Nous suivre Industrie Techno

Ils s'équipent

Industrie et Technologies
Quelques exemples de sociétés qui viennent de compléter l'équipement de leurs bureaux d'études. Cette semaine : Toyota Motorsport ; Siemens AG ; Fichet Serrurerie Bâtiment.

Toyota réduit de 30 % le développement de l’aérodynamique de ses F1

L’écurie de Formule 1 Toyota Motorsport GmbH (TMG), qui est basée à Cologne, a annoncé samedi dernier lors de la présentation de ses voitures TF104 qui prendront part à la saison 2004, qu’elles ont été en partie conçues à l’aide de la solution Generative Car Design de Dassault Systèmes.

Generative Car Design est la nouvelle solution de gestion du cycle de vie des produits basée sur l’architecture V5 de l’éditeur de Suresnes qui est dédiée à l'industrie automobile. Cette solution permet aux constructeurs et équipementiers automobiles de réutiliser le savoir-faire acquis dans le domaine de la conception pour accélérer le développement de nouveaux composants et de véhicules, tout en réduisant les coûts.
Ainsi en intégrant dans la solution Generative Car Design des modèles intelligents qui incorporent des règles relatives aux savoir-faire et aux pièces provenant de projets existants, TMG capitalise sur sa propriété intellectuelle pour générer de nouveaux composants et créer plus rapidement et à moindre coût de nouvelles voitures, toujours plus compétitives.

TMG utilise la solution Generative Car Design pour le développement du moteur et les études d'aérodynamisme. Ainsi, les ingénieurs du département Aérodynamique ont d'ores et déjà utilisé cette solution pour concevoir la carrosserie de la TF104.


L'équipe Wind Tunnel Model Design de TMG conçoit plusieurs centaines de pièces par mois, qui sont soumises à des tests en soufflerie. La forme aérodynamique est ensuite mise à l'échelle et une pièce grandeur nature est réalisée pour effectuer des essais sur piste et lors de courses. Grâce à la solution Generative Car Design, le département Aérodynamique estime avoir réduit de 30% les délais nécessaires pour concevoir de nouvelles pièces. Toyota Motorsport prévoit d'étendre l'utilisation de cette solution au développement des châssis de ses prochaines voitures.

Le temps est un facteur déterminant en Formule 1. La mise en œuvre de la solution Generative Car Design par le département Aérodynamique nous permet de concevoir des pièces plus rapidement et de décliner plusieurs versions testées dans notre soufflerie. De plus, l'aérodynamique n'est pas le seul domaine où nous pouvons bénéficier des avantages de cette solution. Ainsi dans le domaine des moteurs nous espérons pouvoir concevoir, fabriquer et contrôler des pièces sans avoir produit eu besoin de recourir à des dessins, ce qui est à la fois plus rapide et évite les erreurs ', estime Toshiro Kurusu, Directeur Général Adjoint de TMG.

Grâce au nouveau partenariat de développement et de services conclu avec TMG, Dassault Systèmes collaborera avec les ingénieurs de Toyota Motorsport pour développer de nouvelles fonctionnalités sur la base des exigences de l'équipe. Ces fonctionnalités seront ensuite disponibles au sein de la suite de produits PLM V5.

Sites des entreprises citées :
http://www.toyota-f1.com
http://www.3ds.com

 

La division médicale de Siemens AG réduit le cycle de conception de ses circuits FPGA

Alors que Mentor Graphics vient juste de présenter Precision Physical Synthesis, une solution intégrée de synthèse RTL et physique pour les réseaux logiques programmables (FPGA), un des premiers utilisateurs ayant servi de beta-test en explique les avantages.

Dans le contexte économique actuel, nous sommes obligés de suivre des objectifs combinés de performance et de coûts ', explique Hans-Joachim Koch, directeur Product Development, de la division médicale de Siemens AG. ' Avec l’outil Precision Physical Synthesis, nous avons pu exploiter des informations physiques pour abaisser de 2 échelons la fréquence de fonctionnement nécessaire à notre projet FPGA, sans compromettre la performance. Le flot automatique de conception nous a permis de diminuer rapidement la fréquence d’un premier échelon, et le mode PreciseView nous en a fait gagner encore un. L’outil de synthèse Precision Physical a fait ses preuves en nous aidant à atteindre nos objectifs ambitieux de performance et de coûts '.

Les techniques précédemment mises en œuvre pour atteindre les objectifs de fréquence de fonctionnement comprenaient la réécriture du code RTL ou le floorplanning ; elles n’ont pas suivi la technologie et l’écart de productivité s’est élargi, ce qui a fait augmenter le nombre d’itérations de conception.

Avec les générations antérieures de composants, les retards liés aux portes représentaient la principale contribution au retard total. A présent, les géométries de processus diminuant de plus en plus, alors que les tailles et capacités des circuits augmentent sans cesse, les retards liés aux interconnexions peuvent dépasser 70 % du retard total, ce qui demande de nouvelles approches pour parvenir aux niveaux de performance requis.

De fait, avec une taille de FPGA qui approche du milliard de transistors, cela nécessite un flot de conception similaire à celui des ASIC, la synthèse RTL seule ne suffit plus à finaliser les projets dans les temps. Ainsi Precision Physical Synthesis réduit le nombre d’itérations de conception en permettant d’atteindre rapidement les objectifs de performance et de fonctionnalité, avec un haut degré de prédictibilité. Il définit une nouvelle approche de la synthèse de FPGA grâce à une solution qui assure la transition du code RTL aux portes placées, avec un seul modèle de données, et qui optimise simultanément les retards de portes et les retards d’interconnexions, faisant ainsi gagner de quelques semaines à plusieurs mois dans le cycle de développement d’un produit.

Sites des entreprises citées :
http://www.medical.siemens.com
http://
www.mentor.com/synthesis/precision


Fichet augmente sa productivité de 150 % grâce à Inventor

La société Fichet Serrurerie Bâtiment avait déjà migré d’Euclid vers Autocad Mechanical Desktop en 1996, ce qui lui avait permis de réduire de 50 % le temps nécessaire à la réalisation des plans de ses produits. ' C’est pour aller encore plus loin que nous avons évalué plusieurs nouvelles offres voici deux ans ', explique Benoît Riberolles, responsable R&D.

Ainsi SolidWorks, Pro/Engineer et Autodesk Inventor ont-ils été testés. C’est ce dernier logiciel qui s’est sortit le plus efficacement d’une batterie de tests consistant à modéliser quelques-unes des pièces les plus courantes utilisées par Fichet.


L’ergonomie du modeleur 3D, notamment en mode esquisse, les outils de mise en plans et le module intégré de tôlerie ont emporté la décision. De plus, la compatibilité des fichiers avec ceux de Mechanical Desktop était un plus par rapport à SolidWorks, alors que l’écart de prix à fait la différence par rapport à Pro/Engineer ', remarque Benoît Riberolles.

De fait, à l’usage nous avons pu constater que le ratio conception/mise en plans est passé de 50/50 % à 70/30 % et que la productivité a augmenté de 150 %. De plus, les utilisateurs ont été opérationnels au bout d’une semaine d’utilisation. Enfin , la qualité de conception de nos produits a encore pu être améliorée à l’occasion de cette migration vers un logiciel plus performant ', conclu Benoît Riberolles.

Sites des entreprises citées
 :
http://www.fichet-pointfort.com/fsb.htm
http://www.autodesk.fr

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles