Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et  Technologies
Voici quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Leurs responsables nous expliquent leurs motivations. Cette semaine : Cometal Engineering ; 3M Automotive ; La Nasa.


Cometal Engineering réduit son processus de conception avec Solidworks

La société italienne Cometal Engineering, fondée en 1980, est devenue un leader international dans les équipements pour le travail de l'aluminium en vendant sur les cinq continents des presses d'extrusion, des fours et systèmes de traitement thermique, des systèmes de cisaillage à chaud, des bancs d'étirage, des systèmes de refroidissement, des systèmes de manutention, des machines pour brosser les barres d'aluminium, des équipements pour le coupage des rebuts et bien d'autres produits.

L'une des forces de Cometal réside dans la personnalisation poussée de ces produits afin de répondre aux besoins spécifiques de chaque client. C'est pourquoi le bureau d'études de l'entreprise devient de plus en plus une ressource stratégique et que la productivité des concepteurs revêt une importance capitale.

« Nous avons choisi SolidWorks non seulement en raison de ses fonctionnalités éprouvées en termes de productivité et de facilité d'utilisation, mais aussi en raison des excellents résultats que nous avions déjà obtenus en utilisant le logiciel d'analyse CosmosWorks de SolidWorks pour valider et tester les composants de nos machines », explique Roberto Albertoni, le directeur technique de Cometal Engineering.

En effet, avant d'adopter SolidWorks comme logiciel de CAO 3D standard et d'acheter 30 licences, la société Cometal Engineering avait utilisé pendant plusieurs années les logiciels d'analyse de conception CosmosWorks et CosmosFloWorks afin de relever les défis auxquels elle était confrontée en termes d'écoulements et de propriétés thermiques et structurelles, par exemple pour évaluer les phénomènes d'écoulements de fluides dans les fours et les systèmes de refroidissement.

« Nous sommes convaincus que l'introduction de SolidWorks nous permettra de réduire la durée de notre processus de conception et d'améliorer considérablement la qualité globale de nos produits, l'un et l'autre de ces deux aspects étant très importants pour une entreprise comme la nôtre qui fabrique des équipements dont les caractéristiques changent en permanence », conclu Roberto Albertoni.

Sites des entreprises citées :
http://www.cometal.com 
http://www.solidworks.fr



3M Automotive gère ses nouveaux programmes avec MatrixOne

3M Automotive, la division automobile européenne du groupe 3M a déployé la plate-forme MatrixOne PLM pour optimiser son processus de gestion de nouveaux programmes, de la demande d'informations transmise par les clients jusqu'à l'exécution de la commande. Il est désormais possible de traiter simultanément et en toute fiabilité plusieurs requêtes de clients sans utiliser une solution de gestion de projets complexe et onéreuse.

3M Automotive développe et fabrique des adhésifs, des bandes adhésives, des filtres pour habitacles, des emblèmes, des feuilles et des matériaux "matmount" pour convertisseurs catalytiques. Grâce aux programmes spécifiques élaborés par 3M Automotive, la fabrication des produits est conforme aux exigences de chaque constructeur automobile. Dans cette optique, le service commercial enregistre sur site le cahier des charges du client et transmet les informations techniques, de logistique et de livraison aux responsables commerciaux, ainsi qu'aux usines afin de vérifier la faisabilité de chaque commande.
Précédemment, les informations relatives aux demandes des clients étaient généralement transmises par courrier électronique, et n'étaient pas systématiquement documentées. Outre un retard dans le traitement des programmes commerciaux, cette méthode se traduisait fréquemment par une évaluation erronée de certains projets, faute d'informations complètes.

Pour résoudre ce problème, 3M Automotive a développé la solution NPM (New Programme Management) basée sur le logiciel de MatrixOne et où est enregistrée toute la documentation relative aux demandes des clients avant de la transmettre sous forme d'instructions électronique aux sites concernés.

« 3M Automotive a choisi MatrixOne pour des raisons stratégiques importantes », affirme Timo Füermann, responsable Qualité de 3M Automotive pour l'Europe. « La plate-forme PLM de MatrixOne est extrêmement polyvalente et dispose de fonctions de Workflow qui allient un haut niveau de souplesse et d'adaptabilité. Le Workflow électronique a comblé le fossé entre la définition du cahier de charges des clients et l'établissement de la faisabilité technique et économique des projets ».

Le traitement des demandes des clients représente dans certains cas une procédure complexe, pouvant comprendre jusqu'à neuf étapes qui doivent à un certain moment être gérées simultanément. L'équipe commerciale peut se connecter à la plate-forme MatrixOne à partir de n'importe quel site et saisir ses données en ligne pour lancer le processus d'exécution. De plus, cette approche permet de vérifier à tout moment l'état courant des programmes et de suivre la commande de chaque client, tout au long du processus de traitement.

« Avec la plate-forme de MatrixOne, nous ne pouvons formuler aucune promesse que nous serions ensuite dans l'incapacité de tenir », estime Timo Füermann. « Avec la solution NPM basée sur la plate-forme MatrixOne, les délais de réalisation des programmes clients ont été réduits de moitié. Nous pouvons désormais traiter simultanément plusieurs programmes de moindre envergure sans que nos employés soient obligés de courir d'une réunion à l'autre. De plus, tous les sites européens utilisent désormais un processus homogène, ce qui simplifie la tâche des constructeurs automobiles qui peuvent ainsi répondre aux exigences industrielles en matière de gestion de la qualité ».

Sites des entreprises citées :
http://solutions.3m.com
http://www.matrixone.com 



La NASA utilise Windchill pour gérer l'étude collaborative de sa future capsule spatiale

La NASA vient d'annoncer qu'elle va utiliser Windchill, la solution de gestion du cycle de vie des produits de PTC, pour le développement de sa nouvelle capsule habitée CEV (Crew Exploration Vehicle).
Premier engin spatial habité développé par les Américains depuis 30 ans, le CEV est conçu pour satisfaire aux objectifs définis par les Etats-Unis dans son nouveau programme spatial "Vision for Space Exploration". Windchill constitue l'épine dorsale de l'environnement collaboratif intégré (ICE), un instrument essentiel du Exploration Systems Mission Directorate (ESMD) de la Nasa qui est en charge du programme CEV. Les ingénieurs travaillant sur ce programme utilisent l'environnement ICE en guise d'extranet pour gérer les données et faciliter la collaboration.

La NASA a sélectionné Windchill pour ses fonctionnalités critiques telles que la gestion et l'exécution de programmes, la gestion sécurisée de données, la prise de décision en temps réel et la gestion efficace des changements tout le long du cycle de vie du programme.

Source essentielle d'informations pour les systèmes CEV, l'environnement ICE offre un aperçu cohérent des données permettant une communication unifiée entre l'ensemble des équipes et des fournisseurs de la NASA. Il facilite par ailleurs le développement simultané de produits à divers stades du programme et sur des sites géographiquement distincts, grâce à de solides fonctions de gestion de configuration et de changements, assorties de puissants processus automatisés.

Enfin, les fonctionnalités de visualisation intégrale de Windchill permettent à un public très large d'exploiter facilement les modèles CAO par l'intermédiaire de maquettes numériques allégées. Tout ceci permet d'obtenir un cycle de conception de produits plus efficace, des produits de qualité supérieure et des coûts réduits.

Une description détaillée de l'environnement ICE de la NASA et du rôle de Windchill est disponible en cliquant ici

Sites des entreprises citées :
http://www.nasa.gov 
http://www.ptc.com

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles