparation des fichiers qui optimise le positionnement dans la machine, créant ainsi des gains de productivité.

Initial dispose désormais d'un parc de 5 machines de frittage de poudre dont la P700 qui offre un volume de fabrication maximal de 700x380x580mm, soit 1 m en diagonal. L'avancée de la P700 par rapport aux autres machines de frittage réside surtout dans son volume et sa rapidité de fabrication.

« Grâce au volume de fabrication de la P700, nous pouvons réaliser de grosses pièces monobloc. Nous évitons ainsi au maximum toute la phase de collage et d'assemblage, et nous gagnons en temps et en solidité », estime Yvon Gallet. Ainsi la P700 est particulièrement adaptée pour les pièces de type carters, pare-chocs, tableaux de bord, tambours, panneaux, etc.

En plus des caractéristiques intéressante de cette machine, la poudre polyamide mise en Å“uvre présente des avantages non négligeables. Plus raffinée que les poudres polyamides standard, elle offre une meilleure résolution et donc un aspect de surface plus fin. Comme elle dispose d'un taux élevé de recyclabilité, le coût des pièces diminue sensiblement, ce qui rend encore plus attractif l'utilisation des machines de prototypage rapide à des fins de production série.

« Effectivement nous comptons utiliser cette machine pour produire non seulement des pièces prototypes, mais aussi des pièces de série bonne matière en éliminant les frais d'outillages ainsi que les stocks », conclu Yvon Gallet.

Sites des entreprises citées :
http://www.initial.fr
http://www.eos.info


DaimlerChrysler développe un accélérateur de processus de conception avec Dassault

DaimlerChrysler a collaboré avec Dassault Systèmes pour la mise au point d'un nouveau composant BPC (Business Process Content) dans ses solutions industrielles dédiées au secteur automobile. Baptisé PowerFeature, ce BPC standardise et automatise le contrôle de la qualité d'un bout à l'autre de la chaîne logistique en s'appuyant sur une stratégie complète de conception de pièces intégrant l'ensemble des processus, de la conception à la fabrication en passant par la planification.

« Grâce à notre collaboration fructueuse, Dassault Systèmes a adapté et enrichi les processus industriels critiques initialement développés par DaimlerChrysler pour créer le BPC PowerFeature », estime Klaus Peter Berg, responsable Informatique de Production de DaimlerChrysler AG. « Cette solution industrielle est l'un des éléments clés du prochain déploiement de Catia V5 au sein de DaimlerChrysler et chez ses fournisseurs ». DaimlerChrysler a choisi Transcat PLM GmbH & Co. KG, partenaire de Dassault Systèmes, pour mettre en Å“uvre la solution PLM intégrée en décembre 2006. DaimlerChrysler, Transcat PLM et Dassault Systèmes ont présenté le BPC PowerFeature devant un groupe de fournisseurs industriels lors d'un séminaire qui s'est tenu à Stuttgart le 17 octobre dernier.

Pour développer des BPC (accélérateurs), les ingénieurs de Dassault Systèmes doivent tout d'abord identifier tant les besoins spécifiques à chaque client, que les processus industriels correspondants. Et ce, avant de créer une solution pré-configurée qui pourra être utilisée par plusieurs clients appartenant au même secteur industriel et partageant les mêmes processus. Grâce à ces accélérateurs, de nombreux clients peuvent bénéficier à moindre coût d'un savoir-faire industriel approfondi.

Sites des entreprises citées :
https://engineering.daimlerchrysler.com
http://www.3ds.com/fr/

Jean-François Prevéraud

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Plus d'articles