Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Vario-Bikes ; Renault F1 Team ; AgustaWestland.


Vario-Bikes quadruple sa production de vélos grâce à SolidWorks

Vario-Bikes, qui fait partie du groupe LDM Cycles depuis 2000, est l'un des leaders du marché des vélos de compétition haut de gamme. Afin de faire évoluer leur équipement, les concepteurs de Vario Bikes souhaitaient trouver un système de CAO 3D abordable, ainsi que simple d'utilisation et d'apprentissage, pour remplacer leurs planches à dessin.




L'un des objectifs visés était de pouvoir être plus réactif afin de pouvoir modifier rapidement la taille des pièces des cadres, en fonction du ressenti des pilotes de compétition. La société souhaitait également gagner du temps en ayant recours au prototypage rapide et ne plus réaliser les prototypes manuellement. Enfin, Vario-Bikes souhaitait visualiser très facilement les gros assemblages.

Vario-Bikes a évalué différents logiciels de CAO 3D et c'est finalement SolidWorks qui a été choisi pour son prix abordable, son rendu réaliste 3D, son associativité, et la possibilité de visualiser les interférences. Sa prise en main s'est faite de façon autodidacte en 2 jours avec l'aide en ligne.
Grâce à SolidWorks, Vario Bikes a gagné près de 30% en productivité et a quadruplé sa production annuelle en 2 ans. La société a aussi réduit le temps de conception de façon significative grâce à l'associativité qui permet de modifier très facilement les pièces. Ainsi 14 nouveaux vélos ont été conçus en 2 ans contre 9 vélos au cours des 4 années précédentes.

« Depuis que SolidWorks est utilisé, le nombre de prototypes physique a diminué. Ceux-ci servent maintenant plus particulièrement à la vérification et à la validation du projet et non plus à la visualisation du produit et de son mécanisme », explique Vincent Ledier, ingénieur R&D, responsable informatique de Vario-Bikes. « Grâce à SolidWorks, nous pouvons pu réagir beaucoup plus vite aux demandes de nos clients. C'est ce qui nous a permis de quadruplé notre production annuelle de vélos en 2 ans. Nous sommes passé de 1 000 à 4 000 vélos de compétition fabriqués par an ».

Sites des entreprises citées :
http://www.vario-bikes.com
http://www.solidworks.com



Renault F1 Team renouvelle sa confiance à Elysium pour le contrôle de ses données

En Formule 1, l'écurie championne du monde Renault F1 Team étend le partenariat de fournisseur officiel qu'elle avait déjà depuis 2003 avec Elysium pour la traduction, le diagnostic, l'analyse et la réparation de ses données CAO. Suite à un nouvel accord l'écurie va étendre l'usage de la technologie Elysium dans l'ensemble de l'entreprise pour la traduction de ses données CAO, ainsi que pour fluidifier sa Supply Chain.






« La technologie de traduction des données CAO 3D d'Elysium a déjà fait ses preuves dans tous les processus d'ingénierie des voitures de l'écurie », estime Alan Duerden ingénieur responsable du support CAO. « Nous utilisons leurs logiciels pour contrôler la qualité de nos données CAO 3D, afin de vérifier quelles sont au bon niveau avant de les partager au sein de l'entreprise et avec nos fournisseurs. Nous nous en servons aussi pour tous nos problèmes de traduction. Mais nous allons maintenant aller plus loin avec Elysium pour améliorer encore ces traductions et plus globalement tous nos processus d'échange d'informations au sein de l'écurie ».

C'est peut-être là qu'il faut chercher pourquoi Renault avec Fernando Alonso sont devenu doubles champions du monde l'année dernière avec un budget et une équipe sensiblement plus réduits que ceux de ses principaux concurrents. « L'efficacité de nos processus de développement optimisés nous a permis d'atteindre le plus haut niveau, et nous allons tout faire pour y rester en 2006 », explique-t-on du côté d'Enstone.

Sites des entreprises citées :
http://www.renaultf1.com/fr/
http://www.elysiuminc.com/



AgustaWestland choisit Artisan Studio pour la modélisation de ses systèmes et logiciels

AgustaWestland, l'un des principaux constructeurs mondiaux d'hélicoptères pour des applications à la fois civiles et militaires a choisi Artisan Studio comme outil standard pour l'ensemble des sociétés du groupe pour la modélisation de ses logiciels et systèmes embarqués.




« Nous avons attentivement regardé les outils de développement de plusieurs éditeurs, mais nous avons été immédiatement impressionnés par les fonctionnalités et la facilité d'utilisation d'Artisan Studio et ses possibilités de reverse engineering de code Ada », justifie Ferdinando Battini, en charge du développement logiciel chez AgustaWestland. « Nous avons eu différents problèmes dans le passé pour récupérer du code écrit sans modèle. L'inverseur de code d'Artisan Studio est le meilleur que nous ayons évalué. Nous sommes également extrêmement ravis par le synchronisateur de code automatique ACS (Automatic Code Synchronizer), qui nous permet de maintenir nos modèles UML et nos codes source Ada synchronisés en permanence ».

AgustaWestland a exploité avec succès les possibilités d'extensibilité d'Artisan Studio pour créer ses propres outils complémentaires de même qu'ils en ont personnalisé les générateurs de codes pour satisfaire aux exigences spécifiques de leurs projets et de plus améliorer la productivité.

Sites des entreprises citées :
http://www.agustawestland.com
http://www.artisansw.com

Jean-François Prevéraud




Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles