Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Heuliez ; Seat Sport ; Boeing.


Heuliez réduit ses cycles d'essais grâce à LMS Test.Lab

Le carrossier et constructeur automobile Heuliez a choisi LMS Test.Lab comme plate-forme standard pour ses nouvelles installations d'essais vibro-acoustiques internes. La société conçoit et fabrique des véhicules complets, des toits escamotables, des portières, des coffres et autres systèmes de carrosserie essentiels pour plusieurs constructeurs automobiles européens. Heuliez a récemment créé un centre d'essais NVH en interne, afin d'éviter la contrainte d'avoir à préparer et à transporter les prototypes sur des sites externes en vue des essais.

Pour Damien Faucher, responsable de la division des essais chez Heuliez : « l'un des principaux avantages du système LMS Test.Lab est qu'il couvre toutes les applications clés d'essais et d'ingénierie NVH ». En effet, vis-à-vis de ses clients constructeurs automobiles, Heuliez prend l'entière responsabilité de réduire le bruit intérieur, d'optimiser le confort des passagers et de modéliser le bruit du véhicule. Avec LMS Test.Lab, Heuliez peut effectuer toutes les tâches d'ingénierie NVH associées sur une seule plate-forme d'essai. « Le fait de travailler ainsi sur un système unifié permet de gagner du temps et de réduire les coûts ainsi que les risques d'erreurs tout au long du processus ».


Grâce à leur évolutivité et leur modularité, les ingénieurs Heuliez peuvent utiliser les systèmes d'essais LMS aussi bien dans leurs salles d'essai en interne que sur piste, pour les mesures prises à l'extérieur. Les ingénieurs de la société apprécient également l'interface utilisateur intuitive de LMS Test.Lab et son approche intégrée axée sur les processus, qui leur permettent de capturer de manière régulière et systématique toutes les étapes séquentielles des tâches d'essais NVH courantes. LMS Test.Lab offre des fonctionnalités simples de préparation d'essais approfondis, ainsi que des fonctionnalités de traitement détaillé en ligne, grâce auxquelles Heuliez peut atteindre de hauts niveaux de productivité en matière d'essais mobiles.

« Dans le domaine des essais modaux, l'algorithme LMS PolyMAX nous permet d'identifier automatiquement les fréquences de résonance et ainsi d'obtenir des résultats rapides et précis qui, d'habitude, nécessitent l'interprétation d'un opérateur », explique Damien Faucher. « Des fonctionnalités avec des temps de réponse aussi rapides accélèrent l'évaluation des modifications de conception, y compris les modifications de masse, de rigidité ou de matériaux, par exemple. Les itérations étant effectuées très rapidement, non seulement nos ingénieurs gagnent du temps, mais ils parviennent aussi plus facilement à la conception du produit qui satisfait le mieux toutes les principales exigences ».

Les ingénieurs qui travaillent chez Heuliez bénéficient également des fonctionnalités de LMS en matière d'analyses en temps réel. En effet, les résultats s'affichent pendant les essais. Le traitement en ligne et la visualisation des données en cascade, les tables de couleurs et l'analyse d'ordres fournissent des informations précieuses sur les caractéristiques vibro-acoustiques d'un produit au cours du cycle d'essais. Cette fonctionnalité permet aux ingénieurs d'identifier sur place la cause profonde des problèmes et de valider immédiatement la qualité du cycle d'essais.

« Les cycles d'essais plus rapides vont contribuer à réduire la durée du cycle de développement de nos produits et à optimiser plus facilement leurs conceptions, soit deux avantages commerciaux clés qui vont nous permettre de répondre aux demandes exigeantes des constructeurs automobiles en matière de délais, de normes de qualité et de produits », estime Damien Faucher.

« Nous avons choisi le système LMS car le matériel et les logiciels sont étroitement intégrés dans un système unique, et aussi parce que LMS est largement reconnue comme entreprise leader sur le marché en matière de technologies NVH pour l'industrie automobile » constate Damien Faucher. « Nous apprécions particulièrement la façon dont LMS procède : ils ne se contentent pas de nous vendre les outils ; ils connaissent très bien nos applications et travaillent en collaboration avec nous pour nous apporter, en interne, toute l'expertise nécessaire en matière d'essais NVH ».

Sites des entreprises citées :
http://www.heuliez.fr
http://www.lmsintl.com


Seat Sport adopte Windchill pour optimiser plus rapidement ses voitures de rallye

Seat Sport, division compétition du constructeur automobile espagnol Seat, renouvelle pour une durée de trois ans son partenariat avec PTC. Dans le cadre de ce renouvellement, Seat adopte, outre les solutions PTC qu'il utilise déjà, l'approche PDS, système complet de développement de produits de PTC.

Avec ce système, Seat Sport développe, simule et optimise plus rapidement ses voitures de tourisme basées sur la Seat Leon. De plus, le constructeur peut mieux gérer, et avec une cohérence accrue, l'ensemble des données de conception, de plus en plus nombreuses puisqu'elles couvrent tout le cycle de vie des voitures. SEAT Sport et PTC, partenaires depuis 2000, ont renforcé leurs relations en 2003, année de la première participation de Seat Sport à l'ETCC, championnat européen de voitures de tourisme.


Le département R&D de Seat Sport, situé près de Barcelone, utilise Pro/Engineer, complété par les modules Advanced Structural & Thermal Simulation, Fatigue Advisor et Expert Framework Extension. Suite au nouveau contrat, Seat Sport étend son utilisation des produits PTC à Windchill ProjectLink et Windchill PDMLink pour bénéficier des fonctionnalités de gestion de contenus et des processus.

« Notre défi principal est d'optimiser nos voitures entre deux courses. Avec le système de développement des produits de PTC, nous réduisons considérablement nos cycles de modification » remarque Jaime Puig, directeur général de Seat Sport. « Windchill nous facilite l'accès et le partage de toutes les informations collectées sur l'ensemble du processus de développement, de la conception aux tests en passant par la production et même pendant la course. Ceci nous permet d'effectuer plus rapidement et plus efficacement les modifications requises ».

Seat est présent dans la compétition automobile depuis plus de 30 ans et a déjà reçu de nombreux trophées et titres. Ainsi, la société est déjà montée trois fois sur le podium du Championnat du monde WRC, dans la catégorie des 2 litres, avec une Seat Ibiza kit-car. Depuis 2005, Seat Sport participe au championnat FIA-WTCC qui a remplacé l'ETCC et se compose de dix courses dans dix pays et sur trois continents différents. La division compétition a remporté son premier trophée WTCC en 2005, en occupant la troisième place au classement général des constructeurs.

« Le déploiement de solutions PTC a contribué à notre réussite » constate le directeur de course Xavi Serra. « Depuis août 2005, nous concourons sur la nouvelle Leon WTCC. Grâce au PDS, système de développement de produits de PTC, nous avons mis cette voiture sur le circuit beaucoup plus rapidement que prévu. Il nous a suffi de cinq mois pour adapter la voiture de série aux exigences d'un championnat WTCC ».

Sites des entreprises citées :
http://www.seat-sport.com
http://www.ptc.com


Boeing gérera les données de ses programmes à venir avec Teamcenter d'UGS

Le constructeur aéronautique américain Boeing a choisi Teamcenter, la solution numérique de gestion du cycle de vie conçue par UGS, comme système de gestion de données d'entreprise pour ses futurs programmes de développement d'avions civils et de systèmes de défense intégrés, au terme d'une évaluation poussée qui a duré un an. C'est dans le cadre de son programme JDAM (Joint Direct Attack Munition), qui a permis à Boeing de faire migrer vers Teamcenter toutes les données produits créées avec les logiciels qu'il utilisait précédemment, que le nouveau système a été mis en Å“uvre pour la première fois.

Boeing a choisi Teamcenter comme système de gestion de données d'entreprise car il avait besoin d'une plate-forme ouverte et évolutive pouvant être utilisée de manière globale à l'échelle de l'entreprise. L'utilisation d'une plate-forme standard pour tous ses programmes permettra à Boeing d'améliorer la collaboration et de gérer plus efficacement les charges de travail, ainsi que les ressources humaines, pendant et entre ses différents programmes.



Le tout nouveau Boeing 737-900ER (Extended Range)
qui a effectué son premier vol le 05 septembre dernier

« Il existe entre Boeing et UGS une relation de travail de longue date et nous sommes heureux de la renforcer pour améliorer nos capacités internationales », estime Dave Fennell, vice-président responsable de l'informatique chez Boeing, et notamment chargé de la conception et du support des systèmes de PLM à l'échelon de l'entreprise. « La très large adoption de Teamcenter, avec 30 000 utilisateurs dans notre division Aviation civile pour notre mise en Å“uvre DCAC/MRM, et le succès de notre programme JDAM, ont montré les avantages de la plate-forme ouverte et de l'évolutivité de Teamcenter, et nous confortent dans notre décision de l'utiliser désormais comme système de gestion de données d'entreprise ».

Boeing va continuer de mettre en Å“uvre Teamcenter pour ses projets et programmes à venir : dans son centre de conception de satellites (Boeing Satellite Design Center) d'El Segundo (Californie), où ses équipes travaillent à la mise en place d'un environnement standard et où, dès la fin 2007, Teamcenter sera utilisé pour gérer toutes les données pertinentes relatives aux programmes de satellites ; et pour les programmes F/A-18E/F, F-15, T-45 et AV8-B, ainsi que d'autres programmes ultérieurs.

Sites des entreprises citées :
http://www.boeing.com
http://www.ugs.com

Jean-François Prevéraud


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles