Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Legrand ; Linéa ; Mopar.


Legrand divise ses délais de développement par 2 grâce à Catia V5

Le groupe Legrand, spécialiste mondial des produits et systèmes pour installations électriques et réseaux d'informations pour bâtiments résidentiels, tertiaires et industriels, va déployer les solutions de Dassault Systèmes dans plus de 60 sites du monde, entier afin de favoriser l'innovation et de gérer ses données avec une efficacité maximale.

« On assiste actuellement à une véritable frénésie sur le marché avec le lancement de plus en plus fréquent de nouveautés ou de mises à jour de produits existants, d'où une féroce concurrence, principalement d'origine asiatique, ce qui nous oblige à faire preuve d'originalité et d'innovation pour rester à la pointe du marché », constate Daniel Fargeaud, directeur marketing produit et développement, de la division appareillage de Legrand. « Pour réussir cette stratégie d'innovation, nous devons réduire les délais de développement de trois ans à 18 mois et rationaliser les systèmes d'échange des données entre les nombreux bureaux d'études que nous avons acquis à travers le monde. Catia V5 nous a permis de collaborer plus facilement dans le cadre de projets conjoints ».

Le groupe Legrand a évalué les principales solutions du marché et Catia V5 s'est imposé sans ambiguïté comme la plus performante dans le cadre de ses applications. Catia V5 répond en effet aux besoins de Legrand pour tous les processus de conception de base, tels par exemple que les outillages de moulage ou la conception des pièces en tôles. L'ouverture de Catia vers les applications tierces parties a constitué également un élément important dans le choix. Notons ainsi que Legrand s'appuie sur la solution tierce CAA V5 Q-Checker de Transcat, un outil de diagnostic utilisé par l'équipe d'assistance informatique, pour valider les modèles de CAO.

À présent, même les inconditionnels de certains autres systèmes utilisés par des filiales de Legrand comprennent que la mise en Å“uvre d'une solution unique à tous les niveaux de l'entreprise offre de nombreux avantages. L'approche d'ingénierie collaborative rendue possible par Catia V5 ? dans le cadre de laquelle un produit peut être conçu dans un pays, développé dans un second et fabriqué dans un troisième ?, a permis à Legrand de tirer le meilleur parti de ses moyens de conception. Compte tenu de la diversité des nouveaux projets techniques en chantier, cette collaboration sera extrêmement précieuse pour partager les connaissances et réduire les délais de développement des produits.

« Avec Catia V5, nous pouvons vérifier plus rapidement la conception de nos nouveaux produits en 3D, tandis que les capacités de rendu réaliste en 3D du logiciel facilitent la formation des commerciaux avant même que le produit existe physiquement ».

Le catalogue de produits comporte plus de 130 000 références et des millions de composants. Pour gérer l'ensemble de ses données techniques le groupe Legrand utilise le SGDT MatrixOne, qui fait maintenant partie de la famille Enovia depuis l'acquisition de la société.

Sites des entreprises citées :
http://www.legrand.fr
http://www.3ds.com/fr/


Linéa passe du 2D sous Autocad au 3D avec Inventor

Linéa est un bureau d'études de la région dunkerquoise créé en 2003 qui propose des prestations de services d'ingénierie, de formation et de développement informatique. Il offre à ses clients toute la palette des services d'un bureau d'études, dont la conception de pièces industrielles ou de bâtiments, ainsi que la création d'images et de vidéos de synthèse destinées à enrichir les outils marketing. Linéa compte parmi ses clients des entreprises de premier plan telles que Arcelor, Arc International ou Isover Saint Gobain.

Linéa utilisait Autocad depuis 2003. Pleinement satisfaite des fonctionnalités générales de ce logiciel, l'entreprise devait cependant passer par un processus complexe pour adapter ses créations 3D au format 2D encore largement utilisé par la plupart de ses clients. Linéa a choisi Inventor d'Autodesk pour résoudre cette difficulté de compatibilité.

« Le choix d'Inventor a été motivé par les performances supérieures que cette solution offre face aux produits concurrents, ainsi que par l'approche globale qu'elle nous fournit », commente Maxence Delannoy, responsable informatique de Linéa. « Avec cette solution, nous pouvons à la fois travailler sur les critères de technicité les plus avancés en terme de 3D, tout en restant en phase avec les outils installés chez nos clients. Nous optimisons ainsi la continuité collaborative de la chaîne de conception ».


La suite Inventor répond à l'ensemble des besoins 2D/3D de Linéa. Cette solution intègre Autodesk Inventor pour les conceptions et la documentation 3D, des outils pour le routage de tuyauteries, de câbles électriques et la validation des conceptions (calcul par éléments finis, simulation dynamique), ainsi qu'Autocad Mechanical pour les besoins spécifiquement 2D. Autodesk Vault, aussi intégré, permet de gérer et sécuriser les données de conception.

Inventor offre aussi une interface intuitive pour le paramétrage avancé de la 3D. Celle-ci permet à Linéa de réduire les étapes de manipulation qui étaient nécessaires auparavant, ce qui se traduit par des gains de productivité. La simplification ainsi introduite apporte aux utilisateurs un bénéfice inestimable, celui de pouvoir consacrer plus de temps aux travaux à forte valeur ajoutée : résoudre les problématiques de conception.

« Avec Autocad, pour les plans finaux, il nous fallait effectuer de nombreuses manipulations qui pouvaient être source d'erreur », constate Maxence Delannoy. « Avec Inventor, il nous est possible, à partir d'un composant disponible dans une dimension particulière, de générer toutes les autres dimensions (i-pièces). Nous optimisons ainsi nos conceptions en utilisant des familles de pièces ».
« Autodesk Inventor répond parfaitement à nos attentes, et ses évolutions récentes nous offrent de nouvelles perspectives, notamment les i-assemblages (familles d'assemblages) de la version 11 qui nous faciliteront encore plus la constitution de bibliothèque et la réutilisation des composants », conclu Maxence Delannoy.

Sites des entreprises citées :
http://www.linea-be.com
http://www.autodesk.com


Les catalogues d'accessoires de Chrysler réalisés 60 % plus vite avec Arbortext

La division Mopar s'occupe de toute la gamme d'accessoires auto pour le groupe Chrysler de DaimlerChrysler. Elle publie chaque année quatre catalogues incluant plus de 2 000 articles qui sont envoyés à plus de 4 000 concessionnaires. Chaque catalogue compte actuellement plus de 300 pages, un chiffre en constante augmentation.

Après un retard inhabituel de la version printemps 2003 du catalogue d'accessoires Mopar, l'équipe qui en a la charge s'aperçoit qu'elle a un sérieux problème sur les bras. David Haslam, gestionnaire de la base de données, explique : « Chaque jour de retard dans la livraison du catalogue aux concessionnaires occasionnait un dépassement des coûts, le catalogue perdait de son exactitude et les clients risquaient de passer à la concurrence ».

Le processus utilisé manquait d'efficacité, entraînant des coûts de 80 000 $ en préproduction et de 45 000 $ en production pour un catalogue de 300 pages. La productivité posait également problème. La correction des épreuves de chaque catalogue dépassait les 1 250 heures, une durée que le management de l'équipe jugeait inacceptable.

Mais le management dû aussi affronter la résistance des employés à l'égard de la proposition de remodelage du processus. Avec des ressources considérablement limitées, l'équipe Mopar était soumise à rude épreuve. Les membres de l'équipe étaient par conséquent peu nombreux à vouloir s'engager dans un vaste projet qui empièterait sur leur temps de travail habituel. De plus, la plupart des employés de la division Mopar étaient habitués au processus existant de création de catalogue et opposaient une résistance naturelle au changement.

L'équipe Mopar définit alors un premier objectif visant à implémenter un nouveau système capable de diminuer les coûts et d'augmenter la productivité d'au moins 20 %. Elle devait en outre livrer à temps le catalogue suivant. Pour cela il fallait améliorer la qualité des données et mettre en Å“uvre le nouveau processus avec un minimum de ressources.

L'équipe Mopar reconnut que ces objectifs impliquaient de normaliser les processus et de trouver un partenaire technologique capable de donner les résultats attendus dans un court délai. « Nous avions entendu parler d'Arbortext par différentes sources et nous avons été fortement impressionnés par les résultats obtenus par d'autres entreprises qui traitent de grandes quantités d'informations. L'histoire d'Arbortext et sa suprématie pour les projets de ce type nous ont facilement convaincus », constate Andrew McGinnis, responsable produits. Après la réussite du programme bêta (entre août et octobre 2003), le groupe Mopar a commencé à utiliser officiellement la technologie Arbortext de PTC afin de faciliter la création des catalogues. « Les résultats à court terme ont été impressionnants », affirme Andrew McGinnis. « L'utilisation de la technologie Arbortext nous a permis d'atteindre rapidement notre objectif, à savoir la diminution des coûts de 20 % ».

Le remaniement du processus de création de catalogue a entraîné des avantages commerciaux tangibles pour le groupe Mopar, notamment une meilleure pénétration du marché. Les coûts ont nettement reculé et la productivité a connu une hausse tout aussi impressionnante. Le cycle de production a été raccourci à six semaines pour les catalogues imprimés et à deux semaines pour les catalogues en ligne. De plus, la durée de la correction des épreuves est passée de plus de 2 000 heures sur l'ensemble d'une année) à 700 heures seulement.

Le processus de modification a lui aussi été rationalisé. Avant, il arrivait qu'un millier de modifications, opérées isolément au bureau de l'intervenant, soient apportées après le processus de contrôle final. On compte désormais moins de 10 modifications de ce type par catalogue. Résultat, la qualité des données du produit final est nettement meilleure.

« Pour un projet dont l'objectif initial visait une réduction des coûts de 20 %, je dirais que c'est du beau travail. En un petit peu plus de quatre mois, nous avons atteint une baisse des coûts de 60 % et une amélioration de la productivité de 60 %. En réduisant le temps consacré à la correction des épreuves et à l'édition des catalogues, nous avons rendu nos employés plus productifs. Mais surtout, notre cycle de publication ne subit plus de retard, ce qui signifie une plus grande satisfaction de la part des clients et une forte progression des affaires pour Mopar », conclut Andrew McGinnis.

Sites des entreprises citées :
http://www.mopar.com
http://www.ptc.com/go/arbortextproducts

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Analyse

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

 Visé par les lois sur l’économie circulaire, le secteur de l’emballage doit s’adapter pour rendre ses packagings[…]

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Dossiers

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles