Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Rolls-Royce Motor Cars ; Mecasonic ; Agere Systems.


Rolls-Royce adopte WorkNC pour ses ébénisteries

Les limousines de grand luxe britannique sont réputées pour leurs cuirs Connoly et leurs ébénisteries, qui sont autant de symboles de confort personnalisables au gré du propriétaire. Ainsi la menuiserie de l'usine Rolls-Royce Motor Cars à Goodwood compte des artisans expérimentés. Ils sont capables de produire toute une gamme de placages et de finitions différentes, collés sur un substrat en bois massif et aluminium afin de répondre à chaque demande de leurs clients. Mais, même si les opérations de création et de pose de ces éléments sont encore très manuelles, la conception globale de l'habillage intérieur des véhicules est réalisée à l'aide du logiciel Catia, puis transmise à l'atelier de menuiserie pour la fabrication.


Ici, les ingénieurs spécifient l'outillage de montage de la pièce avant la découpe et l'affleurage sur 3 défonceuses 5 axes de Reichenbacher. Initialement, Rolls-Royce Motor Cars dépendait de sa maison mère, BMW en Allemagne, pour la programmation des machines qui utilisent WorkNC. Grâce à l'introduction de WorkNC dans l'usine en Angleterre, Rolls-Royce Motor Cars a acquis une autonomie en terme de programmation, ce qui a fortement réduit les temps d'exécution. Elle a pour cela travaillé en partenariat avec un modeleur local Frank R. Hay & Sons.

Lorsque la nouvelle usine de Goodwood a ouvert début 2003, Rolls-Royce Motor Cars avait besoin de ressources supplémentaires pour la fabrication d'outillages de montage. En travaillant avec Frank R. Hay, ils ont pu obtenir une réponse rapide grâce à une collaboration de proximité. Fondée en 1952, la société Frank R. Hay a une réputation enviable dans le domaine de la fabrication de modèles. En diversifiant sa base clients dans les années 80, et en introduisant des machines à commande numérique en 2002, la société était idéalement positionnée pour collaborer avec la nouvelle usine de Rolls-Royce Motor Cars.

Adrian Hay, Président et Directeur Général, explique : « Rolls-Royce Motor Cars nous a demandé de réaliser des travaux sur place, pour fabriquer et modifier des outillages de montages, offrant ainsi une solution plus efficace que de les renvoyer en Allemagne. Mais depuis l'introduction du logiciel de FAO WorkNC dans notre usine, notre collaboration est encore plus étroite ».

De fait le logiciel WorkNC est utilisé dans le bureau d'études et dans l'atelier de Frank R. Hay afin de programmer les centres d'usinage 5 axes Geiss, Hass et Mazak. De plus, la société écrit et fournit les programmes 5 axes pour usiner directement des pièces sur les défonceuses Reichenbacher chez Rolls-Royce Motor Cars. Grant Keates, programmeur commande numérique chez Frank R. Hay, constate : « Parce que nos deux sociétés utilisent WorkNC, nous avons la possibilité d'importer les modèles CAO depuis Catia de la même façon, ce qui rend beaucoup plus facile notre travail en collaboration ».

Rolls-Royce Motor Cars expérimente les mêmes avantages en partageant les mêmes méthodes et zones de travail avec, à la fois BMW et Frank R. Hay. Grâce à la collaboration entre les trois sociétés, à laquelle il faut ajouter le support technique fourni par Sescoi, Rolls-Royce Motor Cars a pu développer des techniques spécifiques qui n'ont pas seulement réglé des problèmes, mais lui ont également permis de devenir plus productive. Rolls-Royce Motor Cars est en contact permanent avec la société Frank R. Hay, qui est devenu un partenaire majeur pour les procédés de fabrication.

Les capacités d'usinage 5 axes de WorkNC ont été un facteur important dans la réussite de Frank R Hay. Auparavant, la société était limitée à l'usinage 3 axes. Aujourd'hui,  grâce à la performance et à la fiabilité des parcours d'usinage 5 axes, Franck R Hay peut fournir sans problème des programmes de détourage 5 axes à Rolls-Royce Motor Cars, ainsi qu'à ses autres clients. « Notre société a fortement progressé. Maintenant, 20 % de notre chiffre d'affaires consiste en des prestations intellectuelle de modélisation et de programmation commande numérique en 5axes. En nous dotant de ces capacités en interne, nous avons élargi notre gamme de prestations et réduit notre dépendance vis-à-vis de nos donneurs d'ordres », constate Adrian Ray.

Rolls-Royce Motor Cars bénéficie des parcours Auto 5 de WorkNC, pour convertir automatiquement les parcours 3 axes en parcours 5 axes. Ils sont également utilisés par la société pour rendre les parcours 5 axes créés par WorkNC encore plus lisses. Etant donné que chaque commande chez Rolls-Royce Motor Cars est réalisée sur mesure, chaque pièce est différente et nécessite une gestion par projet avec un nouvel outillage de montage et un procédé de fabrication individuel. Les ingénieurs de chez Rolls-Royce Motor Cars ont constaté que l'installation de WorkNC dans l'usine, associée à la collaboration de BMW et Frank R Hay, ont libéré beaucoup plus de temps pour optimiser la production et mieux contrôler la chaîne logistique. WorkNC les a aidés à fabriquer des composants spéciaux dans un temps très court, et en même temps, à accroître la productivité et la qualité.

Sites des entreprises citées :
http://www.rolls-roycemotorcars.com
http://www.frankrhay.co.uk
http://www.sescoi.fr



Mecasonic intègre son savoir-faire dans Catia V5

La société savoyarde Mecasonic, l'un des premiers fournisseurs de machines de soudure de pièces en matières thermoplastiques a choisi Catia V5 afin de capitaliser et réutiliser son savoir-faire existant et d'optimiser la création de ses produits de soudage.

L'objectif de Mecasonic était triple : répondre à l'augmentation de la charge de conception de machines ; améliorer ses processus de R&D et la qualité de ses outillages. Pour ce faire, Mecasonic a remplacé ses quatre postes I-Deas par trois stations Catia V5 : « Nous avons soigneusement étudié les solutions du marché et choisi Catia V5 pour sa flexibilité, sa capacité de traitement des surfaces complexes et sa gestion autonome du savoir-faire métier », explique Jean-Louis Janin, directeur technique de Mecasonic. « Le module de gestion des connaissances (Knowledge Management) de Catia V5 nous permet de conserver et de réutiliser les développements spécifiques réalisés dans l'ancien système, qui nous servaient à automatiser l'implantation des outils dans la zone de soudage par ultrasons, tout en intégrant les aides à la conception dans l'interface utilisateur, fournissant ainsi un environnement interactif ».


En personnalisant Catia V5 avec son savoir-faire pour l'inclinaison et l'orientation des sonotrodes (éléments assurant la soudure des pièces par échauffement local du plastique grâce à des vibrations ultrasonores), Mecasonic a réussi à rationaliser les procédures d'assemblage en optimisant les points de contact et les espaces de passage d'outils, ce qui réduit les risques de collision et assure un précieux gain de temps. « Nous utilisons le temps ainsi gagné pour nous concentrer sur l'essentiel de notre travail, à savoir la précision et la qualité des soudures », explique Jean-Louis Janin. Sur les lignes d'assemblage, par exemple, Catia V5 enregistre les critères du constructeur automobile relatifs aux points de soudage. Ces critères peuvent ensuite être réutilisés dans la création des sonotrodes de soudure et leur champ de déplacement.

La qualité étant le facteur clé, les ingénieurs de Mecasonic peuvent se concentrer sur la fiabilité des soudures, plutôt que sur les contraintes liées à l'outil lui-même. « La fonction de bibliothèque nous permet de visualiser immédiatement la position et le comportement de l'outil que nous créons et ce, dans tout type de situation. Nous pouvons ainsi être certains que la machine fonctionnera parfaitement du premier coup : c'est un avantage indéniable », conclu Jean-Louis Janin.

Sites des entreprises citées :
http://www.mecasonic.com
http://www.3ds.com



Agere Systems renouvelle sa confiance à Cadence

Agere Systems, spécialiste des circuits électroniques pour le stockage et la communication sans fil vient d'adopter la plate-forme Virtuoso de Cadence Design Systems pour concevoir ses circuits analogiques/numériques mixtes. Les équipes de conception d'Agere Systems prévoient d'utiliser l'environnement de simulation Virtuoso, ainsi que les technologies de layout et de vérification physique pour obtenir des circuits bons du premier coup, éviter des allers-retours silicium et commercialiser plus rapidement ses semi-conducteurs.

De plus, Agere Systems a adopté la solution d'accélération et d'émulation Incisive Palladium pour ses puces complexes. Les solutions Palladium réduisent les risques en identifiant rapidement les défauts au niveau système avant la sortie de silicium. Les équipes de conception peuvent alors augmenter leur productivité tout en améliorant la qualité et la prédictibilité des circuits pour obtenir des composants et des logiciels bons du premier coup.

Cet accord vient renforcer un partenariat historique entre les deux sociétés dans les domaines de la conception custom analogique/numérique mixte et de la validation système. Les deux sociétés avaient déjà développé des solutions pour répondre aux défis des 90 nm, 65 nm et au-delà pour les semi-conducteurs d'Agere Systems utilisés dans des applications informatiques et communications.

La plate-forme Virtuoso est un système complet qui aide les équipes de conception à sortir des circuits conformes aux spécifications et au planning. Elle comprend un environnement géré par les spécifications, des temps de compilation rapides et de déverminage flexibles, des capacités de vérification au niveau système évolutives et un environnement de vérification évolué intégrant des solutions d'accélération basées sur les transactions et les assertions.

Sites des entreprises citées :
http://www.agere.com
http://www.cadence-europe.com

Jean-François Prevéraud


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles